En emménageant dans son nouvel appartement il y a deux ans, Clara Beaudoux découvre que sa cave n'a pas été vidée. La précédente locataire, après avoir habité les lieux pendant vingt ans, est décédée sans descendant. Clara contacte donc son filleul, le seul lien qu'elle semblait avoir : il ne veut pas récupérer le contenu de cette cave, oublié par l'entreprise qu'il avait mandatée pour débarrasser l'appartement ; Clara peut en faire ce qu'elle veut.

En partant à l'exploration des cartons et des valises entassés là, elle voit se dessiner par petites touches l'univers de Madeleine. Elle reconstitue le puzzle d'une existence ordinaire, en allant de découvertes émouvantes en surprises fantaisistes : une dent de lait montée en pendentif, une boîte de gommettes étoilées, une tirelire de porcelaine en forme de canard, des bons de rationnement de charbon datant d'après la première guerre mondiale...

Madeleine étoiles et charbon

Nous savons désormais que Madeleine aurait eu cent ans cette année, que... je vous laisse le plaisir de découvrir l'histoire si vous n'avez pas déjà fait la promenade du côté de chez Clara Beaudoux. Elle tweete ses découvertes par messages de 140 signes, avec délicatesse et une jolie tendresse pour cette inconnue qui ne l'est déjà plus pour nous.

Madeleine

Pour celles qui, comme moi, ne sont pas tweetérisées, vous pouvez trouver l'aventure de la semaine ici ou encore suivre la page Facebook du projet pour prendre des nouvelles de Madeleine.