Le Victoria & Albert Museum vient de consacrer une exposition temporaire à Somenotsukasa Yoshioka, un atelier de teinture installé au sud de Kyoto depuis cinq générations. Sachio Yoshioka, maître teinturier et historien de la couleur qui conduit cet atelier depuis 1988, a consacré ses efforts à abandonner l'usage des colorants synthétiques pour revenir à l'utilisation de pigments naturels, principalement ceux issus des plantes.

V&A natural dying 1

Il explique qu'il ne s'agit pas pour lui d'une position dogmatique mais que ces pigments provenant de l'écorce, des baies, des fleurs, des feuilles et des racines produisent des couleurs d'une beauté inégalable. Les résultats éclatants qu'il obtient contredisent d'ailleurs la légende qui voudrait que la teinture végétale ne donne que des teintes sourdes et plutôt éteintes.

V&A natural dying 5

Dans sa quête des techniques perdues depuis le milieu du XIXème siècle avec l'invention des teintures synthétiques, Monsieur Yoshioka travaille sur des échantillons de textiles historiques et sur des documents anciens. Il a consacré trente ans de sa vie à l'art de la teinture végétale et à la recréation de couleurs oubliées.

V&A natural dying 3

Dans les courts métrages produits par le V&A à l'occasion de cette exposition, on voit notamment comment il obtient, à partir de pétales de carthame, le rouge profond des fleurs de papier fabriquées pour la cérémonie d'Omizu-tori, au cours de laquelle le temple Tōdai-ji de Nara est purifié à chaque retour du printemps. Dans le processus de teinture se succèdent plusieurs manipulations complexes et chronophages ; un kilo et demi de pétales séchés est nécessaire pour teindre une seule feuille de ce papier, ce qui donne une idée de sa préciosité.

V&A natural dying 7

Le film montre également comment, à partir d'un fragment textile du VIIIème siècle, l'atelier a recréé le processus qui permet de teindre la soie dans toute une gamme de violets profonds, en utilisant la racine du grémil des teinturiers.

V&A natural dying 8

Les couleurs sont intenses, les gestes sont captivants et l'infinie patience des teinturiers a quelque chose d'envoutant. Je suis sure que vous vous perdre, comme je l'ai fait, dans le tourbillon coloré de Monsieur Yoshioka. Il vous suffit de cliquer sur l'image qui suit ; bon voyage !

V&A natural dying 6