09 janvier 2017

Calendrier d'après #1

Comme mes vœux de papier doivent être un peu partout arrivés à destination, j'ai eu envie de partager ici le calendrier d'après que ma carte 2017 renfermait. Il m'a servi de rattrapage, après que j'ai décidé cette année de snober le calendrier de l'avent pour cause de récupération mercantile de plus en plus éhontée. Ma mauvaise humeur me passera et j'y reviendrai certainement ;-)

Calendrier d'après, donc… avec une mini surprise à découvrir à chaque épisode, en provenance directe de la mercerie. Oui, vous verrez à la fin des sept épisodes qu'il s'agit bien de mercerie ! Et comme c'est aussi du vieux papier, la publication numérique me permet de vous proposer le jouet en plusieurs tailles pour que vous puissiez choisir celle qui vous convient le mieux… ou qui convient le mieux aux petites mains de votre entourage.

Voici l'image qui était nichée dans la première cachette de ma carte de vœux. Celle-ci, je vous conseille de l'imprimer sur du papier un peu fort, genre bristol, avant de la découper en attendant  tranquillement la livraison suivante… ce jeudi ;-)

Poupée de papier

Pour conserver le côté éphémère du calendrier, je laisse le lien du téléchargement jusqu'à la prochaine publication seulement, alors… vite vite vite, on n'attend pas pour télécharger le fichier imprimable en bonne définition, en cliquant sur l'image qui suit !

Après 1 poupée vignette

Posté par OuvragesDeDames à 18:49 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : ,


01 janvier 2017

1917 - 2017

Une belle année est une année qui commence en broderie !

Bonne année 1917

Posté par OuvragesDeDames à 09:09 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags :

25 décembre 2016

Noël 1916

Pour sa cadette, une maman soucieuse de la voir s'intéresser un peu plus aux travaux d'aiguilles ?

Pour son papa au front, une fillette inquiète qu'il ait le nécessaire pour les petites réparations ?

Pour sa petite sœur, une aînée voulant lui rendre plus joyeuse la leçon de couture ?

Pour sa  maman, une petite fille fière de lui montrer ses progrès en broderie ?

Trousse Noël 1916

La main qui a brodé cette pochette, l'intention qui a accompagné l'offrande resteront à jamais un mystère. Il suffit de savoir qu'il y a un siècle, une brodeuse a saupoudré du vert tendre et du jaune soleil sur une période bien sombre, comme un rempart dérisoire contre un avenir désespérément bouché…

Noël 1916

Posté par OuvragesDeDames à 08:13 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2016

Cartes à fil

J'ai bien l'impression que vous avez aimé la forme des cartes à fil de la semaine dernière ;-) Voici donc un petit bricolage du dimanche.

Je vous les propose aujourd'hui dans les deux versions : la classique avec l'Aiguille, la perfide avec le Serpent. Vous aurez la possibilité de les imprimer ainsi avec tout leur graphisme d'origine, ou bien d'utiliser uniquement la forme pour les découper sur le fond de votre choix. J'ai ajouté le gabarit dans des tailles supérieures (agrandi par 1,5 et 2), au cas où vous voudriez l'utiliser pour des cartes à dentelle ou à galon, par exemple.

Les fichiers imprimables partiront dans la journée vers les abonnées aux billets du blog.

Gabarit cartes à fil

Voici également, pour Marie...et pour toutes celles que ça tentera bien sûr, les couleurs de cette belle gamme dans les références DMC : 3827, 300, 677, 676, 3756, 3773, 470, 370, 869, 838, 680, 3809, 3799+écru. L'offre DMC est assez riche pour offrir des équivalences très proches ; quelque temps à la lumière et à la poussière, l'illusion sera parfaite ;-)

A l'Aiguille DMC

Posté par OuvragesDeDames à 11:51 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2016

Hurtu résoud votre problème

La maison Hurtu fabriqua de bien belles machines à coudre

Hurtu machines à coudre

mais pas que...

