Je suis parfois une douce rêveuse ; en tout cas, pour ce qui concerne les EnCoursAFinir, mon objectif d'en terminer un par mois est d'ores et déjà à classer au rayon des purs fantasmes. Cependant, même à un petit rythme, je parviens tout de même à faire quelques finitions.

Car avec le printemps, revient la jolie saison des voyages d'amitié, et celle du cartonnage en bonne compagnie. Que j'aime ces journées légères où l'on prend tout son temps pour choisir le tissu parfait, le placement idéal d'une image, l'accessoire qui ponctuera impeccablement notre ouvrage... tout en bénéficiant des conseils avisés de la copine, ce qui n'est pas rien :-)

Cette fois-ci, nous étions résolues à ne rien attaquer de nouveau mais justement à mener à bien certains projets jamais aboutis. J'avais quant à moi sous le coude, depuis bien longtemps, une travailleuse commencée avec Hélène lors d'un délicieux week-end dans le Vercors où elle nous avait proposé de choisir, parmi toutes ses merveilles, notre boîte coup de coeur.

Travailleuse laissée en plan parce que je n'étais pas convaincue de mes choix : dans un premier temps, j'avais prévu d'associer à un tissu rayé style toile à matelas un uni bleu marine qui lui donnait un coup de modernité ; mais aussi une dureté qui, au fond, ne me convainquait pas.

Travailleuse devant

Et moi, tant que je ne suis pas convaincue, je laisse infuser. L'affaire s'est terminée avec le choix d'un coordonné fleuri et de chromos donnant à l'ensemble un petit air vieillot qui me convient mieux. On ne se refait pas... combien de fois serai-je amenée à répéter cet adage ?

Travailleuse côté

J'aime beaucoup la construction asymétrique et cependant très équilibrée de cette boîte. Elle a été intéressante à bâtir mais ça aurait été bien impossible sans les conseils et les mesures toujours très précises données par Hélène.

Tissus coordonnés

Finalement je suis contente d'avoir coordonné ces deux tissus. Pourtant, j'avais depuis longtemps cet impossible imprimé de marquises alanguies dans leur médaillon, dont je me demandais bien pourquoi je l'avais acheté. Il attendait tout simplement son heure : stratégiquement placé et débarrassé de ses chichiteuses marquises, il passe très bien avec le tissu rayé en lui apportant un peu de fantaisie.

IMG_5057

Et il m'a paru tout trouvé pour accompagner les deux petites tricoteuses choisies parmi le stock de chromos pour orner le dessus de ma travailleuse. Évidemment, le tout vaut cent sous de mieux avec ces demi-boules de nacre suggérées par Michèle en guise de boutons, en lieu et place des pustules grises sur lesquelles je m'étais arrêtée dans un premier temps :-)

Travailleuse ouverte

Une bien belle boîte de pêche pour emporter ses mouches et ses asticots, comme dirait quelqu'un que je connais ! Pour le moment, je vais tout de même commencer par y stocker mes aiguilles à tricoter, auxquelles je n'avais pas encore trouvé de solution de rangement satisfaisante.