C'est un tout petit calendrier (4 x 6 centimètres) mais il contient son pesant d'informations et il est illustré de manière marrante par Poulbot. Vous vous rappelez ? Je vous ai déjà déjà parlé de lui dans ce billet, consacré à Nénette et Rintintin.

Poulbot 2
Poulbot 1
En 1925, Mamert et Servais étaient encore au calendrier pour prévenir les jardiniers d'avoir à se méfier des gelées, même si "en mai, fais ce qu'il te plaît". Mais le hold-up avait déjà eu lieu sur Pancrace, remplacé par le très dispensable Achille.

En 1925, le calendrier donnait toute latitude aux parents de prénommer leur progéniture Damase, Olympiade ou Philogone.

Poulbot 3

En 1925, la Poste acheminait les cartes de visite pour 5 centimes, mais si on rajoutait plus que le strict nécessaire, le tarif triplait.

En 1925, si on se limitait à cinq mots sur les cartes postales, on avait droit à un rabais de 5 centimes. Heureusement, la date et la signature étaient décomptées en sus, sinon on n'aurait pas pu dire "Je t'aime" à petit prix.

Poulbot 4

A part ça, le fil de lin S.A.M.E.P, en vrai fil fil ? Connais pas...