28 août 2014

Épingles à poulet

La petite cochonnerie qui encombre la cuisine pour une plus-value voisine de zéro ;-) Son argument de vente : plus de couture, vous sortez la volaille du four et il suffit de retirer les aiguilles ; "Facile, rapide, soigné, hygiénique". En vrai, on doit pas mal se brûler les mimines, avec cette affaire-là... et en prime, il faut encore les nettoyer après la cuisson !

Poultry lacer recto

Poultry lacer verso

Sans compter que brider un poulet avec une bonne vieille aiguille à matelas et de la ficelle, ce n'est pas la mer à boire. Ceci dit, je me moque, mais Monsieur Wallmart en vend encore, du poultry lacer, alors c'est peut-être réellement le progrès du siècle. Seulement il n'y a plus la merveilleuse présentation qui fait tout le chic (et l'unique intérêt ?) de l'objet...

La maison, ne reculant devant aucun sacrifice, vous offre en prime une délicieuse recette ;-)

Poultry lacer recette

Posté par OuvragesDeDames à 06:56 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,


17 août 2014

Taquets en buffle… mais pas que !

Ah ! ça non… il n'y a pas que des taquets en buffle pour métiers à fouets, il y a aussi des taquets anglais en cuir pour métiers à sabre !

Pub Desreumaux

 Source : Gallica ... bien sûr !

Comment ne pas se régaler dans les vieux papiers quand on tombe sur une publicité pareille qui se présente, sans crier gare, au détour d'un annuaire de 1889 ? Moi je dis que c'est tout simplement de la poésie pure. Il n'y a quasiment pas un mot que je comprenne, mais finalement chacun me semble plus évocateur que le précédent. En tout cas, ça ouvre de sacrés horizons…

D'autant que si vous avez besoin de calfats, de trous d'homme ou même de corde bourrage autolubrifiante, pas de problème non plus, Louis Desreumaux peut quelque chose pour vous ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:10 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2014

Jeux de plage

Pour vous qui tenez vaillamment la barre en restant au poste en ces mois d'été, voici de charmantes illustrations qui feront flotter sur votre quotidien un petit goût de bord de mer.

plage 1

plage 2

Au cas où vous souhaiteriez les imprimer pour les utiliser dans vos bricolages, les images en bonne définition partent aujourd'hui dans la messagerie des abonnées aux billets du blog.

Posté par OuvragesDeDames à 06:36 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juillet 2014

Au Patriote

Il y a un an, je profitais du 14 juillet pour chougner sur notre iconographie patriotique, qui me semblait bien moins avenante que l'imagerie américaine. Mais j'avais quand même trouvé de la mercerie bleu, blanc, rouge... et j'avais juste oublié que nous avons un fil baptisé Au Patriote ! Certainement j'en reparlerai plus longuement, car j'ai quelques vieux papiers de la maison Suzor et Pinta. Mais aujourd'hui, à l'occasion de la fête nationale, voici des chromos pleins de tendresse où le rouge tire vers le rose et le bleu vers le mauve, pour parer de douceur nos trois couleurs.

Chromos_Patriote

Si vous voulez les télécharger en bonne définition pour vos bricolages, il suffit de cliquer sur les vignettes qui suivent.

Patriote 1 à télécharger  Patriote 2 à télécharger  Patriote 3 à télécharger  patriote 4 à télécharger

Et puis rappelez-vous, toujours avec le fil Au Patriote : je vous avais proposé dans ce billet une première image en noir et blanc, c'était pour un projet de bougie.

Edit : Plus fort que le Patriote, plus fort que tout ! Avez-vous vu le pimpant Doodle du jour ? Surtout, ne ratez pas d'aller voir, sur le pétillant blog de julie adore, comment son projet a vu le jour. Merci Julie, les bricoleuses du fil sont remplies de fierté grâce à toi ;-)

Doodle du 14-7-2014

Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juillet 2014

Vive l'indépendance !

C'est le jour de l'indépendance, celui où les treize colonies britanniques de l'Amérique du Nord se dégageaient de toute obéissance envers la couronne de la Grande-Bretagne et se constituaient en États libres et indépendants.

C'est la fête tout là-bas, chez nos amies américaines ! Pour accompagner le mouvement, voici donc une image patriotique puisée dans le stock des publicités de mercerie.

Merrick's thread

Et pour vous rafraîchir la mémoire... vous vous souvenez que l'année dernière, il y avait un pique-aiguilles bleu - blanc - rouge à réaliser ?

Posté par OuvragesDeDames à 00:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 juin 2014

Peu importe où...

A la maison, au vert, au bord de l'eau, bonnes  vacances pour les premières à s'offrir le farniente ! Des journées entières de liberté, allez-vous en profiter pour broder ?

plage

Posté par OuvragesDeDames à 09:10 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 avril 2014

Un siècle...

