Vous savez déjà que je regarde avec tendresse ces inscriptions à demi effacées qui témoignent d'un passé, pas forcément lointain, où la couture et la mercerie étaient solidement implantées dans le quotidien.

Il s'agit cette fois-ci d'une affiche, vue cet été en Auvergne sur une porte de grange, à Saint-Martin-des-Plains exactement.

Singer à Saint-Martin-des-Plains

Coup de nostalgie, tant le thème et le graphisme de cette affiche m'évoquèrent immédiatement tous les récits de ma maman, de l'époque où elle était petite main dans l'atelier de Mademoiselle Provignon. Et de fait, en triant mes photos, je suis tombée sur un détail que je n'avais même pas vu en passant devant l'affiche : la publicité à date de péremption programmée ;-) Bizarre, non ? En attendant, elle est toujours là, un demi-siècle plus tard...

Adresse Singer

Et puisque je suis à Saint-Martin-des-Plains, voici un mystère que je n'ai pas réussi à éclaircir : la grange en question est située au coeur du village, sur la place des Passementières. Comment voulez-vous que ce nom ne m'interpelle pas ? Mais la seule information que je suis parvenue à obtenir sur place, c'est qu'il y avait effectivement un atelier de dames passementières à cet endroit, vers 1920, dans la maison où se trouve maintenant l'Auberge du Tilleul. Je n'ai trouvé aucune documentation les concernant, si ce n'est la trace de passementières en Auvergne :

Passementière auvergnate

Et comme les recensements de population ne sont pas encore numérisés aux Archives du Puy-de-Dome, je n'ai pas pu aller y fouiner pour peut-être retrouver mes fameuses dames. Partie remise ?

Edit : la suite à lire dans les commentaires ;-)