08 mars 2013

"Notre" DMC

En cherchant une version numérique de l'encyclopédie des Ouvrages de Dames en français (en vain, mais si la version anglaise ne vous rebute pas, elle est ici ), je suis arrivée sur le lien du musée DMC aux Archives Municipales de Mulhouse. Il est assez probable que je découvre, éblouie de ma perspicacité, une information que j'étais la seule à ignorer : c'est une chose dont je suis coutumière ;-) Mais j'en étais restée à une incertitude sur le devenir de la collection DMC qui avait été annoncée, il y a quelques années, au programme des ventes de Drouot. A ce moment-là la crainte avait été grande de voir ce beau fonds dispersé à travers le monde.

Or nous autres, amoureuses de mercerie, considérons volontiers ce patrimoine comme nous appartenant un peu... sans compter que de notre côté, nous pourrions en nous unissant monter un musée parallèle rien qu'avec ce que nous avons dans nos armoires !

Fils DMC

nuanciers catalogues DMC

Finalement, la collection DMC a été recueillie en dépôt en 2009 par les Archives de Mulhouse. Et ça ne doit pas être une mince affaire que d'assurer la conservation de ce patrimoine exceptionnel qui comprend, outre tous les objets du musée, 3 km linéaires d'archives ! Il est articulé autour de deux pôles : d'une part la collection DMC, constituée d'archives et d'objets emblématiques de la vie de l'entreprise, et d'autre part la collection Thérèse de Dillmont, essentiellement composée d'échantillons et de modèles originaux de broderies.

musée DMC

Voici ainsi levée l'hypothèque qui pesait sur la conservation du fonds... Mais ce sont bien d'autres moyens qui seraient nécessaires pour en permettre l'accès permanent au public. D'où ce site consacré au musée DMC et conçu par des étudiants en Sciences de l'Information et Métiers de la Culture à l'Université de Haute-Alsace : il propose un premier aperçu sur les collections. Et parce qu'on aime bien aussi voir "en vrai", DMC s'est rapproché du musée textile de Wesserling, tout proche de Mulhouse, ce qui a déjà abouti à l'organisation d'une exposition temporaire en 2011. D'autres devraient venir, n'hésitez pas à surveiller le programme de ce bel écomusée.

wesserling

En glissant de lien en lien, une autre visite passionnante pourra compléter votre voyage numérique : il s'agit d'un site conçu par des étudiants suivant le même cursus et consacré, lui, à la filature DMC de 1812. Il présente de façon détaillée les différentes composantes du site : la manufacture d'impression, les bureaux et les habitations, les étendages, le bâtiment du blanchiment, celui des teintures et des apprêts... Le tout est enrichi d'une photothèque qui permet de mieux appréhender le site historique à l'aide de gravures de l'époque, mais également son inquiétant état de délabrement aujourd'hui.

DMC hier

DMC aujourdhui

Posté par OuvragesDeDames à 06:32 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,


17 février 2013

Boîtes Cartier-Bresson

En prélude au pique-aiguilles de ce mois-ci (mais vous verrez que le rapport est vraiment lointain, plutôt du genre marabout - bout d'ficelle :-) je ne résiste pas au plaisir de vous montrer deux exemplaires de ces boîtes Cartier-Bresson ouvrant en trois parties et dont pas mal de versions ont été commercialisées. Pour celles que j'ai vues, la structure et l'habillage intérieur sont toujours identiques mais il y a en revanche une grande diversité dans le tissu recouvrant l'extérieur.

boite CB jaune fermée

boite CB jaune ouverte

boite CB rouge fermée

boite CB rouge ouverte

Pour ces deux exemplaires sortis de mes armoires, les tissus ne sont pas terribles mais les jolies étiquettes sauvent le tout.

boite CB étiquettes

Je n'ai pas trouvé d'information sur ces boîtes, en avez-vous ? Les motifs des différents tissus me donnent à penser qu'on se situerait dans les années 50. J'ai l'impression également qu'elles étaient commercialisées garnies de coton perlé en écheveaux et en pelotes, plutôt gros et de couleurs très vives, peut-être étaient-elles destinées à être offertes aux petites filles ? Mais j'en reste aux suppositions et je suis preneuse de toute information un peu plus fiable !

Posté par OuvragesDeDames à 07:14 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2013

2013 en douceur

bonne année

Posté par OuvragesDeDames à 06:30 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2012

Fil bucolique

Suite de la série sur les étiquettes de fil, mais cette fois-ci, avec un peu de douceur dans ce monde de brutes,>))) Celles-ci ont pour thème le bonheur, les enfants, les fleurettes et la musique. Les images sont belles, j'aimerais en faire quelque chose mais l'idée n'a pas encore mûri...

bucoliques3    bucoliques4

bucoliques1    bucoliques2

bucoliques5    musicales

Et puisqu'on parlait du musée virtuel TCB, vous pouvez y voir ici pas mal d'autres chromos de boîtes de fil.

Posté par OuvragesDeDames à 19:43 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2012

Marques de fil : trop facile !

Il y a quelques jours, j'exhumais une facture de derrière les fagots pour tenter de répondre à cette question cruciale (au moins !) : à quoi correspond la marque de filature DAé, présente sur tant d'étiquettes de fil ? Et celles qui connaissent mon bazar de collectionneuse imaginent ce que ça représente...

Et bien le commentaire d'Odile nous apprend qu'il y a bien plus simple et fiable : une page du site TCB est destinée à nous éclairer sur le sujet, non seulement pour DAé mais également pour beaucoup d'autres sigles sibyllins. Il est vrai que la navigation à travers le musée virtuel TCB n'est pas des plus lisibles, mais c'est aussi un plaisir de farfouiller pour dénicher les pépites qui s'y trouvent. N'hésitez pas à aller vous y balader en cliquant sur le logo du site :

TCB

Du coup, l'information est vérifiée et les conditionnels peuvent être supprimés : oui, DAé correspond bien à "Delespaul Ainé", marque reprise par Crespel.

