01 avril 2013

Bienvenue !

Deux bonheurs en un aujourd'hui... D'abord une journée de temps libre grattée sur le boulot, sous un joli soleil propice à la remise en état du jardin après l'hiver. Et pour parfaire le tout, la nouvelle qui fait plaisir : la naissance du blog d'Isabelle. Si vous l'avez déjà croisée sur un salon, vous n'avez pas pu manquer son univers raffiné et cohérent. Bienvenue donc au bébé blog, que nous suivrons avec bonheur !

Isabelle

Posté par OuvragesDeDames à 13:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


31 mars 2013

Joyeuses Pâques

CPA Paques lapin

Posté par OuvragesDeDames à 00:14 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mars 2013

Pour ma marraine

Retour aux fondamentaux pour le pique-aiguilles de ce mois-ci. Car il n'y en a pas encore eu au point de croix et c'est une lacune qu'il faut combler ! J'ai profité pour le faire d'avoir à souhaiter l'anniversaire de ma marraine de blog, sur le thème des violettes.

pique-aiguilles Mimi extérieur

pique-aiguilles Mimi intérieur

Ce qui change par rapport aux précédents :

- les deux plats extérieurs que j'ai brodés sur du lin Permin 16 fils (quasiment le seul sur lequel je travaille, en dehors des matériaux anciens), avec du mouliné DMC 341, 3746 et 471, en utilisant un alphabet Sajou de 27 points extrait du Livre du point de croix de Régine Deforges et Geneviève Dormann. J'ai ensuite collé le lin sur de la cartonnette en rabattant les surplus tout autour ;

- le montage final, toujours à base d'un point de feston, mais je l'ai agrémenté de ce croquet que j'aime tant utiliser. J'ai accroché à chaque point du feston une dent du croquet et une petite perle irisée dont les tons varient du gris au mauve.

La méthode pour le montage est ici et vous pouvez télécharger ci-dessous les violettes anciennes des deux plats intérieurs.

pique-aiguilles violettes

Posté par OuvragesDeDames à 06:25 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2013

Chromolithographie

Je vous ai montré ces temps-ci pas mal d'images imprimées en chromolithographie, ne serait-ce que les étiquettes des boîtes de fil, ici, ici ou encore . Mais à quoi correspond ce procédé qui a laissé à nos images anciennes ce nom raccourci de "chromos" ?

Inventée à la fin du 18ème siècle par l'Allemand Aloys Senefelder, la lithographie a marqué une étape importante dans l'histoire de l'impression et popularisé la diffusion des images. En effet, les techniques utilisées auparavant imposaient d'avoir recours à la gravure pour créer sur la matrice des différences de niveau entre les parties à encrer et les autres. La lithographie a simplifié cette étape en mettant à profit un procédé chimique basé sur le principe de la répulsion mutuelle entre l'eau et le gras.

Sur une pierre calcaire à grain fin parfaitement polie, le motif à reproduire est dessiné à l'encre grasse fixée à la gomme arabique. La pierre est ensuite humidifiée : l'eau étant repoussée par l'encre, elle ne pénètre le calcaire qu'aux endroits se trouvant en dehors du motif.

Puis lorsque le rouleau encreur est passé sur la pierre lithographique, les surfaces mouillées repoussent cette fois l'encre qui n'adhère qu'aux parties grasses du motif. Le support ainsi prêt, il ne reste plus qu'à procéder à l'impression proprement dite en pressant le papier sur la pierre.

Enfin… "il ne reste plus qu'à"… Facile à dire ! Je viens de poser sur la balance cette pierre lithographique qui mesure environ 25 cm sur 31 pour une épaisseur de 5 cm : elle pèse plus de 10 kilos, alors il devait quand même falloir des bras costauds !

pierre lithographique fil

A gauche la pierre telle qu'elle se présente, à droite j'ai inversé l'image en miroir pour qu'on puisse lire le texte.

pierre détails

La chromolithographie, c'est tout simplement la lithographie en couleur : dans ce cas, on utilise autant de pierres que de couleurs à passer sur le papier. C'est un éditeur mulhousien, Godefroy Engelmann, qui a permis l'essor de cette technique tout au long du XIXème siècle, en mettant au point une méthode basée sur la théorie des couleurs primaires et en perfectionnant un système de presses facilitant le calage des différentes pierres. Le repérage permettant de superposer très exactement les couleurs est en effet un des points délicats de cette technique et à cela qu'on repère les chromos à l'impression moins soignée, qui présentent souvent un effet de flou.

