Je n'ai pas d'histoire à vous raconter autour de Cécile ; car malgré un prénom, un nom, un village... voici une couturière pour laquelle je ne suis pas parvenue à trouver de petits morceaux de vie.

Sans qu'elle n'apparaisse comme une experte de l'aiguille, Cécile fait preuve cependant d'une certaine dextérité tout au long de son cahier. Je vous l'accorde : avec peut-être un petit passage à vide sur le point d'épine :-) Mais à part ça, son travail est appliqué et propre, les points de couture sont très finement exécutés.

Ses exercices sont réalisés et montés soigneusement, avec un point en étoile qui fait comme un petit clou à chaque angle des échantillons. Et surtout ils sont tous documentés précisément d'une écriture qui ne semble pas être celle d'une enfant.

Alors je n'ai pas d'histoire, mais j'ai une hypothèse : Cécile était peut-être institutrice à l'école de Boulzicourt. Ça expliquerait son écriture posée et aussi que ni elle, ni personne de sa famille n'apparaisse dans l'état civil du village.

Malheureusement, je n'ai pas non plus trouvé de trace d'une éventuelle carrière dans Gallica. Une maîtresse de couture, alors ? Juste rémunérée par la commune, sans carrière dans l'éducation nationale... Je vous reparlerai des maîtresses de couture :-)

En attendant, c'est parti pour le zieutage !

Cécile 1

Cécile 2

Cécile 3

Cécile 4

Cécile 5

Cécile 6

Cécile 7

Cécile 8

Cécile 9

Cécile 10

Cécile 11

Cécile 12

Cécile 13

Cécile 14

Cécile 15

Cécile 16

Cécile 17