Voici trois charmantes robes d'été, où les plus coquettes des petites filles trouveront très certainement le modèle de leurs rêves, car elles sont de genres bien différents mais toutes plus jolies les unes que les autres.

La première est en crêpe marocain de laine, ou toile de soie blanche, selon le degré de l'élégance désirée. La petite robe, froncée à l'encolure, est bordée au cou et aux emmanchures d'un petit biais roulé vert jade formant petite cravate. Ce charmant modèle peut être réalisé en plus simple encore, en l'interprétant en crêpe de coton ou en batiste filetée de deux tons.

A côté, très pratique et seyante robe de toile rose, garnie de biais de toile bleu nattier. Ce costume, très simple, deviendra très élégant réalisé en crêpe de Chine des mêmes tons mais sera, évidemment, beaucoup plus fragile. Le tussor, garni de cerise ou de vert jade, serait pratique puisque d'un nettoyage très facile.

La troisième robe, absolument charmante, est aussi très élégante. C'est un deux-pièces en drap léger citron ou bleu pâle. La robe droite, cerclée de deux galons, un noir et un blanc, est garnie d'applications de fleurs, découpées en taffetas ou en peau blanche, cernée de points en coton plat lustré M.F.A. noir. Cette robe sera charmante en vieux rose aussi, toujours relevée de blanc et de noir donnant un joli contraste, d'une note très élégante.

Suzanne Rivière
La Semaine de Suzette du 2 août 1928

Suzette trois petites robesJuste un clic sur l'image et vous la récupérerez dans une mailleure taille
pour l'utiliser dans vos bricolages ;-)