18 août 2016

Confitures à la traîne

Je n'étais pas trop motivée pour les confitures cette année mais que serait un été sans écureuils pour faire des réserves ? C'est donc reparti pour un tour et j'espère bien continuer d'ici la fin du mois avec les mirabelles.

Parce que le message qu'elle véhicule m'amuse, j'assume le graphisme résolument "années 80" de mon étiquette 2016. Je suis partie d'un vieux buvard Materne, comme d'habitude trafiqué pour coller à la situation. J'en ai profité pour me couronner et aussi, puisque ma production part très majoritairement à l'export, pour donner mes consignes sur la récupération du verre ;-)

Buvard étiquette

J'ai imprimé mes étiquettes sur une cartonnette couleur kraft pour les attacher aux pots par une ficelle. Evidemment on peut également les imprimer sur papier ordinaire pour les coller directement sur le pot.

Confitures 2016

Vous pouvez récupérer l'étiquette en bonne définition en cliquant sur la vignette qui suit. Je vous ai mis la maquette qu'il ne reste qu'à personnaliser à votre idée.

Ouvrages de Dames étiquette 2016

Posté par OuvragesDeDames à 06:15 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 novembre 2015

La belle saison

Les petites loupiotes partout dans la maison, la laine mousseuse dans laquelle on s'enfouit, la paresse revendiquée comme lot de consolation face à la grisaille : novembre aussi a ses charmes.

Et l'or des coings... s'il y a un fruit qui colle exactement au mois de novembre, c'est bien celui-là ! En revanche, là, plus question de paresse. Les années où j'en récupère, je me rappelle pourquoi, effectivement, j'avais juré la fois d'avant qu'on ne m'y reprendrait plus ;-)

Récolte de coings

D'abord parce que soit il n'y en a pas, soit on en a trop. Du coup c'est le marathon pour transformer tout ça en gelée, pâte, confiture... Ensuite parce c'est une histoire à épisodes  : et je te fais cuire les fruits à l'eau, et je te filtre toute une nuit, et je te passe au moulin à légumes, et je te fais la gelée d'un côté, et je te fais la pâte de l'autre, en touillant tout le temps que dure la cuisson (et c'est long !). Au bout du compte, le week-end y passe.

Bref, les coings, ce n'est vraiment un bon plan qu'au moment de s'en régaler... et aussi tout au début, grâce au parfum qu'ils répandent partout dans la cuisine.

Pâte de coings

J'ai donc rapporté des coings de mes vacances, merci tata ;-) Et comme souvent, j'ai suivi les recettes pleines de bon sens et très clairement expliquées sur le blog du miel et du sel, pour la gelée, et pour la pâte.

Si vous n'avez pas de coings, vous pouvez essayer ces recettes avec des pommes, comme le suggère Marie-Claire. La gelée et les pâtes de fruits, ce sont de jolies idées pour les cadeaux de fin d'année !

Gelée de coings

Psiiit ! J'ai été toute chamboulée par l'avalanche de vos gentils mots sur mon billet de jeudi, merci ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 07:39 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2015

Confitures cru 2015

Malgré un peu de retard à l'allumage, mon programme confituresque de cette année est en bonne voie d'aboutissement. Je n'ai pas été trop aventureuse pour le moment : j'en suis restée à des associations déjà testées, melon/ananas, abricots/amandes, avec cependant une petite incursion du côté de la vanille pour parfumer les brugnons. Ça c'était incontournable, vu le merveilleux produit qu'Annie nous a ramené de la Réunion il y a quelques mois.

Je passerai ces jours-ci au marché afin de faire ma provision d'herbes pour l'hiver et j'en profiterai pour compléter tout ça par le mélange pêches/verveine.

confitures 2015

Les pots commençant à s'accumuler, il était temps de se préoccuper de l'étiquetage. J'ai abandonné cette année l'imagerie colorée des chromos pour tester la superbe cartonnette recyclée que nous propose Le Temps Apprivoisé,  dans toute une déclinaison de teintes joliment passées. Je craignais un peu les bouderies de mon imprimante car le matériau est épais, davantage  en tout cas que le bristol dont je la nourris habituellement. Elle m'a cependant fait la grâce de ne pas rechigner.

