16 janvier 2014

Tout en un !

J'aime l'argument de ce dé magique qui me fait un peu penser au boniment des camelots. Mesdames et Messieurs, en achetant mon dé, vous n'aurez pas UN outil, vous n'aurez pas DEUX outils... si vous achetez ce dé merveilleux, Mesdames et Messieurs, ce sont TROIS, oui, j'ai bien TROIS outils en un seul qui sont à vous !

Magic thimble 1

Magic thimble 2

Mais les outils mirifiques qu'on achète sur les foires tiennent rarement leur promesse. Vous pouvez me croire : hypnotisée par un bonimenteur, j'ai acheté fort cher un pinceau sans poil que je n'ai bien sûr jamais réussi à utiliser... No comment, please ;-= Et bien contrairement à eux, ce brave petit dé ne démérite pas : l'enfile-aiguille se déploie et se rétracte parfaitement et le cran prévu pour la coupe du fil fonctionne très bien.

Je ne regrette que deux choses : n'avoir pas le mode d'emploi annoncé sur la boîte, juste pour savoir ce qu'il pouvait bien y avoir à expliquer de plus... Et que ce dé soit trop petit pour mon doigt, car j'aurais bien aimé pouvoir l'utiliser !

Posté par OuvragesDeDames à 06:19 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 novembre 2013

Mouchoir prime

Voici un curieux moyen de promotion, que je découvre grâce à un cadeau de Michèle. Décidément, elle a le don de me dégotter les publicités qui font mouche.

C'est un sachet de toile fine, destiné à conditionner 500 grammes de farine et qui n'a visiblement jamais été utilisé. Il n'est pas très grand : 25 cm de haut sur 12 cm de large. Son originalité ? Dès qu'il aura terminé sa première vie de contenant alimentaire, il promet de se transformer en un "superbe mouchoir ourlé", par la simple magie d'une bonne lessive !

sachet recto verso

Cerise sur le gâteau, le minotier qui exploite cette belle idée est marseillais, et je suis contente d'avoir un rappel des huit ans passés dans cette ville où j'ai tant aimé vivre.

logo

Il paraît que nous ne savons plus quoi faire de nos sur-emballages pléthoriques et difficiles à recycler ? Mais la voilà, la solution !

textes

 

Posté par OuvragesDeDames à 08:10 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2013

Rouge du Rhin ? Pas seulement…

S'il est bien un fil mythique dans l'histoire de DMC, c'est ce fameux "Rouge du Rhin". Mais je me suis rendu compte, en me penchant d'un peu près sur son cas, que je ne le connaissais pas si bien que ça... en tout cas,  je n'en étais pas à une approximation près !

La légende est jolie, abondamment mise en avant par DMC dans ses documents de communication de l'époque et reprise à l'envi depuis. Elle veut que la dénomination "Rouge du Rhin" ait été inspirée par la couleur que prenait le fleuve lorsque les teinturiers y déversaient leurs eaux de rinçage. Si toiles et fils étaient transformés dans une multitude de coloris, le rouge occupait une telle position dominante qu'il devait seul être capable de changer ainsi la couleur d'un grand fleuve comme le Rhin !

J'en avais déduit que le terme "Rouge du Rhin" évoquait un coloris, et en l'occurrence le 321, ce que semblait confirmer la boîte en ma possession. Car oui, même si la boîte n'y fait pas référence, voila bien ce 321 qu'on identifie entre mille. Alors, Rouge du Rhin = Rouge Turc, comme je l'ai longtemps supposé ?

Rouge du Rhin

Oui mais… ce coloris, impossible de le retrouver dans les belles cartes de nuances de l'époque : de l'aurore, du bordeaux, du cardinal, de l'écarlate, du feu, de la framboise, du géranium, du grenat, du maroquin, du turc, ah ça ! il y en a... mais de Rouge du Rhin, point !

