27 avril 2017

Divine surprise

Confrontée à un état civil très fragmentaire dans la capitale, j'étais depuis quelques temps arrêtée sur un de mes ancêtres parisiens ; et un petit peu frustrée de ce blocage parce que la seule chose que je savais de lui avait de quoi me mettre l'eau à la bouche : en l'an VIII, à la naissance de sa fille Marie Marceline, mon arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père (promis, je ne le ferai plus) exerçait la profession de rubanier. Mais on me l'a donc fabriqué sur mesure, celui-là ! Archives départementales de Paris - 5 Mi 1... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:08 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2017

La danseuse autrichienne

Je vous ai déjà parlé de la touchante exhumation de souvenirs entreprise par Clara Beaudoux dans la cave de Madeleine, précédente occupante de son appartement à Paris. Par petites touches et en tweets de 140 signes, Clara nous fait partager ses découvertes, banales, émouvantes ou cocasses. Comme un sculpteur débarrassant son sujet de la matière inutile qui l'emprisonne, elle écarte un à un les voiles de l'oubli pour amener sous nos yeux une femme ordinaire et, par conséquent, digne du plus grand intérêt. Le premier pied posé dans... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2017

Directement sur la bête

C'est à Silver Spring, dans le Maryland, en juin 1943… C'est n'importe où dans le monde, n'importe quand depuis qu'on a inventé l'aiguille et le bouton ;-) Photo Ann Rosener – Source : bibliothèque du Congrès
Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 avril 2017

Mon bien-aimé Claude

Mon bien-aimé Claude, pour la 3ème fois, nous sommes séparés pour faire nos Pâques mais j'ai l'espoir que bientôt tu seras près de ceux qui t'aiment. Le temps me dure, ici il pleut toujours beaucoup. Mais tu ne dois pas te faire aucun souci pour nous, tout est prêt pour la saison. J'ai fait ce que tu m'as dit pour le pré du bas, dans peu d'ici la clôture sera réparée et je n'ai rien dépensé. Ne te fais pas de souci, Jeanne a tout ce qu'il faut et j'ai pu aider Marie. Je t'embrasse comme je t'aime, c'est-à-dire de tout mon coeur,... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:29 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2017

Lin qui rit, lin qui pleure

J'ai aimé savoir quelle main avait tissé chaque fil de la toile sur laquelle je brodais. J'ai aimé ces lins fins et précis qui accueillaient le plumetis avec autant de bonheur que le point compté. J'ai aimé ces kelsch qui passaient si bien à table et embellissaient à chaque lessive. Et je n'ai pas fini de les aimer... Et ils n'ont pas fini d'être aimés car ils sont de la race de ceux qui traversent le temps et qu'on caressera encore dans dix générations. Merci Michel Gander.
Posté par OuvragesDeDames à 08:45 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2017

Le Théâtre du Soleil

Les archives, c'est aussi ça ! Le département des Arts du spectacle de la BnF, qui conserve les archives du Théâtre du Soleil, vient de tester une nouvelle approche de la numérisation pour nous permettre de visualiser les costumes conservés dans ce fonds. Ce sont parfois jusqu'à une vingtaine de photos qui nous font voyager autour de chaque tenue, avec le remarquable niveau de détail propre à l'offre Gallica. costume de Jean de Gand, cycle Shakespeare - source : Gallica costume du Prince de Galles, cycle Shakespeare - source :... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 05:57 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2017

Vilhelm Hammershøi

En 1888, Vilhelm Hammershøi vit sa Jeune fille cousant refusée à l'exposition de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Copenhague ; peut-être osait-il un dépouillement trop peu conforme aux canons de cette fin de XIXème siècle. Vilhelm Hammershøi Jeune fille cousant Ordrupgaard Aujourd'hui, je fais mon miel de cette simplicité presque hypnotique et de la sensation de solitude sereine suggérée par le dépouillement des formes. Les grisailles sourdes de sa toile m'entraînent loin sur un chemin d'austérité exigeante qui laisse toute sa... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 09:24 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,