Avec quelques jours de retard, il me fallait malgré tout sortir un peu d'Amérique des collections pour un clin d'oeil à l'Independence Day. Cette année, c'est du fil !

Fil et soie américain

L'un et l'autre sont un mystère pour moi et je n'ai que de petits bouts de pistes à leur sujet. Le Nouveau Monde a pourtant tenté les filateurs, avec le fil d'Amérique ou encore A l'Aigle Américain déposé en 1860 par Descamps-Beaucourt. Et jusqu'à Philibert Vrau qui, trois ans après avoir préempté le Chinois, traversait encore un océan en déposant, le 14 septembre 1850, le fil A l'Américain. Il n'a pas résisté au temps de la même manière.

Mais ce Fil Américain qui ne révèle même pas le nom de son filateur... je ne l'ai pas trouvé dans le registre des marques à Lille. Je n'ai que cette piste sur Paris, en 1855. Vous remarquerez que les revendeurs sont installés dans une rue que nous connaissons bien ;-)

Annuaire Général du Commerce 1855

Quant à la Soie Américaine, pas grand chose non plus. C'est à Paris aussi qu'on en trouve la trace à plusieurs reprises, dans le premier quart du XXème siècle, notamment dans cette publicité insérée dans le Figaro du 4 juillet 1928.

Le Figaro 4-7-1928

Mais rien sur le filateur, rien sur la filature. Nous nous contenterons donc d'admirer cette statue de la liberté, veillant sur un New-York aux allures de village français groupé autour de son clocher.

Soie américaine