Rouges au nuancier DMC

Et pourtant, il ne fallait pas remonter bien loin la piste pour trouver la réponse : non, le "Rouge du Rhin" n'est ni un coloris, ni un alter ego du rouge turc. J'ai trouvé dans un de mes anciens catalogues DMC cette page très explicite. Le Rouge du Rhin est en réalité une qualité de fil, "remarquable par son brillant", avec une référence d'article à lui tout seul, 138. Et puisque ce fil est "spécialement employé comme Coton à marquer", il est donc tout naturellement proposé en 321, nuance de prédilection pour la marque du linge.

Catalogue DMC 1954

Bon, pour le Rouge du Rhin… mystère résolu,>))) Mais j'ai de quoi jouer encore un peu au petit détective avec cette autre boîte, un OFNI* en ce qui me concerne.

bleu du rhin

Bleu du Rhin, a-t-on idée… Proposé sous la même référence que le Rouge du Rhin : art.138... Monsieur DMC, tu ne nous l'a pas jouée, celle-là : le Rhin teinté en bleu ? Et là, j'ai beau fouiller, aucune documentation chez moi : il va falloir que j'élargisse le champ des recherches !

*Objet du Fil Non Identifié

Posté par OuvragesDeDames à 06:27 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2013

Le torchon d'Irénée : un joli concours

Lors du dernier salon de Nans-sous-Sainte-Anne, j'avais été touchée par l'histoire du torchon d'Irénée Gerriet.

torchon Irénée

Retrouvé dans une cave de Salins-les-Bains, cet émouvant ouvrage nous laisse entrevoir l'histoire d'un conscrit de la classe 1881, qui n'a eu ni la chance d'échapper au tirage au sort, ni visiblement les moyens de s'acquitter de la taxe requise pour être exonéré de ses obligations militaires. Tout au plus peut-on lui souhaiter que ce tirage au sort l'ait appelé pour un an seulement, au lieu des cinq dus par les malchanceux entre les malchanceux.

Quant à la main brodeuse, on peut classiquement l'attribuer à une amoureuse rêvant de son boulanger parti au loin. Comme je suis frondeuse, j'aimerais bien imaginer qu'Irénée a tiré l'aiguille lui-même pour combler ses moments d'ennui et d'inaction loin de chez lui,>))) Mais je crois malheureusement que la broderie ne devait pas être une activité facile à assumer pour un soldat au milieu d'un régiment !

Voyez donc l'histoire qui peut se cacher dans un simple torchon... et les vagabondages dans lesquels il sait nous entraîner ! Retrouvez une analyse pertinente de celui-ci sur le blog de Marlie.

Lors de l'édition 2013, je n'avais pas pu m'échapper pour voir l'original, présenté dans le cadre de l'exposition "Patrimoines singuliers", mais j'avais admiré la copie réalisée par Mady Johann, qui pilote l'organisation du salon de Nans-sous-Sainte-Anne.

torchon Mady

Chaque année, un concours est organisé dans le cadre de ce salon. Le torchon d'Irénée sert de point de départ au thème retenu pour 2014 : broder un torchon pour évoquer votre vie et vos passions. Pour avoir toutes les précisions et vous inscrire, direction le blog de Marlie, ici.

Vous regrettez souvent d'être trop loin pour pouvoir assister aux expositions ? Voici une belle manière de participer malgré tout à l'événement !

Posté par OuvragesDeDames à 06:22 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2013

Une énigme de 1837

Suite du rangement fait pendant les vacances... et nouvelle exhumation,>))) J'ai redécouvert cette vieille petite trousse, brodée sur un support qui se situe entre la gaze de soie et la toile de jute. Je rêverais de pouvoir disposer aujourd'hui d'un tel matériau : la finesse et la lisibilité de la gaze avec l'apparence grossière de la jute, quelle merveille ! Pour vous donner une idée de la taille, la trousse fait 15 cm de large.

trousse 1837-1

Merveilleuse également, la fraîcheur de la soie utilisée pour broder, il y a 176 ans, ces motifs à thème vaguement mythologique, tendance grecque. Ils sont tout à fait dans le goût de l'époque et son romantisme exacerbé. Voyez ce dessin de tapisserie pour dessus de chaise figurant dans Le livre du point de croix, de Régine Deforges et Geneviève Dormann.

