Je vous ai montré ces temps-ci pas mal d'images imprimées en chromolithographie, ne serait-ce que les étiquettes des boîtes de fil, ici, ici ou encore . Mais à quoi correspond ce procédé qui a laissé à nos images anciennes ce nom raccourci de "chromos" ?

Inventée à la fin du 18ème siècle par l'Allemand Aloys Senefelder, la lithographie a marqué une étape importante dans l'histoire de l'impression et popularisé la diffusion des images. En effet, les techniques utilisées auparavant imposaient d'avoir recours à la gravure pour créer sur la matrice des différences de niveau entre les parties à encrer et les autres. La lithographie a simplifié cette étape en mettant à profit un procédé chimique basé sur le principe de la répulsion mutuelle entre l'eau et le gras.

Sur une pierre calcaire à grain fin parfaitement polie, le motif à reproduire est dessiné à l'encre grasse fixée à la gomme arabique. La pierre est ensuite humidifiée : l'eau étant repoussée par l'encre, elle ne pénètre le calcaire qu'aux endroits se trouvant en dehors du motif.

Puis lorsque le rouleau encreur est passé sur la pierre lithographique, les surfaces mouillées repoussent cette fois l'encre qui n'adhère qu'aux parties grasses du motif. Le support ainsi prêt, il ne reste plus qu'à procéder à l'impression proprement dite en pressant le papier sur la pierre.

Enfin… "il ne reste plus qu'à"… Facile à dire ! Je viens de poser sur la balance cette pierre lithographique qui mesure environ 25 cm sur 31 pour une épaisseur de 5 cm : elle pèse plus de 10 kilos, alors il devait quand même falloir des bras costauds !

pierre lithographique fil

A gauche la pierre telle qu'elle se présente, à droite j'ai inversé l'image en miroir pour qu'on puisse lire le texte.

pierre détails

La chromolithographie, c'est tout simplement la lithographie en couleur : dans ce cas, on utilise autant de pierres que de couleurs à passer sur le papier. C'est un éditeur mulhousien, Godefroy Engelmann, qui a permis l'essor de cette technique tout au long du XIXème siècle, en mettant au point une méthode basée sur la théorie des couleurs primaires et en perfectionnant un système de presses facilitant le calage des différentes pierres. Le repérage permettant de superposer très exactement les couleurs est en effet un des points délicats de cette technique et à cela qu'on repère les chromos à l'impression moins soignée, qui présentent souvent un effet de flou.

La société Liebig, qui a diffusé des séries éducatives sur à peu près tout, en a bien entendu fait une sur ses propres chromos : on y voit tout le processus de la fabrication, de l'extraction de la pierre lithographique en carrière au conditionnement des séries, couplé avec une illustration des différentes phases de l'impression.

Liebig chromo1    Liebig chromo2

Liebig chromo3    Liebig chromo4

Liebig chromo5    Liebig chromo6