19 janvier 2014

Lumière sur les vœux

J'ai toujours aimé l'éclairage des bougies. De mon premier photophore en papier, découpé il y a cinq ans pour le salon de Firminy, aux bougies sur lesquelles je m'amuse à imprimer des images, je trouve toujours une occasion pour les intégrer à mon décor. Je ne sais pourquoi, je n'y avais jamais pensé pour ma carte de voeux... je suppose que j'y suis venue naturellement cette année après m'être creusé la tête tout ce mois de décembre pour les quatre dimanches de l'Avent.

Et encore n'ai-je tilté sur cette idée qu'à la dernière minute, comme d'habitude, au moment où je me dis que non... décidément... l'inspiration ne viendra pas cette fois-ci ! Comme c'est pareil à chaque fin d'année, je ne mets pas trop la rate au court-bouillon sur ce coup-là,>))) Mais il aura fallu une fois encore que j'usine sec une fois Noël passé.

voeux1

Bref, j'ai disséminé aux quatre vents de quoi habiller une petite flamme qui danse dans les maisons amies, et cette idée me plaît ! Mon bricolage de papier doit être arrivé à destination un peu partout maintenant, j'en profite donc pour vous le montrer d'autant que l'idée est très facile à décliner à l'infini : il suffit d'un morceau de papier calque.

voeux2

voeux3

voeux4

Edit : le texte transformé en vague, c'est avec Open Office Draw (la suite Open Office est en téléchargement libre) et l'outil Fontwork, vous trouverez pas mal d'explications à ce sujet sur le net. Mais je suis consciente que tout le monde n'est pas obligé de vouloir se bagarrer avec ça, quand je disais que l'idée était simplement exploitable... Songez que vous pouvez faire dessiner un bout de chou sur du calque... et transformer son oeuvre en photophore,>)))

Posté par OuvragesDeDames à 08:22 - - Commentaires [74] - Permalien [#]
Tags : ,


16 janvier 2014

Tout en un !

J'aime l'argument de ce dé magique qui me fait un peu penser au boniment des camelots. Mesdames et Messieurs, en achetant mon dé, vous n'aurez pas UN outil, vous n'aurez pas DEUX outils... si vous achetez ce dé merveilleux, Mesdames et Messieurs, ce sont TROIS, oui, j'ai bien TROIS outils en un seul qui sont à vous !

Magic thimble 1

Magic thimble 2

Mais les outils mirifiques qu'on achète sur les foires tiennent rarement leur promesse. Vous pouvez me croire : hypnotisée par un bonimenteur, j'ai acheté fort cher un pinceau sans poil que je n'ai bien sûr jamais réussi à utiliser... No comment, please ;-= Et bien contrairement à eux, ce brave petit dé ne démérite pas : l'enfile-aiguille se déploie et se rétracte parfaitement et le cran prévu pour la coupe du fil fonctionne très bien.

Je ne regrette que deux choses : n'avoir pas le mode d'emploi annoncé sur la boîte, juste pour savoir ce qu'il pouvait bien y avoir à expliquer de plus... Et que ce dé soit trop petit pour mon doigt, car j'aurais bien aimé pouvoir l'utiliser !

Posté par OuvragesDeDames à 06:19 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2014

Le journal du matin

Je vous ai montré la semaine dernière une couronne de reine des neiges dont j'étais bien fière... Maintenant on va passer aux choses sérieuses et voir ce que ça veut vraiment dire, découper du papier !

Myriam Dion recycle à sa manière les journaux qui tombent sous son cutter : elle les dissèque de  manière quasi hypnothique, pour faire apparaître la dentelle cachée sous l'information. A la rapidité avec laquelle défile l'actualité, elle oppose l'infinie patience de ses ciselages, poétiques à force de répétition.

