Retour des cloches

Rouen, le 6 mars 1917

Ma bien aimée petite Andrée,

J'ai reçu avec un grand plaisir votre carte de Flers, elle est vraiment charmante et bien choisie ; au moment où je l'ai reçue, j'étais occupé à travailler pour vous, je l'ai donc lue et relue et me suis remis plus courageusement à mon fin travail ; vous êtes vraiment bien gentille de m'écrire si souvent, quand le matin je reçois une lettre de vous, la journée passe plus vite et plus gaiement.

Je vous quitte ma bien aimée et chérie petite Andrée en vous embrassant comme je vous aime.

Votre petit André qui vous couvre de baisers bien doux, mes bonnes amitiés à vos parents, je vous enverrai vos Pâques demain il me manque une ferrure.