J'évoquais donc dimanche le châle Cambridge, de Carol Sunday. Oui, comme ça, je sais un peu de quoi a l'air le mien... Si vous saviez comme ça tombe bien, je me disais encore hier soir qu’il me manquait quelque chose pour descendre les poubelles. Je suis ravi Thérèse !

Cambridge

Et bien non, ce n'est pas la serpillère du père Noël et je le prouve, avec ces photos de Kate Midleton en train de pousser le caddie.

Le châle de Kate

Notez bien que même avec le châle, il n'y a pas moyen que j'ai la même allure... ni même que j'en approche un tant soit peu ;-) De toute manière, la question ne se pose plus, à cause de ça :

Accroc dans Cambridge

Il y a un accroc dans mon Cambridge ! J'ai tout simplement été trop négligente sur l'arrêt lors d'un changement de pelote. Et bien sûr je n'ai plus un seul gramme de fil pour envisager une tentative de réparation. Mais malgré les apparences, la laine est très jolie, un gris touché d'une subtile touche de mauve que j'aime beaucoup. Je m'achemine donc vers un détricotage en règle pour pouvoir la réutiliser à un autre projet.

La leçon a porté, pour mes arrêts désormais, c'est ceinture et bretelle : je dédouble la fin de la pelote et le début de la suivante et je couple les deux demi-brins pour les tricoter ensemble sur une vingtaine de mailles. Ensuite, je noue d'un côté les deux demi-brins du début et de l'autre les deux de l'arrivée. Et je termine par un arrêt à l'aiguille sur chacun des quatre demi-brins. Ouf... c'est presque l'excès inverse, mais au moins j'ai l'esprit tranquille !

Encore du tricot, je sais. Mais pour répondre aux questions, oui, je brode... aussi ;-) Seulement je ne peux rien vous montrer car mon aiguille s'active pour Marie et son nouveau magazine. L'avez-vous vu ? Ma première intervention sera pour le n°2.