Ouvrages de Dames

21 juillet 2016

Encore du Sajou dans l'air !

Figurez-vous que je n'ai pas de boîte pour ranger mes vieux papiers Sajou... N'est-ce pas inacceptable ? Me voilà en partance pour le traditionnel week-end à Mailhat et je vais en profiter pour arranger ça. Plus exactement, ce sera une valisette, un grand modèle conçu par Hélène qui va nous la faire fabriquer.

Bonheurs multiples d'une grande balade en Auvergne par le chemin des écoliers, de deux jours à profiter des conseils avisés d'Hélène et des retrouvailles avec les ami.e.s ; plus qu'un dodo ;-) En attendant le retour, je vous donne une petite idée du décor que j'ai préparé pour ma future boîte, extérieur en rouge et gris et intérieur plein de couleurs...

Boîte Sajou extérieur

Boîte Sajou intérieur

Les boîtes fabriquées les années précédentes à Mailhat sont là pour la maison du petit chaperon rouge, ici pour la boîte à boutons et là pour le livre de famille.

Posté par OuvragesDeDames à 06:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,


17 juillet 2016

Les éphémères de l'été #2

Voici la première planche du carnet de broderie, à récupérer en bonne définition en cliquant sur les vignettes qui suivent. Vous vous rappelez ? Vous avez jusqu'à samedi prochain seulement ;-)

2016-07-17 Alphabets    2016-07-17 Tapisserie

Posté par OuvragesDeDames à 07:18 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2016

Souvenir de France

Tous ces souvenirs de France sont en réalité des souvenirs du front, disséminés autour de la planète par des mains militaires. Dans un schéma bien admis, on proposait donc à leur plume du martial et du pompier ; car il n'était pas vraiment question de s'attendrir.

La fleurette y est toujours, l'aurez-vous remarqué ? Mais elle se fait discrète pour laisser le drapeau en vedette.

Souvenir de militaires

Alors j'aime d'autant plus ce souvenir-là, résolument bucolique et sans aucune cocarde. Un souvenir envoyé par Germaine à son Paul, brigadier au 1er spahis cantonné à Aumale, de l'autre côté de la Méditerranée. Pour l'envelopper de tendresse à la première pensée mélancolique...

Souvenir de Germaine"Doux souvenir d'une amie qui pense à vous"

Posté par OuvragesDeDames à 08:26 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2016

Les éphémères de l'été #1

Voici un joli carnet de dessins de broderie que j'ai la chance d'avoir complet dans mes archives. Pour soutenir le rythme un peu languissant de l'été, je vous propose de vous le livrer en éphémère chaque dimanche : un feuillet de seize planches par semaine, avec au recto huit alphabets ou petits motifs monochromes et au verso huit dessins de tapisserie colorés.

Dessins de broderies

La règle du jeu, la voilà : chaque dimanche je mets en ligne un feuillet en très bonne définition que vous pourrez récupérer pour l'imprimer si vous voulez utiliser les diagrammes. Vous avez une semaine pour la télécharger ; quand je mets en ligne la planche du dimanche suivant, je supprime le téléchargement du dimanche précédent. Si vous êtes fidèle tout au long de l'été, vous disposerez d'ici la rentrée du livret complet ;-)

Aujourd'hui, je vous présente la couverture pour, je l'espère, vous donner envie de me  suivre dans ce petit feuilleton. Le livret mesure 16,5 centimètres de large sur 21 centimètres de haut et il est présenté plié en accordéon. Je le crois assez ancien et je le daterais de la seconde moitié du XIXème siècle. Il ne comporte aucune marque mais a également été imprimé dans d'autres couleurs de couvertures, car nous le retrouvons en rose dans l'incontournable livre de Catherine Pouchelon Abécédaires brodés, du modèle à l'ouvrage.