_FT week-end

_Le_Devoir

_détail

Tout ça fait de bien spectaculaires installations que je me régalerais de voir en vrai... si j'étais de l'autre côté de l'Atlantique>)))

_installation1

_installation2

Je ne saurais trop vous engager à aller visiter le site de Myriam Dion pour profiter de toutes les merveilles qu'il recèle. En attendant, je ne résiste pas à vous en montrer une petite dernière pour la route,>)))

La jeune canadienne a travaillé sur une (grande : 2,50 m x 1,50 m) photo d'un atelier désaffecté, situé dans le faubourg des Récollets, à Montréal. Datant de la fin du XIXème siècle, fermée depuis 1980, la forge Cadieux est aujourd'hui menacée de démolition par le programme de rénovation urbaine.

Forge_Cadieux

Mais du moins ne disparaîtra-t-elle pas avant que Myriam Dion n'en ait révélé l'âme secrète à la pointe de son X-acto !

_Forge_Cadieux

En cherchant à en savoir un peu plus sur cet atelier, je suis arrivée aux collages de Marc Gosselin qui lui aussi a été inspiré par ce bâtiment. Je saute un peu du coq à l'âne (on appelle ça surfer sur le net, non ?) mais pas tant que ça... Oh ! vous avez vu ? Il y a du fil,>)))

Forge_Cadieux_par_Marc_Gosselin

Posté par OuvragesDeDames à 08:32 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2014

Mobilisation générale !

Oui, on va en entendre parler, de cette grande guerre. Oui, peut-être qu'on finira par en avoir marre du battage médiatique autour de cette commémoration. Et si, justement, y participer c'était la meilleure manière de se sentir concernée et de se protéger du brouhaha ?

Alors... pour faire écho aux fantômes de nos (arrière) grands-pères avec des soldats de laine, parce qu'un beau projet collectif, on ne peut pas rater d'en être (ou bien on le regrettera ;-) allez donc faire un petit tour sur le blog du Délit Maille, jamais à cours d'une idée folle, et laissez-vous tenter ! Une petite dizaine d'heures à dégager sur les six mois qui viennent, pour tricoter du tout droit, ce n'est pas la mer à boire, quand même...

011

Surréaliste et futile, le projet du Délit Maille ? C'est justement ce qui fait son charme. Et aussi saugrenu et poétique, mais infaisable... sûrement pas ! Une sacrée belle manière de répondre, avec la laine douce de la Wool War 1, à l'absurdité et la cruauté de la World War 1 qui revient ces temps-ci sur le devant de la scène.

Une manière également, à un siècle de distance, de faire nous aussi un cadeau à ces soldats du passé, puisque nous sommes, à n'en pas douter, des fées du foyer ;-)


Pour profiter des images dans leur meilleure taille -et par exemple ici pour pouvoir lire le journal-
je vous suggère de les ouvrir dans un nouvel onglet
plutôt que d'utiliser le clic gauche dont le résultat est assez erratique...

Edit : ça y est, le bataillon des tricoteuses est au complet ! Nous attendons donc notre paquetage les aiguilles aux doigts. Et pour celles qui n'ont pas embarqué dans le projet, vous en entendrez encore parler, ici ou ailleurs, et il y aura le musée l'an prochain.

Posté par OuvragesDeDames à 17:07 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2014

Couronne

J'ai bien fait de leur accrocher une étoile au-dessus de la crèche : mes rois mages ont fini par approcher de leur destination, ces gros malins ! Il était temps, car le blé de la Sainte-Barbe commence tout de même à fatiguer et puis de toute manière, demain, c'est le démontage officiel de Noël.

rois_mages

Et pour faire reine une petite Cléa en ce jour de presque Épiphanie, j'ai décidé en revenant de chez le boulanger de découper une couronne rien que pour elle, qui sait tout fraîchement écrire son prénom.

galette

Je voulais du blanc, il me fallait donc simplement du bristol et un scalpel, parfait pour une idée de dernière minute. Mais j'ai tout de même ajouté quelques étoiles dorées, de crainte que la petite princesse ne regrette par trop la couronne en or du boulanger. Certes elle est encore à l'âge où l'on peut abuser sa naïveté en faisant atterrir la fève à coup sûr dans son assiette, mais il se trouve que c'est aussi celui où le rose et le doré sont les étalons de la beauté...

couronne

Mes craintes étaient vaines. Finalement miss Cléa a bien volontiers coiffé son roi de l'or du boulanger, gardant fièrement pour elle la couronne  marquée à son prénom et se décrétant "reine des neiges" ;-)

galette_miam

Edit : je n'ai pas mis en ligne le dessin du découpage qui me semblait trop personnalisé pour séduire le plus grand nombre. Mais bien sûr si vous avez une Cléa dans votre entourage, n'hésitez pas à me le demander, je vous le ferai parvenir bien volontiers.

Posté par OuvragesDeDames à 16:21 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,


01 janvier 2014

2014 en lumière

Tout reste à faire ! Je vous souhaite pour cette belle année la gourmandise qu'il faut pour attaquer chaque journée avec un oeil tout neuf et la remplir de créativité.

2014

Posté par OuvragesDeDames à 03:03 - - Commentaires [101] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2013

2013 : une image par mois

Janvier

01_07

Février

02-06

Mars

03-08

Avril

04-07

Mai

05-18

Juin

06-01

Juillet

07-11

Août

08-07

Septembre

09-28

Octobre

10-24

Novembre

11-02

Décembre

12-08

Posté par OuvragesDeDames à 09:07 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags :

25 décembre 2013

Souvenir de Noël

En cherchant quelque chose de bien précis, je suis retombée sur cette photo assez réjouissante d'un autre Noël qui... comment dire ça élégamment... ne date pas d'hier,>)))

Ce que je voulais trouver dans les vieux albums, c'est cette trace d'un sapin dont j'avoue n'avoir pas gardé de vrai souvenir, mais dont j'ai souvent entendu parler. A chaque Noël, mon père fabriquait un nouveau décor, il y a eu par exemple l'année des coeurs tressés d'Andersen rouges et or que je revois bien, celui-là. Mais l'année 60 (et ouais...) fut celle des polyèdres en papier calque. Vous le voyez en arrière-plan ? Monochrome, en papier... il était quand même un peu à la mode d'aujourd'hui... avec plus de cinquante ans d'avance ! La grande classe, Papa ;-)

no_l_1960

Posté par OuvragesDeDames à 17:24 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2013

Décor de porte

La petite touche de dernière minute : il fallait mettre un air de fête à ma porte pour accueillir le monde dans ces temps de Noël. Voilà qui est fait avec cette couronne minimaliste, qui mêle buis, springerle et ruban ancien, sur une base de fil de fer.

Je vous souhaite un très doux Noël !

d_cor_porte

Posté par OuvragesDeDames à 06:55 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2013

La crèche de la mercière

Pour ce Noël, j'ai eu envie de sortir à nouveau les santons qui n'ont pas pris l'air depuis plusieurs années. Je les ai accumulés lors de ma vie marseillaise : chaque mois de décembre, je descendais sur la Canebière pour la foire aux santons et j'augmentais le petit peuple de la crèche de quelques sujets supplémentaires. Je les choisissais bruts, ce qui m'a laissé le loisir de les peindre dans des teintes un peu sourdes, en fignolant les détails à mon idée.

Sortir les santons, d'accord... en revanche je ne voulais plus de la crèche traditionnelle, construite sur un fond de papier rocher. Trop encombrante, vaguement kitsch (oui, c'est comme ça, je suis sélective sur le kitsch ;-) et un peu sombre, justement parce que je n'ai pas tellement utilisé de couleurs vives pour habiller mon petit monde.

cr_che

Après avoir hésité sur les supports, j'ai bâti en hauteur en utilisant un présentoir de mercerie qui s'ouvre en accordéon. J'ai habillé chaque plateau d'un vieux drap de lin blanc pour éclairer un peu mes personnages, et j'ai limité les éléments de décor au strict minimum : juste  l'étoile pour guider ces nigauds de rois-mages et le blé de la Sainte-Barbe, sans lesquels il n'y a pas de crèche qui vaille. Quelques bougies tout de même, pour éclairer le tout et c'était bien suffisant... de toute manière, il n'y avait plus de place ;-)

cr_che_d_tails

Je vais peut-être finir par arriver à faire tout ce que je voulais dans les temps, au bout du compte ;-) Ah... les cadeaux à emballer, vite !

 cr_che_de_nuit

Posté par OuvragesDeDames à 06:13 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :