Si vous me suivez sur Facebook ou sur Twitter, vous savez que je participe en ce moment au GeneaWeekEnd organisé par la belle équipe de Geneatech avec deux directs sur ma chaîne Twitch. Hier j'ai parlé des recherches dans FamilySearch ; aujourd'hui, à 16 heures, j'aborderai les recherches dans Gallica.

GallicaTwitch

Tout ça ayant demandé un peu de préparation, j'ai repoussé à la semaine prochaine le traditionnel billet sur les voeux reçus en ce début d'année, pour prendre le temps de faire des photos correctes. En attendant, je ne résiste pas à vous occuper aujourd'hui avec une découverte récente qui me fait littéralement fondre.

Photographe et designer de jouets très modernes, David Bird trouve aussi son inspiration dans la mousse des sous-bois et les recoins cachés au creux des haies. Il utilise des glands, des herbes sèches, des graines et des brindilles pour donner vie à de minuscules lutins qu'il parvient à rendre très évocateurs avec trois fois rien. Il les ramène ensuite dans leur univers naturel et patiente de longues heures, parfois de longs jours, afin de surprendre leur interaction avec les oiseaux et toutes sortes de petits animaux sauvages.

DavidBird1

Les photos qui résultent de cette longue attente tiennent du petit miracle.

DavidBird2

David explique son processus créatif dans des vidéos surprenantes. J'avoue que sans elles, j'aurais encore douté de la réalité de ses merveilleuses photos. Si vous n'êtes pas fluent in english, n'oubliez pas que vous pouvez les sous-titrer en français pour bien profiter de toutes ses explications.

J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à suivre toutes ces histoires qui relèvent un peu du conte, un peu de la magie, et beaucoup de la longue patience d'un bricoleur et d'un photographe de l'extrême.