La société Liebig, qui a diffusé des séries éducatives sur à peu près tout, en a bien entendu fait une sur ses propres chromos : on y voit tout le processus de la fabrication, de l'extraction de la pierre lithographique en carrière au conditionnement des séries, couplé avec une illustration des différentes phases de l'impression.

Liebig chromo1    Liebig chromo2

Liebig chromo3    Liebig chromo4

Liebig chromo5    Liebig chromo6

Posté par OuvragesDeDames à 10:10 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2013

Fili Senza Tempo à Formigine

Un salon en Italie, c'est toujours un petit bout d'âme en plus

Formigine

et ça a surtout la forme d'une parenthèse enchantée : quelques jours seulement mais qui ont eu la grâce d'une longue échappée au cours de laquelle j'ai eu le bonheur de renforcer des complicités et de découvrir de nouveaux univers. La perspective de revenir à la routine quotidienne du bureau (et je ne pense pas seulement à l'épopée du retour enneigé !) n'est pas forcément ébouriffante après cette jolie balade transalpine. Mais c'est aussi ce côté éphémère qui en fait toute la saveur.

Je vous fais visiter un peu le salon ? C'est parti pour un "comme si vous y étiez" en quelques instantanés ;-) Comme d'habitude, toutes les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus.

A tout seigneur, tout honneur : Tania de Lilli Violette, notre gentille organisatrice, toujours souriante, toujours aux petits soins pour les unes et des autres, aucun problème qui ne trouve sa solution dans le calme et la bonne humeur !

Lilli_Violette

Isabelle et sa jolie Emilie, au milieu de leur univers délicat et raffiné : ce fut un franc succès auprès des brodeuses italiennes qui découvraient avec ravissement le doux monde de l'enfance selon le Lin d'Isabelle.

Le_lin_d_Isabelle

Sara, notre sauveuse dans bien des situations délicates où les explications avec les mains ne suffisaient plus, Sara précise et toujours disponible pour traduire une explication sur la gaze de soie ou la demande d'une visiteuse que nous étions bien honteuses de ne pas savoir comprendre, Sara la princesse au petit pois,>)))

Sara

Niky, souriante comme à l'accoutumée parmi ses créations au style reconnaissable entre tous, inspiré par les ouvrages primitifs américains

Nikyscreations

Sandrine, notre voisine d'en face, la couturière, brodeuse et bijoutière inventive d'Anis et Bergamote

Anis_et_Bergamote

Maristella qui transforme la porcelaine précieuse en pique-aiguilles tous plus raffinés les uns que les autres. J'ai bien entendu fait une razzia parmi les sous-tasses dépareillées qu'elle proposait sur sa table, avec une idée derrière la tête, mais bien vague pour le moment ;-)

Maristella_Castagna

Chiara et le monde plein de fantaisie de My Country Nest, peuplé de doudous biscornus et de couleurs joyeuses

MyCountryNest

Patou et des poussières, la reine de la broderie au ruban et mille idées ravissantes que j'aurais toutes voulu avoir avant elle, de l'arche de Noé aux coeurs en accordéon destinés à recueillir les photos

Patou_et_des_poussi_res

ValleStelle pour habiller les bébés chics : comment ne pas craquer (entre autres !) pour une tunique de lin rehaussée d'un papillon voletant et associée à un bloomer en broderie anglaise?

ValleStelle

Pour la bonne bouche, les jolies vieilles choses de Rue de la Brocante où j'ai bien entendu trouvé mon bonheur sous forme d'essuie-mains brodés à mes initiales, de vieux sacs d'envoi de café marqués à l'encre, de bobine de ruban tricolore, de surprises...

Rue de la brocante

Là, c'est ma table mais... je n'y suis pas ;-) Et si vous voulez m'y voir, c'est ici, sur le blog de Maristella ; je m'aperçois par la même occasion que j'ai laissé sur ma grille deux pinces à linge du plus gracieux effet !

Sylvaine

Et puis il y a toutes celles dont je n'ai inexplicablement pas de photos, comme la pétillante Rossana, alias Madame Chantilly, ou bien la miss Chanel aux godasses fleuries qui se reconnaîtra ;-)

En tout cas, une chose est sure : nos journées ne commenceront plus par ça au petit déjeuner

Capuccino_Fenice

et ne se termineront plus par un dîner autour d'une pizza et d'un tiramisu, dans un restaurant rempli d'enfants malicieux, et ça... c'est bien dommage ! N'est-ce pas les amies ?

