Il me restait un carnet à aiguilles à vous donner et je l'avais oublié ! Et peut-être encore un autre après... mais il faudra que je retrouve où je l'ai stocké ;-)

Celui-ci change un peu des précédents car il est recouvert de papier brodé ; si vous n'avez jamais essayé, vous verrez, c'est amusant à faire. Sa forme est un peu différente également mais le principe est vraiment très proche de ceux que vous pourrez retrouver avec en lien à la fin de ce billet.

Carnet devant

Carnet dos

Carnet intérieur gauche

Carnet intérieur droit

J'avais fabriqué ce carnet il y a trois ans pour le magazine de Marie ; pour changer un peu, j'ai rebrodé des frises prélevées dans un ancien cahier d'atelier. Même s'il faut encore travailler précautionneusement ensuite, mon astuce pour broder sur du papier sans le déchirer, c' est de le renforcer par un entoilage thermocollant. Pour cet usage, je vous conseille de privilégier un entoilage tissé qui sera plus souple à travailler que le non tissé. Il faut ensuite broder avec une aiguille bien fine, en la passant en deux temps, sur l'endroit puis sur l'envers.

Je vous engage à broder vos vieux papiers mais vous pouvez bien sûr travailler les mêmes frises que moi. Découpez les quatre formes imprimées ou utilisez-les comme gabarit si vous bricolez avec vos papiers, elles comprennent déjà la marge qui sera nécessaire pour faire la propreté de chaque plat.

Vignette

  • utilisez le gabarit figurant sur la deuxième page pour découper quatre rectangles dans l'entoilage, quatre rectangles dans le bristol et deux rectangles dans la cartonnette ;
  • appliquez un rectangle d'entoilage sur l'envers de chaque papier à broder, en le centrant et en positionnant la face brillante du tissu contre le papier. Repassez côté entoilage au fer sec réglé sur coton, pour bien le faire adhérer au papier ;
  • rebrodez partiellement chaque frise avec un brin de mouliné, en utilisant les points que vous aimez ; nous en avons testé plein avec le cahier ;-) Les pois ronds sont juste remplis par une étoile à huit branches. Vous pouvez vous inspirer de mes photos, en gardant à l'esprit que l'intérêt est de laisser visible une partie du dessin sans le rebroder ;
  • positionnez sur l'envers de chaque face de papier entoilé un rectangle de bristol, repliez les excédents de papier sur tout le tour en crantant les angles arrondis, puis fixez le tout en collant les remplis sur l'envers du bristol ;
  • collez envers contre envers les faces brodées deux à deux, en intercalant un rectangle de cartonnette. Si vous voulez fermer le carnet avec des rubans, c'est à cette étape qu'il faut les insérer avant de coller ;
  • avec un poinçon fin, percez sur chaque plat la ligne pointillée en suivant le gabarit fourni. Brodez un point de feston sur tout le tour des plats avec du cordonnet, en cousant en place un bouton sur le plat du dessus et une bride sur le plat inférieur (si vous n'avez pas choisi une fermeture avec des rubant). Vous pouvez compléter la finition en fixant une dentelle, ou comme moi un croquet, tout autour des deux plats.
  • toujours à l'aide du gabarit, découpez un double rectangle de feutrine réuni par une pliure centrale. Réunissez le plat inférieur au plat supérieur par un point de surjet entre les deux festons sur un des petits bords et terminez en fixant également dans ce surjet le centre du rectangle de feutrine.

Pique-aiguilles

Tous les précédents pique-aiguilles sont ici.