16 novembre 2014

Déjà ?

La première tournée de springerle me fait chaque année le même effet : je me demande toujours comment le temps a fait pour passer si vite, j'ai l'impression d'avoir rangé mes moules à peine hier... et c'est à nouveau Noël qu'il faut préparer, déjà ! Ils ne contiennent pas de beurre, alors ce sont les biscuits par lesquels j'attaque en premier, en me disant qu'ils seront toujours bons fin décembre. Et comme ça prend un peu de temps, j'ai intérêt à ne pas tarder à m'y mettre si je veux avoir le compte. Donc... les hostilités sont... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:59 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

13 novembre 2014

La boîte de Jeanne

Voici un projet collectif démarré à la suite de notre stage de cartonnage avec Hélène à la fin juillet. Vous savez ce que c'est : quand on sort de ces journées d'apprentissage, on fourmille d'enthousiasme et d'idées pour remettre ça. Nous avons donc sauté sur l'occasion d'une jolie boîte ancienne trouvée dans les trésors de Michèle, parmi lesquels nous adorons fouiner ;-) Nous avons résolu de la reproduire chacune à notre idée en échangeant par mail sur nos avancées, car l'éloignement ne nous permettait malheureusement pas de... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:19 - - Commentaires [124] - Permalien [#]
09 novembre 2014

Bibiche et le tricot

C'est la saison qui veut ça, on se remet au tricot. Et Bibiche a bien raison... Le personnage de Bibiche est l'un des premiers qu'a créé Pierre Probst, à ses débuts dans l'illustration. Nous lui serons également reconnaissantes d'avoir imaginé en 1953, alors que son éditeur le pressait de mettre en scène un petit gars, une Caroline délurée et indépendante qui sortait enfin des clichés sexistes du moment. Il la croque en archéologue, en exploratrice ou en cow-gril, pendant que Martine, à la même époque, fait ses courses et la... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 12:42 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
06 novembre 2014

L'armée de laine

Je vous ai parlé déjà, dans ce billet ou encore dans celui-là, de l'aventure un peu folle dans laquelle Anna s'est lancée à corps perdu : réunir autour d'elle des tricoteuses de tous horizons, en écho aux soldats venus de partout pour laisser en Europe leur vie, leur santé, leurs rêves et leurs espérances. Tout ça dans un tourbillon d'absurdité dont je ne parviens toujours pas à démêler les tenants et les aboutissants. Car plus j'avance sur le sujet, plus j'entends les récits familiaux et plus je désespère de comprendre un jour... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :
02 novembre 2014

Souvenir de machine à coudre

Vous savez déjà que je regarde avec tendresse ces inscriptions à demi effacées qui témoignent d'un passé, pas forcément lointain, où la couture et la mercerie étaient solidement implantées dans le quotidien. Il s'agit cette fois-ci d'une affiche, vue cet été en Auvergne sur une porte de grange, à Saint-Martin-des-Plains exactement. Coup de nostalgie, tant le thème et le graphisme de cette affiche m'évoquèrent immédiatement tous les récits de ma maman, de l'époque où elle était petite main dans l'atelier de Mademoiselle Provignon.... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 08:27 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
30 octobre 2014

Nécessité fait loi

J'avais depuis longtemps mis de côté un voile de lin tout léger pour habiller mes fenêtres, seulement voilà ce qui arrive quand on traîne pour faire les choses : après avoir coupé les rideaux pour la porte-fenêtre du séjour, je me rends compte qu'il ne m'en restera plus assez pour la fenêtre de la chambre... Il est bien trop tard évidemment pour envisager de pouvoir réassortir :-( Je fouille donc dans les armoires pour finalement trouver un jupon hors d'âge qui fera bien l'affaire. Mais attention, pas un jupon pour le travail de tous... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:23 - - Commentaires [52] - Permalien [#]

26 octobre 2014

Les merceries de Dijon

Imaginez-vous le nombre de marchands merciers qu'il pouvait y avoir à Dijon en 1869 ? Aussi invraisemblable que cela paraisse, ils n'étaient pas moins de soixante-quinze ! Oui... pour une population intramuros qui était le tiers de celle d'aujourd'hui, n'est-ce pas étourdissant ? source : Gallica Auxquels merciers il fallait ajouter six marchands de rubans, cinq épingliers et encore trois passementiers. Remarquez que ce n'était pas de trop... pour soixante-dix-neuf marchands de tissu ! Oh ! qu'on me renvoie au XIXème siècle...... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:49 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
22 octobre 2014

Repasser

"Le repassage, qui est la partie la plus spéciale de l'entretien du linge, est justement un art délicat, propre, qui ne demande pas de force, qui ne risque pas d'abîmer les mains, la taille, qui ne dégage aucune odeur désagréable. C'est un art manuel varié, amusant, intelligent.Empeser, repasser, tuyauter de jolies lingeries ; manier entre ses doigts agiles des batistes et des mousselines pour leur rendre l'aspect du neuf ; apprêter des dentelles, n'est-ce pas une charmante occupation ? Et cet art, si essentiellement féminin, on peut... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:16 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
19 octobre 2014

Le bateau d'Eugénie

Dans le billet sur le marquoir d'Eugénie, je présumais que son père avait dû faire partie des premiers à quitter sa famille, puisqu'il n'avait pas encore atteint quarante ans lors de la mobilisation générale. Ma curiosité de farfouilleuse m'ayant entraînée dans les livrets matricules mis en ligne par les Archives départementales du Var, j'y ai trouvé le livret militaire d'Auguste et du même coup confirmation de cette supposition : il est même arrivé au corps dès le 2 août 1914. Mais surtout, ce qui m'a arrêtée à la lecture de ce... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:36 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2014

Les fleurs d'Anežka

Anežka Kašpárková dit qu'elle ne conçoit pas la vie sans rien faire. Alors quand la minuscule chapelle située devant l'église du village a été restaurée, elle s'est mise en tête d'orner l'austère enduit blanc de fleurs bleu outremer. Elle vit à Louka, en Tchéquie, dans la Moravie du sud. Il ne faut surtout pas lui dire qu'elle est artiste : elle se contente de faire pousser sous son pinceau les fleurs qu'elle a dans la tête, et voilà tout. Comme elle peint sans modèle, aucun de ses décors n'est identique au précédent. Je suis... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:20 - - Commentaires [40] - Permalien [#]