Catherine Pouchelon

Les petites filles absorbées dans leur ouvrage qui décorent cette couverture sont déjà tout un poème. Je vous propose aujourd'hui le téléchargement de cette gravure, avec le fond ocre d'origine et aussi une version sur fond blanc. Avant de les enregistrer, il suffit de cliquer sur les vignettes qui suivent. Mais rappelez-vous : vous n'avez que jusqu'à samedi prochain !

 Ephémère 1

           

Posté par OuvragesDeDames à 07:17 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2016

Encore un peu d'Amérique

Avec quelques jours de retard, il me fallait malgré tout sortir un peu d'Amérique des collections pour un clin d'oeil à l'Independence Day. Cette année, c'est du fil !

Fil et soie américain

L'un et l'autre sont un mystère pour moi et je n'ai que de petits bouts de pistes à leur sujet. Le Nouveau Monde a pourtant tenté les filateurs, avec le fil d'Amérique ou encore A l'Aigle Américain déposé en 1860 par Descamps-Beaucourt. Et jusqu'à Philibert Vrau qui, trois ans après avoir préempté le Chinois, traversait encore un océan en déposant, le 14 septembre 1850, le fil A l'Américain. Il n'a pas résisté au temps de la même manière.

Mais ce Fil Américain qui ne révèle même pas le nom de son filateur... je ne l'ai pas trouvé dans le registre des marques à Lille. Je n'ai que cette piste sur Paris, en 1855. Vous remarquerez que les revendeurs sont installés dans une rue que nous connaissons bien ;-)

Annuaire Général du Commerce 1855

Quant à la Soie Américaine, pas grand chose non plus. C'est à Paris aussi qu'on en trouve la trace à plusieurs reprises, dans le premier quart du XXème siècle, notamment dans cette publicité insérée dans le Figaro du 4 juillet 1928.

Le Figaro 4-7-1928

Mais rien sur le filateur, rien sur la filature. Nous nous contenterons donc d'admirer cette statue de la liberté, veillant sur un New-York aux allures de village français groupé autour de son clocher.

Soie américaine

Posté par OuvragesDeDames à 06:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 juillet 2016

Cadres tissés

Échange sur Facebook avant-hier... Élisa revient d'Islande, d'ailleurs je vous conseille d'aller voir sur son blog le récit qu'elle en fait ; je serais surprise que l'envie de partir, là, tout de suite, ne vous saisisse pas à la vue de ses superbes photos.

Mais en plus de grands espaces à couper le souffle, elle y a aussi vu ces intrigantes curiosités au musée du textile de Blönduós.

Cadres vus par Elisa en Islande

Je connais ces photos décorées par une marie-louise un peu kitsch, faite de fils entrelacés, pour une raison bien précise : j'en conserve deux dans les archives familiales, fabriquées par mon grand-père pendant qu'il faisait son service militaire en Algérie, dans les années trente. Et oui... le conscrit cherche aussi à occuper de longues heures de vacuité, et puis il ne faut pas rater une occasion de montrer à la famille combien l'uniforme lui fait la gambette avantageuse ;-)

Papy Roland rectoPapy Roland, les pompons, on peut savoir ? Tu ne trouvais pas ton oeuvre assez kitsch ?

Puisque j'ai ces cadres-ci sous la main, regardons aussi l'envers pour mieux  comprendre comment les fils sont entrelacés.

Papy Roland verso

Et en complément, voici quelques exemples d'encadrements tissés que j'ai glanés au fil des mises en vente sur Delcampe, dans l'idée de... de quoi au fait ? D'illustrer ce billet, tiens, merci Élisa de donner une justification à ma manie de l'entassement ;-)

Cadres coton perlé

Finalement, ça ne me semble pas très compliqué, et ce n'est pas moi qui le dit, c'est Tante Jacqueline dans la Semaine de Suzette : "Voici un genre tout nouveau, d'un effet charmant et très facile à faire". La base est un carton bien rigide, découpé de différentes façons selon le décor souhaité, mais toujours de sorte à laisser des angles saillants autour desquels enrouler le fil. Puis les pointes sont renforcées par des épingles plus ou moins enfoncées dans la tranche du carton, qui sont là pour retenir les derniers tours du fil et l'empêcher de glisser.

