Échange sur Facebook avant-hier... Élisa revient d'Islande, d'ailleurs je vous conseille d'aller voir sur son blog le récit qu'elle en fait ; je serais surprise que l'envie de partir, là, tout de suite, ne vous saisisse pas à la vue de ses superbes photos.

Mais en plus de grands espaces à couper le souffle, elle y a aussi vu ces intrigantes curiosités au musée du textile de Blönduós.

Cadres vus par Elisa en Islande

Je connais ces photos décorées par une marie-louise un peu kitsch, faite de fils entrelacés, pour une raison bien précise : j'en conserve deux dans les archives familiales, fabriquées par mon grand-père pendant qu'il faisait son service militaire en Algérie, dans les années trente. Et oui... le conscrit cherche aussi à occuper de longues heures de vacuité, et puis il ne faut pas rater une occasion de montrer à la famille combien l'uniforme lui fait la gambette avantageuse ;-)

Papy Roland rectoPapy Roland, les pompons, on peut savoir ? Tu ne trouvais pas ton oeuvre assez kitsch ?

Puisque j'ai ces cadres-ci sous la main, regardons aussi l'envers pour mieux  comprendre comment les fils sont entrelacés.

Papy Roland verso

Et en complément, voici quelques exemples d'encadrements tissés que j'ai glanés au fil des mises en vente sur Delcampe, dans l'idée de... de quoi au fait ? D'illustrer ce billet, tiens, merci Élisa de donner une justification à ma manie de l'entassement ;-)

Cadres coton perlé

Finalement, ça ne me semble pas très compliqué, et ce n'est pas moi qui le dit, c'est Tante Jacqueline dans la Semaine de Suzette : "Voici un genre tout nouveau, d'un effet charmant et très facile à faire". La base est un carton bien rigide, découpé de différentes façons selon le décor souhaité, mais toujours de sorte à laisser des angles saillants autour desquels enrouler le fil. Puis les pointes sont renforcées par des épingles plus ou moins enfoncées dans la tranche du carton, qui sont là pour retenir les derniers tours du fil et l'empêcher de glisser.

Il y a évidemment toutes sortes de possibilités, mais je vous propose le modèle de base en étoile, visiblement un must en Europe, de la France à l'Islande ;-) Avec cette méthode parue dans la Semaine de Suzette du jeudi 29 août 1918, c'est du gâteau !

Semaine de Suzette 1918-08-29

Le fichier en bonne définition partira aujourd'hui vers les boîtes mail des abonnées identifiées aux messages du blog. Alors... à vos cartons, à vos fils ! Voilà un bricolage léger et amusant à réaliser et puisque les vacances arrivent, pourquoi ne pas le proposer aussi aux enfants ?

J'espère bien que vous me ferez passer les photos de vos réalisations ;-)