Estampe BnF
Estampes BnF - 1835

Sauf nouvelle (re)trouvaille, je crois bien que c'est le plus ancien ouvrage daté que j'ai chez moi.

trousse 1837-2

trousse 1837-3

trousse 1837-4

trousse 1837-5

trousse 1837-6

Et j'en arrive donc à l'énigme : je ne vois pas de signification au texte figurant à l'intérieur de l'étui, cependant les lettres ne me semblent pas brodées de manière aléatoire. Je pencherais pour une langue du nord, à cause des Ø, mais ma culture dans ce domaine se limitant à la lecture d'Astérix, je me retrouve un peu dépourvue... De plus, la lecture est rendue difficile par l'absence d'espaces entre les mots, une caractéristique que l'on retrouve souvent dans les marquoirs du début du XIXème siècle.

trousse 1837-7

L'une de vous a-t-elle une idée ? Pour faciliter la lecture, je retranscris le texte (le S avant l'année est peut-être un 5 ?)

DINFØDSEL
SDAGIEGØNSKE
RDIGLEVMUNT
ERGLADEERIND
REM            BM
IG                    S
18                   37

Voila, j'attends... ,>)))

Edit : vous êtes géniales ! Juste le temps d'un petit restau japonais, je reviens trois heures plus tard et j'ai déjà plein de pistes, merci ! Continuez, même si vous n'êtes pas sures, en recoupant, on arrivera à quelque chose. Si on a finalement une version fiable, je vous proposerai le texte en français dans une version modernisée de la troussette... peut-être un peu moins antiquisante,>)))

Posté par OuvragesDeDames à 11:17 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :


25 septembre 2013

Rangement et trouvailles

J'ai été payée des efforts de rangement accomplis pendant mes vacances par de multiples trouvailles qui m'ont donné l'impression de faire une brocante miraculeuse sans avoir à sortir de chez moi. Car j'ai découvert un tas de choses que je ne me rappelais même plus avoir. Il faut croire que le désordre a ses vertus...

J'ai exhumé en particulier ces poupées aux airs de Petitcollin qui me donnent de furieuses envies de cartonnage. Et j'ai aussi remis la main sur cette boîte en bois avec sa charmante étiquette intérieure. J'ai déjà évoqué ici la filature Hassebroucq Frères, qui développait un poétique argument pour vanter sa carte d'or. C'est toujours de Hassebroucq qu'il s'agit mais, cette fois, pour son fil en pelotes.

boîte à la Glaneuse

Le joli thème de la glaneuse a largement inspiré les filateurs et les imprimeurs comme en témoignent ces étiquettes figurant dans la collection de la bibliothèque municipale de Lille.

La Glaneuse à la BM de Lille

Pour récupérer l'étiquette HF en bonne définition, il suffit de cliquer sur la vignette qui suit.

Glaneuse vignette

Posté par OuvragesDeDames à 06:33 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 août 2013

Le temps des vacances

C'est le moment de vous montrer ce croquignolet petit carnet "à l'usage des pensionnats de jeunes filles" dont je ne vois à sauver que la couverture désuète et sa jolie frise.

A moins que... vous ne soyez inspirée par les conseils qu'il donne, après tout,>))) Dans ce cas, profitez du temps des vacances pour être "l'ange de la famille","patiente, indulgente et aimante". "Mettez de la modération dans vos amusements", "soyez matinale" et "couchez-vous de bonne heure".

Sans blague, c'est vraiment un programme de vacances, ça ? En attendant, si vous voulez récupérer la couverture pour vos bricolages, vous pouvez la télécharger en couleur et en niveaux de gris, juste en cliquant sur les vignettes qui suivent.

règlement couleurs

règlement NB

Posté par OuvragesDeDames à 09:55 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2013

Chromolithographie : l'envers du décor

Je vous ai parlé dans ce billet du procédé d'impression par chromolithographie, en vous montrant la série que Liebig a consacré au sujet. Je me suis rendu compte en la reclassant que j'avais oublié de scanner le verso. Or lui aussi est plein d'informations et ça fait longtemps que je voulais réparer cette omission.

liebig 1    liebig 2

liebig 3     liebig 4

liebig 5     liebig 6

Pour le reste, je pars me mettre au vert quelques jours dans ce bien joli village

Mailhat

J'y serai en compagnie de chères amies pour faire… quelque chose que je vous montrerai avec fierté à mon retour… si je ne me suis pas vautrée dans la réalisation,>))) Pour forcer la chance, voici tout de même un petit avant-goût de mon projet

projet mailhat

Je me suis régalée à broder à l'arrache ce week-end, avec juste deux trois traits de crayon pour me guider sur le tissu. Et bien sûr, je rame pour terminer à temps...

Posté par OuvragesDeDames à 06:34 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

28 juillet 2013

Fil en vrac

Cette fois-ci, pas de thème particulier pour les dernières étiquettes de boîtes de fil, je balaye les "diverses et variées" que je ne vous avais pas encore montrées.

paris+moulin

SteGeneviève+Sauveur

SR+bernoise

tête d'or+ours

Et je fais également un retour sur le thème des patriotiques et des martiales, pour vous montrer ces deux petites nouvelles.

flotte+amiral

C'est fini pour les étiquettes, il faudra mettre une autre série sur les rails. J'hésite encore : aiguilles ? boîtes de fil ? bobines ? chromos publicitaires ?  cahiers de couture ? manuels ? Ou peut-être pas forcément une série, mais un peu de tout en mélange, que préférez-vous ?

Posté par OuvragesDeDames à 08:33 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2013

Cocorico !

Je l'évoquais déjà le 4 juillet, l'iconographie patriotique française est un peu moins rigolote que celle de nos amis américains. Chez nous on ne s'affranchit guère des thématiques guerrières ou revanchistes, le tout nimbé bien souvent dans des couleurs assez sombres. Mais bon... il y a toujours moyen de s'en sortir, et une fois de plus, je l'ai fait en fouillant dans notre mercerie chérie ;-)

mercerie tricolore

J'ai chiné ce ruban tricolore à Formigine, Rue de la Brocante. Curieusement fabriqué chez nos voisins helvètes, peut-être servait-il à faire les pendouilles pour les médailles ? Je ne vois pas trop quel usage je pourrais en avoir, mais j'ai bien aimé la fantaisie du liseré doré et les étiquettes de circonstance -Corderie Nationale !- de chaque côté de la bobine...

ruban bleu blanc rouge

L'enregistrement par la filature Rogez de la marque "Au Drapeau National" figure dans les tablettes du tribunal de commerce de Lille à la date du 11 janvier 1886, après un dépôt initial onze ans plus tôt par Bianco Aîné. La chromolithographie associée à la marque colle à l'air du temps, en cette fin de XIXème siècle : après la capitulation de 1871, l'imagerie populaire, au diapason d'une opinion publique humiliée, cultivait volontiers le rêve d'une France relevée et triomphante, sur fond d'aube radieuse. Le cliché est ici porté à son paroxysme !

drapeau national

Sur cette pochette à aiguilles, les trois couleurs sont mises en avant de façon plus bucolique, puisqu'elles prennent la forme d'un bouquet de fleurs. Elles soulignent fièrement une fabrication française à Laigle, dans ce même moulin de Mérouvel transformé en empointerie où, quelques décennies auparavant, le manufacturier se plaignait, devant le Comité des Arts Mécaniques, de devoir présenter ses aiguilles "sous une livrée étrangère". Car c'était une époque où, dans l'esprit des couturières, il n'était de bonnes aiguilles que d'Angleterre ou d'Aix-la-Chapelle. Il y a donc bien un message derrière ce bouquet-là : il signe une petite revanche ;-)

aiguilles au bouquet national

Il y a du bleu-blanc-rouge, il y a du drapeau, il y a du national... pour terminer dignement ce billet de 14 juillet, je vous livre les scans de ces deux cartes postales, bien patriotiques elles aussi. Pour les télécharger en bonne définition, il suffit de cliquer sur les images qui suivent.

CPA gloire à la France    CPA honneur et patrie

Posté par OuvragesDeDames à 07:31 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,