Posté par OuvragesDeDames à 00:35 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,


17 mars 2013

Fil animé

En réalité, bien rares sont les étiquettes où n'est pas représenté au moins un personnage dans les séries que je vous ai déjà montrées précédemment sous d'autres thèmes, que ce soit les patriotiques et les "avenir radieux" ou les bucoliques. Mais c'est vrai que cette fois-ci, ils en sont le thème central, le plus souvent repris dans le nom du fil. Ce sont les petits métiers, ceux que les acheteuses croisaient dans leur vie quotidienne et notamment tous ceux qui tournent autour du textile : j'en ai peu mais les fils dans cette catégorie étaient légion, de la teilleuse de lin à la plieuse d'écheveaux en passant par les fileuses diverses et variées, les tisserands, les dentelières, les couturières et les mercières...

A contrario, il y a les personnages qui appartiennent à un univers plus éloigné de la consommatrice de base, des métiers de la mer à ceux du cirque ou encore la mystérieuse sorcière. Et puis il y a ceux qui la feront voyager dans l'histoire ou encore ceux, carrément exotiques comme le Mandchou, cousin du célèbre Chinois, qui l'emmèneront au bout du monde. A ce sujet, il est amusant de constater que le fil Au Chinois a entraîné dans son sillage bien des marques apparentées, créées peut-être dans l'espoir de recueillir un peu de sa notoriété : Fil de Chine, A la Chinoise, Au Marchand Chinois, Au Magot, Au Fils du Ciel, Au Palais Chinois, Fil de Pékin… et bien d'autres !

Ramoneur et Petit Bénéfice

Tailleur et Rouet

Boucanier et Ancre

Arlequin et Trapèze

Grosse caisse et Sorcière

Dauphin et collerette

Mandchou et Cartes

Posté par OuvragesDeDames à 21:12 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2013

C'est le moment !

Le ciel est joliment bleu, tout est prêt pour vous accueillir à Formigine... Venez, nos amies italiennes ;-)

formigine_salon

Posté par OuvragesDeDames à 08:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2013

Haut les cœurs !

Pendant que je me balade en Italie, je vous laisse avec la suite de la série sur les étiquettes de boîtes de fil. Et avant un prochain billet consacré aux étiquettes ayant pour thème les personnages, voici la dernière entrée dans ma collection et qui se rattache à l'esprit de celles que je vous avais montrées ici.

Elle est d'assez grandes dimensions (18 x 13 cm) et reprend un tableau peint en 1849 par Isidore Pils, Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois. Ce tableau a d'ailleurs été amplement exploité dans l'imagerie populaire : le motif de Rouget de Lisle, la main sur le cœur dans un grand élan de patriotisme, figure sur de nombreuses chromos publicitaires vantant des commerces variés, y compris dans des versions en noir et blanc.

Marseillaise

Et pour revenir à notre XXIème siècle, n'oubliez pas : si vous vous trouvez dans la région de Modène dans les jours qui viennent, ne manquez surtout pas de venir nous voir à cette belle manifestation qu'est Fili Senza Tempo, dans le cadre magique du château de Formigine.

Posté par OuvragesDeDames à 00:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2013

Week-end au presbytère

J'ai passé ce dernier week-end à Louhans, à l'invitation du club "Du lin, des fils, des points". Cadre bucolique dans une cure de campagne, compagnie choisie de brodeuses passionnées, table à la hauteur de la réputation bressanne (ah ! la crème, les bugnes, les corniottes, l'écureuil... la crème...), toutes les conditions étaient réunies pour deux jours de chaude ambiance. Et ce fut bien sûr le cas.

Louhans

Bon... rire, manger, parfait ! Mais nous étions quand même là pour travailler un peu : je proposais au cours de ces deux jours la réalisation de ce coussinet à ciseaux. Il est brodé sur gaze de soie 48 (19 fils au cm) et mesure terminé 2,7 cm de côté. Ça classe sa brodeuse, un petit accessoire de la sorte accroché aux ciseaux, n'est-il pas ?

miniature panier

Et bien c'est faisable et je le prouve : certes il y a fallu de l'application, certes il a fallu adapter les loupes et la lumière, (certes on a entendu parfois quelques mignons jurons ;-) ... mais personne n'a lâché l'affaire et beaucoup de coussinets étaient terminés ou en passe de l'être le dimanche après-midi ; mention spéciale aux acharnées qui avaient déjà tendu une nouvelle gaze sur leur tambour !

