Quelques péripéties plus tard, j'ai donc fini par finir ma boîte Sajou, bien avancée lors du stage à Mailhat. Le modèle créé par Hélène était prévu pour être terminé en valisette mais compte tenu de son volume important et de l'usage que je lui réservais, j'ai adopté l'idée de Michèle qui a préféré en faire un grand coffret. J'ai donc posé une poignée ancienne de chaque côté et remplacé celle du devant par deux boutons.

Sajou extérieur 1

Pour le décor du dessus, j'ai retravaillé une couverture de livret que j'ai imprimée sur un vieux drap puis rebrodée, plutôt parcimonieusement : point de bouclette, point devant, point de noeud... en rouge, sans grande surprise ;-) Les boutons également sont rebrodés, à partir des logos utilisés par la maison au fil du temps, le S de Sajou puis la combinaison SLC pour Sajou, Lefèvre et Cabin.

Sajou dessus

Sajou détails

Je me suis un peu plus lâchée sur la couleur à l'intérieur de la boîte qui évoque les modèles de tapisserie chers à Monsieur Sajou. Le contre-couvercle est habillé par un modèle de Berlin, combiné au portrait du patron en filigrane et simplement rebrodé, en blanc, d'une frise au point de croix.

Sajou intérieur

L'intérieur est en deux étages, séparés par un plateau amovible. Et le plateau lui-même est structuré par une nouvelle boîte rectangulaire, tout en longueur, qui sert de cloison amovible.

Sajou 1er étage

Sur le couvercle de cette boîte intérieure, j'ai aussi imprimé la succession des intitulés et des adresses de la maison, ce qui me servira d'aide-mémoire pour dater les livrets. Et c'est là également que j'ai casé mes sempiternels monogrammes de Saint-Gall en guise de signature.

Sajou boîte cloison

Finalement, une fois le plateau soulevé, on accède à un nouveau compartiment de rangement, juste ce qu'il me fallait pour mettre à l'abri les vieux papiers de la maison Sajou.

Sajou 2ème étage

C'est bien gentil tout ça, mais il faut que j'arrête de fabriquer des boîtes, moi... car je n'ai pas d'endroit où les poser !