Si les frères Gompel m'ont échappé pendant longtemps, c'est qu'ils se cachaient bien, ces malicieux !

Et pourtant... pourtant j'avais repéré depuis longtemps une autre nichée de deux frères Gompel, papetiers de leur état et exerçant à Paris dans le 11ème arrondissement. J'avais en effet glané au fil du temps plusieurs vieux papiers passés sur Delcampe pour cette papeterie située rue des Fontaines du Temple puis avenue de la République.

Gompel Fontaines du Temple

Gompel République

J'avais poursuivi cette découverte par la lecture de ce billet consacré à la fabrique d'enveloppes Gompel frères, sur un blog passionnant qui s'attache à retrouver les traces du Paris industriel.

Fabrique Gompel 33 RépubliqueL'ancienne fabrique Gompel, 33 avenue de la République - via Google Maps

Bien sûr la piste de ces papetiers est extrêmement séduisante lorsqu'il s'agit d'attribuer nos cahiers, à cause du rapport presque évident avec leur métier. Et puis également parce qu'ils ont résolument conservé leur raison sociale sous la forme Gompel Frères qui nous intéresse, alors que notre précédent trio est très vite passé de Gompel Frères à Gompel et Cie, puis à Grands magasins du commerce "Aux Dames de France".

Mais comment en avoir la certitude ? J'ai calé assez longtemps sur cette question.

Et pourtant... pourtant elle était bien présente dans Gallica, la preuve reliant sans plus aucun doute ces papetiers-là à nos cahiers de broderie. Mais ce n'est pas parce qu'une information est présente dans Gallica qu'elle est accessible si facilement. En l'occurrence, il s'agit ici d'un document qui a été numérisé comme une simple image, sans reconnaissance des caractères ; il n'est donc pas accessible à la recherche hyper-texte. En d'autres termes, quand on lance une recherche sur "Gompel frères", le document qui dénoue notre mystère ne remonte pas dans la liste des résultats.

C'est le moment de vous parler d'une autre source pour les recherches dans les textes anciens, en complément de mon billet sur Gallica publié à la recherche d'Ernestine. Il s'agit de la bibliothèque numérique associée au projet Internet Archive ; elle recèle des pépites en matière de vieux documents français. Il s'y trouve notamment, par chance en version océrisée, un obscur rapport rédigé à l'occasion de l'exposition universelle de 1889.

Rapport jury international 1889

Rapprochée à la série des célébrités contemporaines dont je vous ai parlé dimanche dernier, la dernière phrase de ce texte lève enfin le doute sur l'attribution de nos cahiers de broderie aux papetiers Gompel.

Gompel célébrités contemporaines

Mystère résolu, nous pourrons désormais broder nos modèles Gompel l'âme en paix :-)

Le cinquième numéro de la série est l'occasion de constater une autre particularité des ces imprimés : ils peuvent avoir été édités en plusieurs versions car il se trouve que par hasard, j'ai celui-ci à la fois en bleu et en rouge.

Gompel rouge et bleu

Et pour ne pas changer, la version imprimable s'envole ce soir vers les abonnées au blog :-)