Il y a évidemment toutes sortes de possibilités, mais je vous propose le modèle de base en étoile, visiblement un must en Europe, de la France à l'Islande ;-) Avec cette méthode parue dans la Semaine de Suzette du jeudi 29 août 1918, c'est du gâteau !

Semaine de Suzette 1918-08-29

Le fichier en bonne définition partira aujourd'hui vers les boîtes mail des abonnées identifiées aux messages du blog. Alors... à vos cartons, à vos fils ! Voilà un bricolage léger et amusant à réaliser et puisque les vacances arrivent, pourquoi ne pas le proposer aussi aux enfants ?

J'espère bien que vous me ferez passer les photos de vos réalisations ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:04 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 juin 2016

La terre est bleue comme une orange

L'exposition universelle de 1889 est celle de la Tour Eiffel, du théâtrophone qui permet d'entendre des airs d'opéra retransmis depuis le Palais Garnier, du foudre Mercier contenant 200 000 bouteilles de champagne et tracté jusqu'à la capitale par un convoi de vingt-quatre boeufs.

Tour Eiffel et théâtrophone

Foudre Mercier à l'expo 1889

C'est aussi, pour le ministère de l'Instruction Publique, une occasion de mettre en scène l'école républicaine, dans le but avoué de faire mousser les réussites de la Troisième République. Le côte-d'orien Eugène Spuller, alors aux manettes du ministère, encourage les acteurs de l'école primaire à participer largement à l'exposition et annonce une section entièrement dédiée aux travaux des écoles normales.

Voilà qui ne pouvait qu'inciter les élèves-maîtresses de Dijon à s'absorber, pendant toute l'année scolaire 1887-1888, dans la confection de leur atlas.

Atlas élèves-maîtresses couverture

J'avais évoqué cet ouvrage à la suite de ce premier billet sur notre école normale d'institutrices. Et j'avais promis de le faire ressortir pour vous le montrer et lui offrir une chance d'être admiré. Car malgré le coeur mis à l'ouvrage par toutes ces jeunes filles, leur atlas est tout simplement arrivé à Paris trop tard pour se voir admis à l'exposition. Quelle déception ça a dû être pour elles !

L'atlas est organisé en trois parties, correspondant aux trois années de scolarité dans l'établissement. Les dessinatrices de la première année : Amélie Fourcaut, Marie Dubois, Marguerite Turquet, I. Murgey, Cl. Battault et Victorine Seuret.

Atlas élèves-maîtresses France

Atlas élèves-maîtresses Manche

Atlas élèves-maîtresses Méditerranée

Pour la deuxième année : Marie Lebaut, E. Battault, Marie Baruet, M. Florence et L. Guichard.

Atlas élèves-maîtresses Monde

Atlas élèves-maîtresses Etats-Unis

Atlas élèves-maîtresses Equateur

Pour la troisième année : Joséphine Sarron, Marie Beugnot, M. Baudoin, J. Murgey et Marthe Millot.

Atlas élèves-maîtresses Europe

Atlas élèves-maîtresses UK Scandinavie

Quarante ans avant qu'il ne soit écrit, les élèves institutrices de Dijon semblent avoir voulu illustrer le poème d'Eluard, avec leur bel atlas aux croquis simplement aquarellés de bleu et de sienne.

Cet ouvrage est conservé aux Archives départementales de la Côte-d'Or, sous la cote SM 33397.

Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2016

Monsieur et Madame Bâcle ont un fils...

... ils ne peuvent l'appeler que Désiré, bien sûr. Et visiblement, aussi peu porteur que soit le résultat, il lui plaît d'en jouer !

DébâcleRevue de la Mode 1893

Je dépouille de vieux magazines... un rien m'arrête. Ce n'est pas le cas de Désiré qui fait feu de tout bois et son miel des arguments les plus improbables. Un vrai petit génie de la pub ;-) La Voyageuse, la Préférée, l'Express, la Silencieuse, la Séduisante, l'Universelle, la "célèbre pédale magique", il ne craint pas d'en rajouter, au risque de frôler l'injonction contradictoire.

