Chaque année l'impatience est plus grande ; mais au moment d'ouvrir le portail, j'ai l'exacte impression de l'avoir refermé la veille. La magie des retrouvailles abolit une année sans se voir et dès que notre groupe de fortune est au complet, arrivé de tous les horizons, les choses reprennent là où elles en étaient restées un an auparavant.

Bouilland

C'est sans doute un génie planqué dans le ruisseau longeant la terrasse ou alors le lutin qui hante la grande maison, peut-être tout simplement l'esprit des lieux ? Notre bulle se referme en même temps que la porte de la cour, sitôt les derniers d'entre nous arrivés à bon port. Pendant ces trois jours, le monde pourrait bien s'écrouler...

Il faut évidemment concrétiser cette parenthèse de confidences, de fous rires et d'agapes au soleil. Cette année, notre échange était sur le thème du torchon : en vedette, en appoint, en contenant, en emballage, en support, en prétexte... tout était permis du moment qu'il y avait du torchon :-)

Tous les torchons

Torchons des filles

Odile avait transformé le sien en tapis de neige pour raconter la belle histoire de ceux de Panguitch et leur marche des sept quilts ; Katie et Babeth ont joué avec inspiration la carte des sacs ; Giuli avait amené toute son Italie dans un torchon brodé d'une branche d'olivier ; Yvonne avait brillamment illustré le thème du savon de Marseille ; Josette offrait un condensé de sa Sarthe et nous promenait dans son jardin avec sa collection de tomates anciennes ; et Véronique nous a touchées au cœur avec un acrostiche résumant la saga de nos rencontres.

Le sort m'a gâtée en me désignant pour la surprise concoctée par Nadine : une charmante boite alsacienne idéalement dimensionnée pour contenir tous mes emporte-pièces. Voilà un écrin de luxe qui les change de leur vieux sac en plastique... Il va d'ailleurs bientôt falloir les ressortir, la saison des bredele approche !

Nadine

Pour ma part, j'avais décidé de réitérer l'opération classeur, cette fois-ci dans l'esprit torchonesque. Mon nouveau classeur était destiné à accueillir les recettes de cuisine de ma gâtée et je lui ai un peu fait partager les miennes en commençant à le remplir avec mes favorites. J'y ai même glissé avec émotion des recettes retrouvées dans mes archives et écrites de la main de ma mère aussi bien que de mon père, de celles que je cuisine maintenant les yeux fermés, évidemment.

Classeur

Classeur ouvert

Mais avant le cartonnage, la première étape a consisté à broder un vieux torchon qui avait déjà bien servi. Une seconde vie pour lui, en quelque sorte ! J'avais tilté sur une idée de lettres fantaisie publiées par French General sur sa page Facebook, je suis donc partie de là… en rouge, bis et écru, bien sûr, on ne se refait jamais du tout au tout :-)

cuisine

recette

plaisir

A tableVous pouvez accéder aux images en très grand
à condition de les ouvrir dans un nouvel onglet

L'essentiel pour broder ces lettres est de s'amuser. J'ai fait l'expérience de pas mal de points nouveaux, en utilisant ces deux livres qui sont depuis longtemps dans ma bibliothèque. Plus un peu d'improvisation quand je ne trouvais pas ce que je voulais et j'étais déjà arrivée à la fin alors que j'avais encore plein d'idées en tête ! Il faudra recommencer...

Bouquins

Quelques uns de nos derniers échanges : une boîte, un sac et des sacs, des pots à confiture, des paniers. Et l'an prochain, ce sera... boutons :-)