Car à la fin du XIXème siècle, elle construisit également, main dans la main avec son inventeur Léon Bollée, quelques centaines d'un étonnant tricycle déposé sous l'intitulé de voiturette. Cependant l'engin fut promptement rebaptisé tue-belle-mère par une sagesse populaire un peu cruelle quoique réaliste, en raison de la position pour le moins inconfortable du siège passager en lieu et place du parechoc avant.

Hurtu voiturette Bollée

Pourquoi forcément les belles-mères, d'ailleurs ? Léon Bollée lui-même faisait volontiers démonstration de sa voiturette avec sa propre épouse en partenaire de choix, un peu crispée sur ce qui mérite vraiment l'appellation de place du mort. La publicité annonce sept heures pour rejoindre Paris à la mer... ça pouvait paraître long, effectivement !

Léon Bollée et sa femme

Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :


27 novembre 2016

A l'Aiguille

La boîte est en piteux état, mais l'arc-en ciel qu'elle dévoile est si joli !

A l'Aiguille 1

J'imagine la patience qu'il fallait pour combler les blessures infligées aux vêtements par le quotidien... Sans moi ;-) Quelle chance nous avons que nos belles couleurs nous servent aujourd'hui à raconter des histoires sur la toile et non plus à ce fastidieux travail de reprisage !

A l'Aiguille 3

Une fois de plus, on ne peut qu'admirer le talent déployé par les filateurs pour présenter leurs produits, et c'est particulièrement le cas pour cette fabrique, La Soie. Je peine à rassembler toute la documentation que je voudrais à son sujet mais  elle concevait pas mal d'objets publicitaires élaborés dont je vous montrerai d'autres exemples.

Ici le fabricant met bien en avant la forme mûrement réfléchie de sa carte et considère même qu'elle mérite un mode d'emploi en bonne et due forme. Exactement comme si le seul problème du raccommodage était de dérouler le fil avant de s'y mettre ;-)

A l'Aiguille 2

Curieusement, dans cette boîte destinée aux mercières pour une revente de chaque carte au détail, se sont glissées des intruses. Car elle contient quelques cartes à la forme et aux mentions exactement identiques celles de leurs petites copines, à la seule exception du nom : Au Serpent et non pas A l'Aiguille.

A l'Aiguille 4Petit tour de passe-passe qui démontre probablement qu'on ne se cassait pas trop la tête pour fournir à la clientèle la nouveauté dont elle était friande. Pourquoi travailler sur des produits inédits quand un simple changement de nom fait la farce ? Je trouve que cet exemple s'apparente assez à celui des Petits Parisiens dont je vous parlais dans ce billet.

Mais quoi qu'il en soit, la carte est bien jolie. Et comme il ne faut perdre aucune occasion de déployer ses arguments publicitaires, ils sont repris pour permettre à la couturière, lorsqu'elle l'a défilée entièrement, de ne pas oublier les qualités du fil qu'elle vient d'utiliser, brillant, souple, solide, et encore une fois la qualité première de son support : pratique !

A l'Aiguille 5

Et la carte recèle une autre promesse : chacune est livrée avec sa propre aiguille que la cliente doit exiger. C'est le dernier signe du soin accordé aux moindres détails du packaging. Car l'aiguille est piquée, exactement superposée à sa représentation, sur un petit papier qui sert encore, inlassablement, de support publicitaire.

A l'Aiguille 6Il faudra que je teste ce fil. S'il n'est pas trop cuit, j'utiliserais bien cette boîte à un ouvrage brodé, pourquoi pas, sur le thème de cette fameuse et encore mystérieuse maison, La soie. Sacrilège ?

Posté par OuvragesDeDames à 07:42 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2016

Question de nuances

Vous rappelez-vous le marquoir d'Yvonne ? A l'occasion de ce billet, nous avions évoqué le fil nuancé avec lequel était brodé le chien : il pouvait paraître étonnamment moderne.

Le chien d'Yvonne

En réalité, je n'avais pas trop tiqué sur ce point en particulier ; car dans ma collection de nuanciers anciens, j'en ai quelques uns qui portent la trace de ces couleurs ombrées.

