10 décembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? #4

Gallica est ma seconde maison. Il y a du bonheur à se perdre dans cette forêt touffue de mots, d'images et même de sons. Presse ancienne, monographies des sociétés savantes, graphismes à gogo, cartes du monde tel que le voyaient nos ancêtres... il est impossible de détailler tous les chemins sur lesquels musarder. Mais on peut aussi avoir la chace d'y découvrir un petit sentier menant à nos ancêtres, y compris parfois les plus modestes. Malgré tout je n'ai pas eu tout de suite la présence d'esprit d'y chercher Ernestine, peut-être... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:58 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? #3

Que savons-nous d'Ernestine et de sa famille, après nos recherches dans l'état-civil effectuées en ligne et en mairie ? Si vous avez bien fait vos devoirs, vous aurez glané autant de renseignements que moi... et plus encore, j'espère :-) elle naît à Bouix le 7 août 1873 et quitte la vie dans une maison de retraite de Châtillon-sur-Seine, bourg voisin de son village natal, le 12 mars 1970. Elle a alors quatre-vingt-seize ans ; elle vit célibataire ; ses parents, Louise DÉON et Jean Baptiste DÉVIRAT, se marient à Bouix, le 19 juin... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:44 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? #2

Je vais donc tenter, avec vous, d'en savoir un peu plus sur la brodeuse du joli exercice de perlage que je vous ai montré dimanche dernier. La première étape pour bâtir son histoire est de donner une structure à sa vie, en repérant les points-clé de son état-civil : sa naissance, son mariage, son décès. Souvenez-vous, j'ai la chance d'avoir des renseignements précieux pour démarrer l'enquête, ce qui n'est pas toujours le cas. Avant d'en venir directement à Ernestine, le premier réflexe est de chercher rapidement quelques éléments... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:01 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? #1

L'ouvrage d'Ernestine est un de ces jolis mystères qui me font démarrer au quart de tour. Il arrive pourtant dans mes mains un peu écrasé par un cadre ovale, trop mal taillé pour lui rendre justice. Je me dépêche donc de le démonter et, par la même occasion, de faire disparaître le doupion turquoise du fond qui avale la douceur nacrée des couleurs. Je suis sous le charme de cette moitié de bourse perlée, restée en suspens sans atteindre sa destination finale d'objet utilitaire. Elle est tout petite, 9 centimètres de hauteur sur... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2017

Classeur généalogique

Une fois encore, j'ai saisi l'occasion de marier  mes envies de bricolage et la recherche généalogique. Quand on aime que la broderie raconte une histoire, y a-t-il plus beau projet que de coucher nos ancêtres sur le tissu ? Ici le bonus était, par-dessus le marché, de réaliser (enfin !) un objet utile car il me fallait un classeur pour ranger une généalogie conduisant, en cinq générations, jusqu'aux années de la Révolution. Une branche maternelle tout entière située dans le département de l'Isère, une branche paternelle... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:22 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juillet 2017

Et si c'était... ?

Je scrute, encore et encore, des images de commerces parisiens en espérant un jour tomber sur une image du magasin Sajou. C'est un petit peu énervant de penser que des photographies ont probablement été prises, qu'elles existent peut-être toujours, mais que faute d'identification, on ne le saura jamais. Ces deux dames un peu sévères, par exemple, posant pour un photographe dont l'atelier se trouve justement rue Rambuteau, ne pourrait-elles pas être des employées Sajou ? Elles sont présentées comme possibles vendeuses de rubans, mais... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:03 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2017

À quoi rêvent les couturières ?

C'est le jour où je me laisse aller à une confidence : je suis plongée en ce moment dans la correspondance quasiment quotidienne qu'ont échangée mes parents avant leur mariage. Pendant deux ans, mon père a été éloigné par ses obligations militaires, d'abord en Allemagne, puis à Saumur, puis en Algérie. Ce qui est resté de cette correspondance, en réalité, ce  sont très majoritairement les lettres écrites par mon père ; car ses tribulations ne lui ont permis de sauver qu'une infime partie de celles de ma mère. Je lis tout de... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2017

Les matinées d'Estelle

Droit de suite... je me rends compte que je laisse en suspens bien des sujets qui attendaient un développement. C'est le cas pour ces mystérieuses matinées sur lesquelles nous nous interrogions quand je vous ai parlé de l'inventaire après décès de mon ancêtre Estelle, établi en 1884. Pourtant à la suite de notre discussion, j'avais eu grâce à vous de nouveaux éléments permettant d'éclairer un peu ce mystère. C'est tout d'abord Michèle qui nous proposait dans les commentaires cette définition du Larousse ménager de 1926 : Matinée... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 12:03 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2017

Go gentle babe

Dans les registres du London Foundling Hospital, comment ne pas s'arrêter, une fois de plus, sur les émouvants signes de reconnaissances laissés par les mamans sur leur nourrisson, au moment de rompre le lien ? C'était un premier mai... Ici, le bébé est marqué au point de croix et accompagné de voeux déchirants que je ne me risquerai pas à traduire, de peur d'en perdre la finesse, surtout dans cet anglais du XVIIIème siècle. Mais les mots de cette mère souhaitant à son enfant, loin d'elle, une vie de bonheur et d'amour... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 09:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2017

Divine surprise

Confrontée à un état civil très fragmentaire dans la capitale, j'étais depuis quelques temps arrêtée sur un de mes ancêtres parisiens ; et un petit peu frustrée de ce blocage parce que la seule chose que je savais de lui avait de quoi me mettre l'eau à la bouche : en l'an VIII, à la naissance de sa fille Marie Marceline, mon arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père (promis, je ne le ferai plus) exerçait la profession de rubanier. Mais on me l'a donc fabriqué sur mesure, celui-là ! Archives départementales de Paris - 5 Mi 1... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:08 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,