Harriet naît en 1832 dans le comté de Clarks, en Géorgie. Elle a dix-huit ans lorsqu'elle épouse Armstead Powers et trente-trois ans lorsqu'ils deviennent libres, à la fin de la guerre civile qui signe l'abolition de l'esclavage. Elle mettra au monde neuf enfants mais trois seulement sont encore en vie au tournant du XXe siècle.

Harriet Powers 1901Harriet Powers en 1901

Elle gagne sa vie grâce à son aiguille, exerçant le métier de couturière, et elle est connue aujourd'hui pour deux de ses courtepointes narratives arrivées jusqu'à nous. Les histoires qu'elle raconte sur le tissu sont pour beaucoup inspirées de la bible, dans laquelle elle a appris à lire.

Elle présente la première de ces courtepointes, Bible quilt, à la Foire au Cotton d'Athens en 1886 où elle est remarquée par Jenny Smith, professeure d'art dans une école de jeunes filles de la ville. J'ai passé toute ma vie dans le Sud et je connais bien une trentaine de modèles de courtepointes, mais je n'avais jamais vu un dessin aussi original, ni une créature vivante représentée en patchwork (…) J'étais fascinée par les scènes bibliques représentées sur le quilt.

Bible quiltBible quilt - National Museum of American History

Harriet refuse obstinément de lui céder son ouvrage mais devra s'y résigner quelques années plus tard, lorsque les difficultés financières s'accumulent à la ferme avec la chute des prix du coton. Elle eut tant de mal à se séparer de la courtepointe qu'elle revint plusieurs fois revoir les images sorties de son imagination et de ses mains.

Bible quilt 3

C'est probablement cette passe difficile, bien que malheureuse pour elle, qui nous permet aujourd'hui de pouvoir apprécier son œuvre, d'autant plus que Jenny a consigné la description des onze scènes de la courtepointe telle qu'Harriet la lui a confiée : Adam et Ève au jardin d'Éden, après le Paradis avec leur fils, Satan au milieu des sept étoiles, Caïn tuant son frère Abel, Caïn se mariant en Terre de Nod, le rêve de Jacob, le baptême du Christ, la crucifixion, Judas Iscariot et les trente deniers d'argent, la Cène, la Sainte Famille.

Bible quilt 5

La seconde courtepointe d'Harriet parvenue jusqu'à nous date de 1898 et est construite en quinze blocs réguliers qui mêlent aux scènes de la Bible des évènements météorologiques ou astronomiques. Beaucoup se sont produits avant la naissance de la créatrice qui raconte ainsi sur le tissu des évènements conservés dans la mémoire populaire.

Harriet_Powers_-_Pictorial_quilt_-_Google_Art_ProjectPictorial quilt - Museum of Fine Arts de Boston

Elle représente par exemple ce jour obscur du 19 mai 1780 où, en Nouvelle-Angleterre, il fallut allumer les chandelles en plein midi, probablement à cause de gigantesques incendies dans les forêts canadiennes. Ou encore la pluie d'étoiles filantes du 13 novembre 1833 qui terrorisa la population, convaincue qu'elle annonçait la fin du monde.

Pictorial quilt détail

Harriet coud ses courtepointes aussi bien à la main qu'à la machine, en utilisant les techniques du piécé et de l'appliqué. Les contours sont matelassés, les éléments quelquefois rebrodés. Des travaux récents mettent en résonance son inspiration et celle des toiles appliquées du Royaume de Dahomey, en Afrique de l'ouest.

DahomeyTentures du Royaume de Dahomey - Musée du Quai Branly

Harriett Powers quitte le monde en 1910, à l'âge de soixante-dix-huit ans. Dans une lettre, elle évoque au moins quatre courtepointes créées sous son aiguille mais seules ces deux-là ont été identifiées comme restant d'elle. J'aime l'idée qu'à elles seules, dans leur subtile naïveté, ces deux oeuvres soient suffisantes pour garder leur autrice vivace à notre souvenir, presque deux siècles après sa venue au monde.