Nous avons beaucoup entendu parler, ces temps derniers, du Rijksmuseum d'Amsterdam qui vient d'être inauguré dans sa nouvelle configuration, après dix ans de travaux de rénovation. Il donne entre autres à voir dans toute leur splendeur les trésors de l'école hollandaise : c'est l'occasion de se souvenir que La Laitière de Vermeer n'a pas pour seule vocation de faire de la figuration publicitaire sur les pots de yaourt. Mais oui ! c'est vrai... La Laitière, c'est aussi cette merveilleuse casaque aux coutures apparentes et aux tons subtils (oh ! et les fronces de la jupe...)

la laitière

C'est également l'occasion de rappeler qu'en prélude à sa réouverture, le musée a mis en ligne depuis quelques mois une partie de son catalogue dans des numérisations de très belle qualité. Beaucoup d'images restent à venir mais il devrait y avoir à terme 125 000  oeuvres disponibles.

Et la démarche ne s'arrête pas là : voilà enfin un musée où l'on peut se sentir comme chez soi, au sens plein de cette expression. Il est en effet très facile de s'y créer un studio personnel dans lequel mémoriser ses œuvres préférées.

Mon Rijk Studio

Créer son Rijks studio

L'unique (très petit) obstacle est peut-être l'obligation d'en passer par l'anglais, à moins d'être néerlandophone, mais seul est nécessaire un tout petit minimum vital. Pour les récalcitrantes cependant, voici la marche à suivre pour débuter :

• rendez-vous à cette adresse,
• clic sur l'encadré rouge "Start your own Rijksstudio",
• clic sur "create account with e-mail" (vous pourriez aussi créer votre studio via Facebook),
• saisissez le nom de votre studio, votre adresse mail puis deux fois le mot de passe et clic sur "Sign up".

Voilà, c'est fait ! En cliquant sur le triangle noir qui se situe toujours en haut au centre de votre écran, vous allez pouvoir vous balader dans les collections du musée. Il y a plusieurs entrées possibles, disons pour l'exemple : "Explore the collection" puis dans la catégorie "Browse the collection", "Artists", puis notre ami Vermeer pour arriver finalement à son impassible laitière.

Quand vous êtes dans l'œuvre, vous pouvez utiliser les outils qui se trouvent en bas à droite de l'écran pour zoomer, la télécharger en cliquant sur les ciseaux, ou bien la mettre de côté dans votre studio en cliquant sur le cœur. C'est au moment de mémoriser l'œuvre que vous aurez la possibilité soit de la classer dans une collection existante, soit de créer une nouvelle collection pour organiser vos trouvailles dans votre studio, en cliquant sur "Add set". Vous pouvez à tout moment revenir sur votre page d'accueil en cliquant sur l'initiale de votre pseudo qui se trouve en haut à droite de l'écran.

J'arrête là l'explication : j'ai trouvé cette application vraiment intuitive et je pense que si vous êtes toujours avec moi à ce moment du bla-bla, vous n'aurez pas de problème pour approfondir seule toutes les possibilités qu'elle offre.

Dans mon Rijk studio

Si vous voulez avoir un aperçu de ce qu'on peut faire, voici l'adresse de mon studio que j'ai laissé en public. Vous avez la possibilité de privatiser le votre, mais c'est dommage de ne pas partager, non ? J'ai par exemple créé une collection pour mémoriser ces extraordinaires détails de vêtements, riches ou modestes : je suis bluffée par la manière dont les peintres rendent la matière.

beaux détails

Et les droits ?

Les images en ligne du Rijksmuseum peuvent être librement utilisées pour un usage personnel ou à visée éducative, sous réserve bien sûr de mentionner leur origine. L'usage personnel est ici entendu au sens large puisqu'il inclut la publication sur le net (hors usages commercial ou publicitaire pour lesquels il faut contacter le musée). Il inclut également si je comprends bien le droit de modifier l'œuvre puisque le site va jusqu'à nous suggérer de nous lâcher avec des exemples de réalisations créatives  qui vont du tatouage à la Twingo ! (je veux la même ou je pleure)

twingo

Oh ! que j'aime Internet quand il met à ma portée un si beau matériel et me permet de penser que je ne suis plus tout à fait une quiche culturelle ! Et en plus, comment je me la pète en ayant un petit coin à mon nom dans le Rijksmuseum ;-) Si ce n'est pas s'approprier la culture, ça… Dis, Madame la RMN, tu ne voudrais pas t'inspirer pour nous proposer tes merveilles avec la même intelligence ?

Et si vous connaissez d'autres institutions qui offrent de belles applications dans ce genre, surtout n'hésitez pas à nous donner les liens en commentaire !