Atelier gaze de soie
Je le jure, je n'avais imposé aucune couleur,>)))

Nous avons donc appris à choisir la gaze et le fil en fonction de leur titrage, à monter la gaze avant de la travailler, à utiliser le petit point victorien, à faire courir le fil correctement sur l'envers pour un résultat bien net et finalement à réaliser les finitions et l'assemblage du modèle en coussinet, jolie cordelière incluse. Si vous avez envie de nous suivre dans cette "mini" aventure, vous pouvez télécharger le diagramme personnalisable que nous avons utilisé.

 diagramme coussinet

Save the date

L'association fête ses 10 ans et organise à cette occasion à Louhans, les 7 et 8 septembre prochains, un salon-expo sur le thème du lin et du linge ancien. Psssst... le même week-end auront lieu les dernières Granges Rouges de l'année, moi je dis ça, je dis rien... Je vous reparlerai de tout ça, mais vous devriez commencer à y penser !

Fausse joie : il semble que la brocante de la Grange Rouge ait lieu le week-end d'avant... On pourra dormir le matin et économiser nos sous (on se console comme on peut !)

Posté par OuvragesDeDames à 06:22 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mars 2013

"Notre" DMC

En cherchant une version numérique de l'encyclopédie des Ouvrages de Dames en français (en vain, mais si la version anglaise ne vous rebute pas, elle est ici ), je suis arrivée sur le lien du musée DMC aux Archives Municipales de Mulhouse. Il est assez probable que je découvre, éblouie de ma perspicacité, une information que j'étais la seule à ignorer : c'est une chose dont je suis coutumière ;-) Mais j'en étais restée à une incertitude sur le devenir de la collection DMC qui avait été annoncée, il y a quelques années, au programme des ventes de Drouot. A ce moment-là la crainte avait été grande de voir ce beau fonds dispersé à travers le monde.

Or nous autres, amoureuses de mercerie, considérons volontiers ce patrimoine comme nous appartenant un peu... sans compter que de notre côté, nous pourrions en nous unissant monter un musée parallèle rien qu'avec ce que nous avons dans nos armoires !

Fils DMC

nuanciers catalogues DMC

Finalement, la collection DMC a été recueillie en dépôt en 2009 par les Archives de Mulhouse. Et ça ne doit pas être une mince affaire que d'assurer la conservation de ce patrimoine exceptionnel qui comprend, outre tous les objets du musée, 3 km linéaires d'archives ! Il est articulé autour de deux pôles : d'une part la collection DMC, constituée d'archives et d'objets emblématiques de la vie de l'entreprise, et d'autre part la collection Thérèse de Dillmont, essentiellement composée d'échantillons et de modèles originaux de broderies.

musée DMC

Voici ainsi levée l'hypothèque qui pesait sur la conservation du fonds... Mais ce sont bien d'autres moyens qui seraient nécessaires pour en permettre l'accès permanent au public. D'où ce site consacré au musée DMC et conçu par des étudiants en Sciences de l'Information et Métiers de la Culture à l'Université de Haute-Alsace : il propose un premier aperçu sur les collections. Et parce qu'on aime bien aussi voir "en vrai", DMC s'est rapproché du musée textile de Wesserling, tout proche de Mulhouse, ce qui a déjà abouti à l'organisation d'une exposition temporaire en 2011. D'autres devraient venir, n'hésitez pas à surveiller le programme de ce bel écomusée.

wesserling

En glissant de lien en lien, une autre visite passionnante pourra compléter votre voyage numérique : il s'agit d'un site conçu par des étudiants suivant le même cursus et consacré, lui, à la filature DMC de 1812. Il présente de façon détaillée les différentes composantes du site : la manufacture d'impression, les bureaux et les habitations, les étendages, le bâtiment du blanchiment, celui des teintures et des apprêts... Le tout est enrichi d'une photothèque qui permet de mieux appréhender le site historique à l'aide de gravures de l'époque, mais également son inquiétant état de délabrement aujourd'hui.

DMC hier

DMC aujourdhui

Posté par OuvragesDeDames à 06:32 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,