Confitures 2015 étiquettes

J'ai enfin trouvé le carton couleur kraft dont je rêvais ! Son épaisseur lui confère une belle rigidité, très appréciable justement pour ce type d'usage. J'ai fait provision également de belles teintes foncées mais à mon prochain passage à Sevrey, j'explorerai les autres couleurs propices à l'impression.

étiquettes confitures 2015

Avis aux abonnées : j'envoie aujourd'hui sur votre BAL la planche d'étiquettes qu'il vous suffira de personnaliser, après l'impression, avec vos parfums. Vous avez des associations originales à me suggérer ?

Posté par OuvragesDeDames à 08:29 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2014

Déjà ?

La première tournée de springerle me fait chaque année le même effet : je me demande toujours comment le temps a fait pour passer si vite, j'ai l'impression d'avoir rangé mes moules à peine hier... et c'est à nouveau Noël qu'il faut préparer, déjà !

Ils ne contiennent pas de beurre, alors ce sont les biscuits par lesquels j'attaque en premier, en me disant qu'ils seront toujours bons fin décembre. Et comme ça prend un peu de temps, j'ai intérêt à ne pas tarder à m'y mettre si je veux avoir le compte. Donc... les hostilités sont déclarées ;-)

Springerle 2014

La nouveauté de cette année, c'est le moule offert par Sylvie avec ses voeux ; et il tombe à point nommé avec les bébés qui s'annoncent autour de moi, ce sera un heureux présage.

Cigognes à cuire

Il moule parfaitement, Sylvie, l'empreinte est nette et fine à la fois, je me suis régalée à en préparer une plaque complète !

cigognes

Vous vous rappelez que je vous ai indiqué ma méthode en décembre dernier ? C'est dans ce billet et cette année, j'essaie un nouveau truc que vous m'aviez indiqué dans les commentaires : j'enferme mes petits sauteurs avec un quartier de pomme pour les rendre plus moelleux.

Posté par OuvragesDeDames à 06:59 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2014

Coquetiers

Oh ! Ce petit poing potelé qui revient de promenade en brandissant bien serrées des fleurettes aux tiges si courtes que je me demande comment je vais bien pouvoir les arranger... Surtout qu'il ne faut pas en laisser de côté, je suis sous haute surveillance : "Tu les mets toutes, hein, Tata ?"

Action, réaction ! Les coquetiers me semblent suffisamment petits pour contenir la récolte mutilée, et puis comme ça nous utiliserons les oeufs pour le cake au citron (*) du goûter. Et je n'ai pas intérêt à me rater, car je suis toujours sous l'oeil inquisiteur de l'expert (hum... expert en doigt dans les casseroles, surtout... Pour le reste, j'arrive à le canaliser en la lui jouant à la Pagnol et en lui demandant de surveiller tous les ustensiles, bien installé sur le comptoir)

cake_citron

Un gâteau, des fleurs arrangées... finalement, ce n'est pas difficile de passer pour une héroïne aux yeux d'un petit mec de trois ans et des poussières... dommage que ça se complique par la suite ;-)

coucous et violettes

(*) Découvert grâce à Caroline, goûté et approuvé (plébiscité, devrais-dire...) à de multiples reprises. Je mets juste encore davantage de citron que dans la recette : le zeste de deux citrons et je force sur le jus. En revanche, je zappe le glaçage. Et personnellement, ça ne me gêne pas du tout de voir mon cake gonfler et se fendre sur le dessus, j'aime quand il ressemble à ceux que faisait ma grand-mère ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 08:14 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2013

Carrot cake

Pour une fois, l'anniversaire de ma commère tombait un samedi : notre rituel hebdomadaire du thé s'en est trouvé un peu amélioré ;-) Il fut accompagné bien sûr de l'indispensable bougie mais également du carrot cake que je cuisine habituellement en grand, dans une version glacée au cream cheese.

thé amélioré

Cette fois-ci j'ai réalisé des petits gâteaux à la portion et dans leur habillage naturel, ce qui met parfaitement en valeur leur puissant parfum de cannelle (en vrai, je force encore par rapport à ce que j'indique dans la recette, ma cuillère à café déborde généreusement) et de muscade ainsi que la saveur des noix qui arrive en deuxième effet kiss cool.