Odile, merci et... non, je n'étais pas arrivée à cette page : ça fait longtemps que tu es consacrée reine des documentalistes dans le domaine du textile, mais tu nous prouves à chaque nouvelle occasion que ce titre n'est pas usurpé,>)))

Posté par OuvragesDeDames à 18:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2012

A toutes mes catherinettes

Sainte Catherine

Posté par OuvragesDeDames à 07:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

21 novembre 2012

Avis de recherche

Avant de vous montrer une série d'étiquettes de fil moins solennelles, je reviens juste un peu sur le thème du patriotisme et ici plus exactement sur celui du mythe identitaire : je recherche cette étiquette-là (on ne rit pas...), alors si vous avez l'occasion de la voir dans une tournée de chine, merci de m'alerter !

Totor

Posté par OuvragesDeDames à 23:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2012

Le petit détective du fil

Évidemment, une chose en entraînant une autre, cette histoire d'étiquettes m'emmène plus loin que prévu, notamment suite aux interrogations d'Élisa et de Véronique au sujet de DAé ainsi qu'au commentaire d'Odile sur leur date.

La marque DAé

Elle m'a moi aussi longtemps intriguée : c'est qu'elle figure, entre autres, sur le fil de lin "Au Conscrit", qui ne compte pas pour rien dans l'imaginaire des collectionneuses de mercerie ancienne. Un jour je ferai quelque chose sur le Conscrit, j'ai deux ou trois documents amusants…

La réponse pourrait être dans l'en-tête de cette facture de 1897 : DAé semble correspondre à Delespaul Aîné, filateur à Lille depuis 1838, et dont on apprend sur le précieux site TCB qu'il vend en 1850 à Auguste Descamps "tout un bâtiment à usage de filature de lin et de filterie, situé en cette ville de Lille". Lequel Descamps s'associe illico à son beau-frère Charles Crespel, avec une participation financière de Barthélémy Delespaul.

Où l'on retrouve associés les trois noms Delespaul Aîné, Crespel et Descamps figurant sur cette fameuse facture…

facture  en-tête

Au passage, on retiendra que cette mention "Aé", figurant dans pas mal d'acronymes de marques de filatures, signifierait donc "Aîné". Nul doute qu'elle ait été fort utile dans l'histoire de ces familles de la filterie lilloise, où l'on s'associe régulièrement, souvent sur la base de mariages, afin de conforter les entreprises.

Ce qui donne par exemple la société "Delespaul et Delespaul" suite à l'association de Barthélémy avec son frère Édouard-Henri… très pratique pour s'y retrouver,>)))

La date des étiquettes

Je pense comme toi, Odile, que les sujets représentés peuvent souvent nous aider. Je suppose que des spécialistes des vieux papiers répondraient aisément à cette question, mais je dirais bien effectivement qu'un certain nombre de ces étiquettes peuvent être plutôt de la fin du 19ème siècle. D'autant qu'une proportion non négligeable est issue d'un lot parmi lequel se trouvait celle de l'Union Postale avec cet indice, ici en agrandissement. Cependant le type Sage de 25c. qu'on devine sous le tampon est millésimé 1892 par le catalogue Yvert et Tellier… c'est un coup à s'y perdre !

 

détail union postale

De plus leur iconographie me semble assez proche des étiquettes datées d'avant 1900 dans le catalogue de l'exposition "Question d'étiquettes" organisée en 2002 par la bibliothèque Forney, un livre que je vous conseille si vous ne l'avez pas déjà : c'est une merveille ! (et si je peux me permettre, une affaire à 23 €, son prix d'origine est bien plus élevé,>)))

Posté par OuvragesDeDames à 00:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 novembre 2012

Fil en fanfare

Appréciant à la fois le textile et les vieux papiers, je ne pouvais qu'aimer les somptueuses étiquettes des boites de fil. Elles sont un signe supplémentaire que les techniques publicitaires étaient déjà rôdées bien avant la télévision, comme le décrit cet étonnant article sur le blog du Divan Fumoir Bohémien.

La multiplication des marques de fils, jusqu'à une centaine pour une même filature, et l'aspect alléchant des belles images qui les illustraient participent de cette logique ; il s’agissait d’aguicher les consommatrices potentielles, pourquoi pas en les incitant à collectionner ces vignettes colorées si précieuses dans un monde moins saturé d’images qu’aujourd’hui.

C'est pour nous toute une représentation du monde qui s'esquisse à travers ces images et les sujets extrêmement variés qu'elles proposent : le patriotisme et la nation victorieuse, le progrès et l'industrie garants d'un futur radieux, les allégories puisées dans l'Antiquité très en vogue dans la seconde moitié du XIXème siècle ; mais également des représentations plus bucoliques d'une charmante nature ou très quotidiennes avec le peuple des petits métiers. L'imagination des dessinateurs ne connaît pas de limites !

En voici quelques unes de ma collection qui témoignent de cette diversité. J’aurai l'occasion de vous en montrer d’autres, ainsi que des objets ou vieux papiers tournant autour du fil, par exemple des chromos publicitaires à l'argument assez savoureux,>)))

Aujourd'hui, démarrage en fanfare avec les images patriotiques, les images martiales et celles qui mettent à l'honneur le progrès technique et les moyens de communication !

 

martiales1 martiales2

martiales3 martiales4

progrès1 progrès2

progrès3

Pour aller plus loin, l'exposition sur la filterie lilloise proposée en septembre dernier par la bibliothèque de Lille.

Posté par OuvragesDeDames à 00:26 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,