Ça fait longtemps que je n'avais pas confié un courrier brodé au facteur, mais je ne pouvais pas laisser sans suite les cadeaux concoctés pour moi avec tant d'amitié à Sigean. Du coup, j'en ai carrément apporté trois à ma postière qui a tamponné tout ça avec soin, après avoir fait plein d'essais sur une feuille de papier pour être sure de ne pas se tromper. Merci, madame la postière !

J'ai brodé sur un vieux torchon usé jusqu'à la corde (*), et même troué, en m'inspirant de l'esprit indus/scrap dont Séverine s'est fait une spécialité. J'ai utilisé le gris et le rouge pour rester dans l'ambiance de l'exposition et je me suis amusée avec les différences de relief entre tissu imprimé et tissu brodé. Avec tout ça, j'ai bricolé à mes trois copines un petit jeu de piste, mais il paraît qu'elles ont compris tout de suite qu'il fallait réunir les trois cartes pour avoir le message en entier,>)))

Les flèches et les accolades sont imprimées directement sur le tissu et le reste est brodé sur un ou deux fils de toile, à part évidemment les définitions, extraites d'un vieux dictionnaire, et le timbre qui sont rapportés en collage.

J'ai finalement bricolé au verso une propreté avec du masking tape et encore un peu de vieux papier. A ce sujet je vous donne un petit truc : je ne voulais pas couper dans le Larousse de ma mamie Jeannette et le papier faussement vieilli n'est pas à mon goût. J'ai donc tout simplement scanné les définitions qui m'intéressaient et je les ai imprimées sur le verso vierge de vieilles factures sans intérêt. Look d'époque garanti, forcément !

pour Séverine

pour Annie

pour Michèle

pour madame la brodeuse

pour le trio

(*) une brocanteuse de la rue de Soissons a une expression pour ça, elle n'en connait pas l'origine sauf qu'elle a toujours entendu sa mère l'utiliser : "On y voit Paris-Versailles au travers" !