Ce gâteau-là est facile et rapide à faire, il a un goût d'ailleurs et il plaît beaucoup, que demander de plus ? Et puis… cinq fruits et légumes par jour, n'oubliez pas ;-)

Si ça vous intéresse, vous pouvez télécharger la recette au format pdf en cliquant sur la photo qui suit.

carrot cake

Pssst : si comme moi, vous avez l'habitude de systématiquement diviser par deux la proportion de sucre indiquée dans les recettes, attention… là c'est déjà fait !

Pssst 2 : pour ces petits moules, j'ai laissé au four 40 minutes au lieu de l'heure entière.

Posté par OuvragesDeDames à 06:32 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

31 août 2013

Tomates séchées

Je suis comme les écureuils, j'ai besoin de faire des provisions avant l'hiver. Alors je mets l'été en pot, histoire de pouvoir en profiter encore dans quelques mois.

tomates en pots

Et puisque nous sommes dans la pleine saison des tomates, j'en profite en les faisant sécher pour les réutiliser plus tard dans les cakes, les salades, les paupiettes ou les pates. Quand j'habitais dans le Var, je montais mes planches sur le toit le matin et je les laissais sécher, protégées par un tulle, sous le beau soleil du midi. Nécessité fait loi, je dois maintenant en passer par le four, mais c'est presque aussi bon, parole !

tomates à sécher

La manière de faire est fort simple : je choisis des petites tomates allongées, je les coupe en quatre et je les épépine. Je les fais dégorger au sel puis je les dispose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, côté peau dessous. Je pose un éclat d'ail sur chaque quartier, je parsème de thym et d'à peine de sucre (moins d'une cuillerée à café pour toute la plaque, ça suffit). J'enfourne à 120° avec la chaleur tournante et au bout d'environ deux heures, je retourne les quartiers. Je laisse encore environ deux heures de l'autre côté en surveillant, je les retire quand elles sont bien déshydratées mais il ne faut pas qu'elles colorent.

Ensuite je mets les tomates en pot avec des aromates, laurier ou estragon selon ce que j'ai sous la main. Je tasse bien et je complète par de l'huile d'olive. Pour que le tout se conserve bien, il faut que l'huile recouvre bien les tomates. Et effectivement, ça tient jusqu'à la saison suivante... plus probablement mais il n'a jamais été possible de le tester,>)))

Si l'étiquette vous intéresse pour vos conserves, vous pouvez la récupérer en cliquant sur l'image qui suit.

tomates séchées

Posté par OuvragesDeDames à 09:54 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2013

Melon et ananas

C'est le parfum du jour, parce que mon marchand de primeurs m'a donné un plateau de melons un peu fatigués et qu'il me restait ces ananas séchés, inutilisés depuis Noël dernier. Alors comme j'aime bien les mélanges hasardeux... melon et ananas, on tente ;-) Bien sûr ça ne pouvait qu'être excellent... et ça l'est !

melon ananas

J'ai fouillé dans la boîte à images et j'y ai trouvé cette jolie chromo dont j'ai effacé le "Souvenir" pour en faire mon étiquette à confitures 2013. Si vous voulez l'utiliser, il suffit de cliquer sur la vignette qui suit pour la récupérer en bonne définition. A imprimer sur du papier normal pour coller l'étiquette sur le pot. Moi je préfère la sortir sur du bristol et l'attacher au pot avec un bout de ficelle.

été 2013 étiquette

Ma manière de faire les confitures : 1 kilo de fruits parés, 500 grammes de sucre, 2 grammes d'agar-agar. Je pare les fruits la veille et je les laisse macérer avec le sucre toute la nuit. Le lendemain, je touille bien, je mets ma cocotte sur feu moyen et je cuis une demi-heure à partir de l'ébullition, en écumant si nécessaire. J'éteins le feu, je laisse à peine tiédir, je récupère quelques cuillères de jus pour délayer l'agar-agar et je remets le tout dans la cocotte en mélangeant bien. Je remets sur le feu et je laisse glouglouter 3 minutes à partir de la reprise de l'ébullition. Je mets en pots la confiture bien bouillante, je visse le couvercle et je retourne tout de suite le pot la tête en bas.

C'est l'agar-agar qui fait prendre la confiture. Plus besoin de mettre du sucre à part égale, ni de prolonger le temps de cuisson : on profite ainsi bien du goût du fruit, c'est ensuite impossible de se remettre à la recette classique !

Posté par OuvragesDeDames à 06:38 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , ,