24 juillet 2013

Pub intelligente

Et pourtant... s'il y a bien une chose que je déteste, ce sont les centres commerciaux. Je n'y mets les pieds que contrainte et forcée, et je m'arrange pour que ce soit le plus rarement possible. Mais voila qui pourrait bien me faire changer d'avis.

Je vous avais déjà parlé du Rijksmuseum dans ce billet et j'avais utilisé un de ses tableaux pour proposer le pique-aiguilles du mois de juin. Décidément, ses communicants ne sont jamais à cours d'idées, comme en témoigne cette animation que le musée a proposée en avril dernier pour annoncer sa réouverture.

Comment, après cela, ne pas porter un autre regard sur Rembrandt et sa Ronde de nuit ?

Ronde de nuit

Ce que j'aime dans les flash mobs, c'est le regard interloqué, puis amusé et finalement émerveillé des passants, surpris par toute cette fantaisie débarquant au cœur de leur quotidien. J'aime aussi comme les choses se mettent en place en douce et souvent, la manière dont tout s'évanouit comme si de rien n'était, à la fin de la performance.

Quelques flash mobs auxquelles j'aurais aimé assister à Valladolid, à Anvers, à Mumbai, à Seattle ou à Sydney (oui, dans mes rêves, je voyage beaucoup,>))) Si vous en connaissez d'autres qui vous plaisent, n'hésitez pas à les indiquer dans les commentaires !

Edit pour rajouter vos flash mobs

Nicole à Jerusalem : 40 étudiants de l'Académie de la musique et de la danse donnent Tchaïkovsky à l'hôpital Hadassah.

Odile à Rotterdam : flash mob organisée par ses amis pour Loes Veenstra qui a tricoté, depuis 5 décennies, plus de 500 pulls jamais portés avant cet évènement.

Arcadia à Redondo Beach : une manière de rappeler que Noël n'est pas qu'un moment voué à la consommation ?

Annick à Amsterdam : la Traviata dans un grand magasin. Le toast à la joie de vivre à l'acte I, quand l'histoire n'a pas encore viré au tragique...

Aviva972 à Tel Aviv : l'orchestre philarmonique d'Israël donne le Trouvère de Verdi au centre commercial Dizengoff.

Posté par OuvragesDeDames à 06:24 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,


20 juillet 2013

L'avantage d'un printemps capricieux...

... c'est qu'on trouve encore, passé la mi-juillet, de ces roses pompons et de ces pois de senteur retournés à la sauvagerie, noyés parmi les achillées si communes sur nos talus. Je les ai volés dans un bout de terrain vague coincé entre deux immeubles, une toute petite récolte citadine mais ça tombe bien : j'avais de toutes petites galoches bordeaux dont je me suis dit qu'elles seraient bien assorties à ma poignée de fleurs.

galoches

En arrangeant ma cueillette dans ces godasses d'écolier à semelles de bois, un souvenir de lecture m'est revenu, dans un brouillard lointain. J'ai fini par retrouver ce beau passage de Regain, quand Panturle devine que sa femme est enceinte :

Dans le chemin qui descend, il y a Arsule et ses galoches ; on les entend toutes les deux. Arsule chante. La voilà qui tourne la haie.
Elle vient. Elle traîne un peu les pieds. Elle bouge un peu les épaules en marchant comme s'il fallait aider les jambes avec toutes les forces du corps. Elle s'est alourdie ; elle s'est alentie. Elle joue avec une branche d'aubépine.

Il y est déjà question de galoches et de fleurs... Giono, mon héros !

Posté par OuvragesDeDames à 08:19 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2013

Juillet éphémère

Aux fidèles de l'été...

A celles qui, envers et contre tout, conservent pendant ces semaines de pause traditionnelle leurs habitudes de lecture et sont présentes à la parution de chaque billet...

Pour consoler celles qui regrettent de ne pas être au vert ces jours-ci…

A vous toutes, enfin, grâce à qui j'ai l'impression d'avoir encore quelqu'un de l'autre côté de l'écran en ces temps un peu relâchés,>))) Voici un cadeau éphémère, sous la forme d'un diagramme qui restera téléchargeable une semaine seulement : ne perdez pas de temps pour le récupérer s'il vous intéresse.

abc coq

Il rappellera quelque chose aux miniaturistes "historiques" : j'avais en effet composé cet abécédaire au coq pour le livre de Pascale Garnier, Miniatures, Scènes de la vie, paru en 1997. Ici il est brodé sur de la gaze de soie 72 (28 fils au centimètre) et mesure fini 5,7 x 4,5 cm. Heureusement, vous pouvez le broder en grandeur nature,>))) Il fait 161 points en hauteur sur 129 points en largeur, à vous de calculer sa taille finale en fonction de votre type de toile.

livre Pascale

Je n'ose vous recommander ce bouquin, qui reste cependant la référence en matière de miniature, car il est épuisé et se négocie d'occasion à des prix qui me semblent peu raisonnables. Mais si le domaine vous intéresse, restez à l'affut, peut-être aurez-vous l'occasion de pouvoir vous le procurer à meilleur compte ?

En attendant, vous pouvez télécharger le diagramme en cliquant sur la vignette qui suit.

 vignette coq
diagramme téléchargeable jusqu'au 25 juillet seulement...
c'est fini, il y en aura d'autres !

Posté par OuvragesDeDames à 07:44 - - Commentaires [132] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 juillet 2013

Cocorico !

Je l'évoquais déjà le 4 juillet, l'iconographie patriotique française est un peu moins rigolote que celle de nos amis américains. Chez nous on ne s'affranchit guère des thématiques guerrières ou revanchistes, le tout nimbé bien souvent dans des couleurs assez sombres. Mais bon... il y a toujours moyen de s'en sortir, et une fois de plus, je l'ai fait en fouillant dans notre mercerie chérie ;-)

mercerie tricolore

J'ai chiné ce ruban tricolore à Formigine, Rue de la Brocante. Curieusement fabriqué chez nos voisins helvètes, peut-être servait-il à faire les pendouilles pour les médailles ? Je ne vois pas trop quel usage je pourrais en avoir, mais j'ai bien aimé la fantaisie du liseré doré et les étiquettes de circonstance -Corderie Nationale !- de chaque côté de la bobine...

ruban bleu blanc rouge

L'enregistrement par la filature Rogez de la marque "Au Drapeau National" figure dans les tablettes du tribunal de commerce de Lille à la date du 11 janvier 1886, après un dépôt initial onze ans plus tôt par Bianco Aîné. La chromolithographie associée à la marque colle à l'air du temps, en cette fin de XIXème siècle : après la capitulation de 1871, l'imagerie populaire, au diapason d'une opinion publique humiliée, cultivait volontiers le rêve d'une France relevée et triomphante, sur fond d'aube radieuse. Le cliché est ici porté à son paroxysme !

drapeau national

Sur cette pochette à aiguilles, les trois couleurs sont mises en avant de façon plus bucolique, puisqu'elles prennent la forme d'un bouquet de fleurs. Elles soulignent fièrement une fabrication française à Laigle, dans ce même moulin de Mérouvel transformé en empointerie où, quelques décennies auparavant, le manufacturier se plaignait, devant le Comité des Arts Mécaniques, de devoir présenter ses aiguilles "sous une livrée étrangère". Car c'était une époque où, dans l'esprit des couturières, il n'était de bonnes aiguilles que d'Angleterre ou d'Aix-la-Chapelle. Il y a donc bien un message derrière ce bouquet-là : il signe une petite revanche ;-)

aiguilles au bouquet national

Il y a du bleu-blanc-rouge, il y a du drapeau, il y a du national... pour terminer dignement ce billet de 14 juillet, je vous livre les scans de ces deux cartes postales, bien patriotiques elles aussi. Pour les télécharger en bonne définition, il suffit de cliquer sur les images qui suivent.

CPA gloire à la France    CPA honneur et patrie

Posté par OuvragesDeDames à 07:31 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juillet 2013

Courrier brodé

Ça fait longtemps que je n'avais pas confié un courrier brodé au facteur, mais je ne pouvais pas laisser sans suite les cadeaux concoctés pour moi avec tant d'amitié à Sigean. Du coup, j'en ai carrément apporté trois à ma postière qui a tamponné tout ça avec soin, après avoir fait plein d'essais sur une feuille de papier pour être sure de ne pas se tromper. Merci, madame la postière !

J'ai brodé sur un vieux torchon usé jusqu'à la corde (*), et même troué, en m'inspirant de l'esprit indus/scrap dont Séverine s'est fait une spécialité. J'ai utilisé le gris et le rouge pour rester dans l'ambiance de l'exposition et je me suis amusée avec les différences de relief entre tissu imprimé et tissu brodé. Avec tout ça, j'ai bricolé à mes trois copines un petit jeu de piste, mais il paraît qu'elles ont compris tout de suite qu'il fallait réunir les trois cartes pour avoir le message en entier,>)))

Les flèches et les accolades sont imprimées directement sur le tissu et le reste est brodé sur un ou deux fils de toile, à part évidemment les définitions, extraites d'un vieux dictionnaire, et le timbre qui sont rapportés en collage.

J'ai finalement bricolé au verso une propreté avec du masking tape et encore un peu de vieux papier. A ce sujet je vous donne un petit truc : je ne voulais pas couper dans le Larousse de ma mamie Jeannette et le papier faussement vieilli n'est pas à mon goût. J'ai donc tout simplement scanné les définitions qui m'intéressaient et je les ai imprimées sur le verso vierge de vieilles factures sans intérêt. Look d'époque garanti, forcément !

pour Séverine

pour Annie

pour Michèle

pour madame la brodeuse

pour le trio

(*) une brocanteuse de la rue de Soissons a une expression pour ça, elle n'en connait pas l'origine sauf qu'elle a toujours entendu sa mère l'utiliser : "On y voit Paris-Versailles au travers" !

Posté par OuvragesDeDames à 06:38 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 juillet 2013

Broder à Villers-sur-Mer

Si vous partez en vacances -c'est de circonstance paraît-il, ces temps-ci- prenez exemple sur ces belles dames et n'oubliez pas d'emporter votre ouvrage à la plage. Mais j'espère que vous vous autoriserez à vous découvrir un peu plus,>)))

Broderie à la plage

Posté par OuvragesDeDames à 07:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

04 juillet 2013

Happy Independence Day !

Il y a autour du drapeau américain toute une iconographie naïve et enthousiaste sans équivalent chez nous. J'ai raté le coche le mois dernier pour le Flag Day, alors je me rattrape en ce jour de fête nationale. Je dédie le bricolage de ce mois-ci à nos amies américaines brodeuses, couturières, quilteuses, à toutes celles qui ont besoin d'une aiguille... et donc pour lesquelles un pique-aiguilles est rigoureusement indispensable, cela va de soi ;-)

independence day extérieur

independence day intérieur

Aucune originalité dans le montage, c'est toujours le même et la méthode est ici. Pour télécharger les images imprimables, juste un petit clic sur la vignette qui suit.

independence day

Posté par OuvragesDeDames à 06:36 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2013

Remède miracle

Je vous ai montré dans ce billet le joli panier garni offert par Michèle, qui contenait notamment un pot en céramique siglé de la pharmacie Bruant. Comment ce vieux pot à onguent dijonnais s'est trouvé sur le trottoir d'une brocante du midi, ça c'est un mystère que nous avons peu de chance de percer. En tout cas, il viendra avantageusement tenir compagnie à cet autre article que je ne résiste pas à vous montrer : je l'ai chiné bien plus classiquement à moins de 100 mètres de ladite pharmacie.

L'argument publicitaire est irrésistible : j'en viendrais presque à regretter d'avoir dû vider la bouteille de la tisane miraculeuse qu'elle contenait encore pour pouvoir la nettoyer :-)

Soeur Marie

A utiliser pour un bricolage second degré ? Pour télécharger en bonne définition l'image de l'étiquette et de la riante soeur en cornette, il suffit de cliquer sur les vignettes qui suivent.

Soeur Marie étiquette                 Soeur Marie détourée

Posté par OuvragesDeDames à 07:36 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2013

Un album pour Camille

J'ai été touchée par vos jolies réactions sur ce billet consacré au marquoir de Camille. J'ai parfois l'impression d'avoir des obsessions un peu baroques quand je passe des heures dans mes recherches documentaires,>))) Certes le plaisir que j'y trouve justifie amplement le temps que je leur consacre. Mais depuis que j'ai créé ce blog, je suis heureuse de trouver un écho à mes marottes chez d'autres brodeuses.

Je suis attachée au sens d'un ouvrage, à l'intention qu'il contient ou que je lui prête ; pour moi c'est ce qui fait qu'il n'est  pas qu'un alignement de petites croix. L'émotion naît d'un rien : un marquoir comme celui de Camille prend du sens peut-être uniquement en raison de son ancienneté. Là où le même ouvrage brodé aujourd'hui me paraîtrait probablement sans intérêt, le simple fait qu'il ait traversé les années pour porter jusqu'à nous la petite flamme d'une brodeuse disparue lui donne toute sa valeur. Et vous, avez-vous une idée de ce qui vous attire dans les vieux marquoirs ?

Hommage à Camille

Comme vous êtes plusieurs à avoir manifesté l'intention de broder le marquoir de Camille (et même si je sais que nos élans ne se concrétisent pas toujours,>))), j'ai créé un album pour accueillir vos réalisations, si vous voulez bien me transmettre une photo une fois quand vous aurez terminé. Broder l'abécédaire de Camille à l'identique, mais pourquoi pas également jouer avec lui à votre idée ? Le modifier, vous l'approprier, le monter moins classiquement... il y a tant de possibilités ! Pour l'instant, Camille y est accompagnée de Joëlle, j'espère que vous viendrez bientôt les rejoindre. J'ai quant à moi une petite idée pour mon hommage, le temps de terminer des en cours urgents...

Vous pouvez me faire passer les photos sur cette adresse :

mail

Posté par OuvragesDeDames à 06:34 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juin 2013

Les idées de ces dames

Je n'en ai pas encore tout à fait fini avec Sigean ;-) Car en plus d'y avoir vu beaucoup de jolies choses, j'y ai été fort gâtée et je pense qu'il y a dans les cadeaux que j'ai reçus des idées à retenir. La spécialité sigeanaise tient en effet de la pochette surprise à la présentation raffinée et dont on découvre les éléments avec gourmandise.

Panier de cocagne

Michèle a composé un panier autour du pastel, cette plante cultivée dans le sud-ouest et qui donne des bleus vibrants. Jusqu'au jaune de la fleur de cocagne, rappelé sous la forme d'un pot de faïence ancien... de la pharmacie Bruant qui est, aujourd'hui encore, une institution de Dijon. Nous avons découvert le pastel il y a quelques années à Lectoure et nous nous sommes promis d'y faire teindre toiles et fils pour un futur ouvrage, car ces bleus sont vraiment fascinants.

panier de cocagne

Surprises cintrées

J'aime beaucoup l'idée d'Annie, qui accroche ses surprises sur un cintre vintage patiné en gris, avec des pinces à rideau anciennes : une bobine Herculex qui rejoindra le peloton du 7ème jour de l'avent, un cadre de dentelle au fuseau, une bobine de soie rouge, un ruban crème et un canevas délicatement peint que je mettrais bien en diagramme.

surprises cintrées

Brocante sur un plateau

Séverine a un talent particulier pour mettre en scène ce qu'elle appelle "des riens" et leur donner un air de cabinet de curiosités : une boîte marquetée remplie de belles images et de vieux rubans, une paire de chaussettes monogrammées, des tampons et de l'encre à marquer le linge, une ventouse à téton faisant office de globe sur une jolie présentation et un col cassé, caché dans une serviette resserrée en pochon par la grâce d'une simple ficelle passée dans les jours de son ourlet.

Séverine plateau

Séverine détails

C'est elle qui, dans le même esprit, a garni le présentoir que vous pouvez admirer dans la petite pièce transformée en atelier à l'occasion de l'exposition. Davantage de photos de cette réalisation inspirée dans la "Dominante grise" de Katie.

casier Séverine

Tic, tac, tic, tac : il vous reste encore une très grande semaine pour aller le voir en vrai !

Posté par OuvragesDeDames à 22:41 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,