C'est un mystère que ce carton publicitaire : je m'interroge depuis un petit bout de temps sur la logique qui a présidé au rapprochement de ces deux images...

La Charmeuse et les soldats

C'est un panneau de grande taille (il mesure 50 x 39 cm). L'image de la fillette représente visiblement une étiquette de boîte de fil, elle est d'ailleurs référencée comme telle dans la collection de la bibliothèque municipale de Lille, mais sans indication du filateur.

Ici il s'agit d'un calendrier bien qu'il ne subsiste aucune trace du bloc éphéméride. Car la mention comminatoire imprimée au dos du carton ne laisse planer aucun doute à ce sujet !

La charmeuse - calendrier

Le 25 juin 1895, la maison Crespel et Descamps déposait le nom de Carte Charmeuse au greffe du tribunal de commerce de Lille. Carte Charmeuse, fil A la Charmeuse, s'agit-il du même article ?

La charmeuse

En attendant, je peux enquêter tant que je veux,  je reste avec ma question de départ : quel rapport y a-t-il entre l'image bucolique de l'enfant mutine et la scène martiale représentant le thème principal du carton ? Quand j'étais petite et que je saoulais les adultes avec des questions sans fin, il y en avait toujours un pour craquer et finir par me répondre "C'est pour faire parler les curieuses, et ça marche très bien, la preuve !". Voilà, voilà, voilà...