D Bcle sur GallicaD. Bâcle sur Gallica

Je me moque... mais bien sûr, pour une documentation sérieuse, je vous renvoie vers la référence en matière de machines à coudre et sa superbe voyageuse n°6, justement. Vous trouverez également beaucoup de documentation sur le wiki intégré au site NeedleBar, qui propose notamment ces belles images de la maison D. Bâcle.

D Bacle via NeedleBar 1

D Bacle via NeedleBar 2

Posté par OuvragesDeDames à 07:02 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juin 2016

L'ordre des lettres

Dans notre recherche de "petits rouges", il nous arrive souvent de dégoter des alphabets déstructurés. Il s'agit le plus souvent de canevas de taille restreinte et sur lesquels le travail est visiblement hésitant. Des lettres, parfois un ou deux motifs, une frise sommaire : on sent que les enfants ont brodé en tirant la langue, tout à leur application d'avoir à respecter l'alignement… bien souvent sans y parvenir, les pauvrettes ;-)

Petits rouges désordonnés

L'ordre des lettres peut varier, mais ces alphabets-là commencent le plus souvent par le I et le H, et ce n'est pas un hasard. En effet, dans la foulée des lois sur l'école du XIXème siècle, les programmes du cycle primaire firent, en 1923, l'objet de directives assez détaillées pour toutes les matières et, bien sûr, pour les travaux d'aiguilles. J'aurai l'occasion de vous reparler plus en détail de l'enseignement à la couture.

On faisait débuter les petites filles au point de marque sur canevas à partir du cours élémentaire, c'est-à-dire entre sept et neuf ans. Il s'agissait d'exercices rudimentaires et on n'exigeait pas encore d'elles un alphabet complet. Les choses se compliquaient ensuite au cours moyen, entre neuf et onze ans. Il fallait désormais qu'elles apprennent à maîtriser les "alphabets et chiffres au point de marque sur grosse étamine".

Voici exactement les programmes prescrits pour les travaux manuels à partir de 1923. Pour le plaisir, j'ai laissé celui des petits gars. Quand les stéréotypes de genre ne se cachent pas…

Travaux manuels - programme 1923Programme des cours élémentaire et moyen en 1923 – source : Gallica

Le livret qui suit, édité en 1931, simplifie la vie des maîtresses en leur proposant une déclinaison de ces programmes en exercices très précisément guidés. Et c'est lui qui lève le mystère de ces petits ABC qui sont en fait des IHL ;-)

Couverture livret Bourqui

Dans un souci de progression pédagogique, Mme Bourqui conseille d'aller du simple au difficile : on brodera tout d'abord les lettres droites, puis les rondes, puis celles qui sont à la fois l'un et l'autre. Et voilà qu'elle propose l'ordre des lettres qu'on retrouve sur nos canevas d'essai.

Livret Bourqui Point de marque

Nos marquoirs tout dans le désordre ont donc toutes les chances d'avoir été brodés à l'école de la République, sous la direction de la maîtresse.

Livret Bourqui Ordre des lettres

Posté par OuvragesDeDames à 06:04 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 juin 2016

Attaches pour le linge

Le comptoir des rubans du Bon Marché, ça devait vraiment valoir le déplacement !

Attaches Bon Marché

Des attaches pour le linge, ça ne me servirait pas à grand chose étant donnée mon aversion pour le repassage. Ça ne m'empêche cependant pas de fantasmer sur des armoires profondes remplies de piles de draps bien ordonnées. Mais des attaches aussi fines et délicates, j'imagine qu'elles servaient plutôt du côté de la lingerie, non ?

Attaches pour le linge linge

Attaches linge noeuds

Bien sûr, ce n'est pas la première fois que je vous parle du Bon Marché : il y a déjà eu ce billet et aussi celui-ci.

Posté par OuvragesDeDames à 07:12 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,