J'ai été touchée par vos jolies réactions sur ce billet consacré au marquoir de Camille. J'ai parfois l'impression d'avoir des obsessions un peu baroques quand je passe des heures dans mes recherches documentaires :-) Certes le plaisir que j'y trouve justifie amplement le temps que je leur consacre. Mais depuis que j'ai créé ce blog, je suis heureuse de trouver un écho à mes marottes chez d'autres brodeuses.

Je suis attachée au sens d'un ouvrage, à l'intention qu'il contient ou que je lui prête ; pour moi c'est ce qui fait qu'il n'est  pas qu'un alignement de petites croix. L'émotion naît d'un rien : un marquoir comme celui de Camille prend du sens peut-être uniquement en raison de son ancienneté. Là où le même ouvrage brodé aujourd'hui me paraîtrait probablement sans intérêt, le simple fait qu'il ait traversé les années pour porter jusqu'à nous la petite flamme d'une brodeuse disparue lui donne toute sa valeur. Et vous, avez-vous une idée de ce qui vous attire dans les vieux marquoirs ?

Hommage à Camille

Comme vous êtes plusieurs à avoir manifesté l'intention de broder le marquoir de Camille (et même si je sais que nos élans ne se concrétisent pas toujours :-), j'ai créé un album pour accueillir vos réalisations, si vous voulez bien me transmettre une photo une fois quand vous aurez terminé. Broder l'abécédaire de Camille à l'identique, mais pourquoi pas également jouer avec lui à votre idée ? Le modifier, vous l'approprier, le monter moins classiquement... il y a tant de possibilités ! Pour l'instant, Camille y est accompagnée de Joëlle, j'espère que vous viendrez bientôt les rejoindre. J'ai quant à moi une petite idée pour mon hommage, le temps de terminer des en cours urgents...

Vous pouvez me faire passer les photos sur cette adresse :

mail