Nuanciers

Et elles sont à l'honneur aussi bien chez DMC…

Nuanciers DMC

… que chez Cartier-Bresson, et probablement bien d'autres encore.

Nuancier Cartier-Bresson

Coton perlé Cartier-Bressoncotons perlés CB glanés sur les mises en vente Ebay

Même si mes nuanciers ne remontent pas au début du XXème siècle mais datent plutôt des années cinquante, ils témoignent cependant que les fils aux couleurs changeantes ne sont pas une création récente apparue avec le dernier renouveau du point compté. On croit toujours tout inventer…;-)

C'est d'ailleurs ce que nous confirme avec éclat le marquoir brodé en 1886 -27 ans avant Yvonne- par la petite Louise Rousseau. Elle a utilisé non pas du coton mais de la laine. Admirez la belle subtilité de cet arc-en-ciel tout en teintes sourdes !

Marquoir Louise Rousseau

Vous ai-je déjà dit à quel point le livre de Brigitte Franche, Marquoirs et trousseaux en Bourgogne, est un incontournable de nos bibliothèques ? Je crois que oui… je vous le redis alors ;-) Le contenu documenté, toujours pertinent et d'une rédaction soutenue, est appuyé par une iconographie variée et séduisante : c'est un petit bonheur de lecture.

Marquoirs et trousseaux en Bourgogne

Posté par OuvragesDeDames à 06:09 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2016

Le génie des noms

Il y a un petit génie qui volette et qui jette un peu de poudre de perlimpinpin sur les cerveaux des fabricants de mercerie quand ils doivent trouver un nom pour leurs produits. Enfin moi, je ne vois que ça comme explication...

Pressions Veutenir

Epingles Pikbien

Reprisette Deufil

Posté par OuvragesDeDames à 07:22 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2016

Filterie parisienne

Je suis toujours à Paris, et toujours à compléter ma documentation sur Monsieur Sajou. J'en profite pour rester encore un peu dans la mercerie parisienne et cette fois-ci, c'est avec la filterie. Car les filateurs ne pouvaient oublier la capitale dans leur recherche effrénée de noms pour leur pléthorique production.

Fils parisiens

Le premier, le Fil Parisien, sort de la maison Louis Viarmé que j'ai déjà évoquée dans ce billet sur une vieille publicité murale.

Fil parisien

Et puis voilà celui qui évoque ce qui est redevenu mon glorieux quotidien depuis une semaine, avec plus de plaisir que je ne l'aurais cru : le fil Au Métro ;-)

Au Métro

Enfin le tout mignon, le fil Aux Petits Parisiens. C'est une marque de la maison Suzor, plus connue pour son célèbre fil Au Patriote. Quand on regarde les bobines, d'ailleurs, on pourrait jurer qu'il s'agit du même fil et que seul l'habillage change... Simple opération de marketing ?

Aux Petits Parisiens

Pour le plaisir, parce que l'image est si jolie, voilà le détail de la délicate chromo ornant le couvercle de la boîte. Tout y est, la promenade en carriole à chèvre qui évoque le jardin du Luxembourg, l'arc de triomphe...

Aux Petits Parisiens chromo

Posté par OuvragesDeDames à 07:24 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2016

Archives, on ne s'en lasse pas...

Me voilà repartie pour une semaine de recherches intensives aux archives, le nez plongé dans les vieux papiers. Ah ! c'est sûr ! il vaut mieux ne pas être trop allergique à la poussière ! Il se trouve que sur ce point, j'ai une tolérance assez développée vu l'état de mes hauts d'armoires (et pas que...).

Et où donc, à votre avis, cette prospection dans les minutes des notaires, enregistrement des sociétés, calepins des propriétés bâties et autres gourmandises du même acabit ? Je vous laisse un indice ;-) Et quand vous aurez trouvé où, forcément... vous saurez sur les traces de qui !

Tour Eiffel 1
Tour Eiffel 2
Tour Eiffel 3

Posté par OuvragesDeDames à 06:17 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,