... et tant de questions sans réponse !

Qui étais-tu, mystérieuse Alice ? Fillette espiègle au matin de sa communion, jeune fille en fleur ou matrone dans la force de l'âge ?

Que s'est-il passé le 29 avril 1914 ? Est-ce le jour où tu as pointé le bout de ton nez ? Celui de ton mariage, de ton entrée au couvent ? Ou bien celui où tu as accueilli ton premier-né...

Alice

Posté par OuvragesDeDames à 06:02 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2014

Joyeuses Pâques

P_ques

Posté par OuvragesDeDames à 07:20 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2014

Ce qui est nécessaire au soldat

Aujourd'hui, une star de nos collections ;-) J'ai nommé : le nécessaire du soldat, encore un outil multi-usages qui sert à la fois de bobine, d'étui à aiguilles et d'alêne.

nécessaire ouvert

 En fouillant dans les vieilles photos, j'ai retrouvé le livret militaire de mon arrière-arrière-grand-père Georges. Jusque là, rien de particulier, il n'a à priori d'intérêt que pour moi.

nécessaire du soldat

Mais en y regardant d'un peu plus près, et en lisant attentivement tous les feuillets, je suis tombée sur ça, dans l'énumération des effets remis au conscrit de l'époque : bobine en bois renfermant six aiguilles et une alène emmanchée. Ah ah... c'est que ça devient un peu plus intéressant, non ?

livret arrière grand-père Georges

Voilà donc identifiée notre "cousette du soldat" déjà sur le livret d'un conscrit de la classe 1889 (à quelque chose près, il aurait pu croiser Irénée). Je n'ai pas celle de Georges, en réalité pour la photo j'ai posé sur son livret militaire celle de ma collection qui me paraît la plus ancienne. Et la cousette qui est à côté, sur la même photo, c'est celle que mon papa a touchée dans son barda en 1957, avec les fils de lin gris et écru. Tout ceci est bien suffisant pour ne plus limiter cet ingénieux instrument à la première guerre mondiale, comme on l'entend bien souvent dans l'appellation trop restrictive de "cousette du poilu". En réalité, l'armée française en a doté tous ses trouffions pendant au moins un siècle.

nécessaires du soldat

J'avais discuté sur un salon avec un féru de la vie des troupes pendant les guerres napoléoniennes. On en voit, de ces choses, sur les salons de broderie : il avait monté son bivouac entre nos tables, passait la journée en uniforme méticuleusement reconstitué, et campait la nuit sur sa paillasse de zouave pour veiller sur nos biens les plus précieux. Il était passionnant et, accessoirement, occupait bien les compagnons de ces dames qui ne voyaient pas le temps passer en jouant au petit soldat ;-) C'est lui qui m'avait dit que cette fameuse cousette de gauche, d'un gabarit si particulier, pouvait bien remonter au XIXème siècle.

Quant aux différents modèles existants (voir par exemple la première et la troisième en partant de la gauche), il m'avait expliqué que les conscrits étaient comptables des effets remis par l'armée et devaient rendre leur paquetage au complet quand ils étaient libérés. Or comme ils pouvaient rester plusieurs années en service, il leur arrivait bien sûr d'en perdre certains éléments. Heureusement les vivandières attachées aux troupes étaient là pour leur sauver la mise en leur vendant, outre la nourriture et les produits de première nécessité, les petits objets de la vie quotidienne. D'après lui, ça pourrait expliquer la coexistence, à côté du modèle réglementaire, de versions un peu différentes de la cousette.

Vivandière
Source : l'inépuisable Gallica

C'est une explication pour la variété des plus anciennes. Je pense aussi que l'objet a bien sûr pu évoluer dans le temps et selon les fabrications.

Et pour terminer, voici une carte postale qui date des années 30. Passons sur l'humour (?) militaire,ce qui est intéressant, c'est la trousse contenant tout le nécessaire pour entretenir  l'uniforme et réparer les petits accidents.

carte postale cousette

Vous avez de l'information, des pistes supplémentaires sur cet objet ? Je suis preneuse !

Posté par OuvragesDeDames à 07:53 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2014

Pourquoi s'embêter ?

Tous ces fils à baptiser, c'est un casse-tête qu'on n'imagine pas ! Edouard Cuvelier est découragé d'avance à l'idée de devoir, une fois de plus, chercher un nom pour sa nouvelle production. Il fabrique un bien beau fil, extrait du cœur même du lin, retordu à 60 tours, alors… what else ?

Un petit air de bleu-blanc-rouge sur le coup de bluff, et ça devrait faire la farce ;-)

fil sans marque

Source : Médiathèque de Roubaix

Posté par OuvragesDeDames à 06:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,