20 février 2013

Satané petit chaperon rouge !

On est bien d'accord, le petit chaperon rouge mériterait d'être mis en quarantaine tellement on le voit trop partout… mais bon… je suis faible, je le confesse, et je n'ai pas su résister à la chaperonite ambiante ;-) J'ai réalisé ce cartonnage l'été dernier, en copiant exactement la forme de la boîte Cartier-Bresson que je vous ai montrée dans le billet précédent. Mais le tissu dont je l'ai recouverte représente de belles chromolithographies du 19ème siècle. Elles illustrent la version gentillette, celle où la grand-mère finit par savourer la galette avec sa petiote…

boite PCR fermée

boite PCR ouverte

Côté des aiguilles, côté des épingles

Au-delà du débat entre les deux conclusions du conte, celle de Perrault au XVIIème siècle, terrible et marquante pour les jeunes esprits (le loup boulotte irrémédiablement la grand-mère et la gamine) et celle des Grimm au XIXème, sucrée et pas si crédible que ça (le chasseur ouvre finalement le ventre du loup et y récupère les deux naïves), ce qui nous intéresse bien plus, nous autres brodeuses, ce sont les versions régionales colportées par la tradition orale. Et bien sûr celles qui évoquent cette mystérieuse histoire d'aiguilles et d'épingles, bien faite pour titiller notre curiosité…

En gros, au moment où se pose l'épineuse question du choix du chemin à prendre pour arriver chez sa mère-grand, la petite doit se décider soit pour le chemin des aiguilles "avec lesquelles il faut travailler", soit pour le chemin des épingles "avec lesquelles on peut s'attifer". Je suis sérieuse ou je fais ma coquette ? C'est une fois de plus la grande Yvonne Verdier qui expose de façon passionnante les tenants et les aboutissants de ce choix pas si anecdotique qu'il y paraît, dans un texte publié en 1978 dans Les Cahiers de la littérature orale, "Grands-mères, si vous saviez : le Petit Chaperon Rouge dans la tradition orale". Il vaut vraiment le coup d'être lu dans sa totalité, y compris pour ses commentaires sur les autres aspects du conte. Pour y accéder, c'est ici.

En tout cas, n'oubliez pas la morale de Perrault le sadique et… à bonne entendeuse, salut,>)))

On voit ici que de jeunes enfants,
Surtout de jeunes filles
Belles, bien faites, et gentilles,
Font très mal d'écouter toutes sortes de gens,
Et que ce n'est pas chose étrange,
S'il en est tant que le loup mange.
Je dis le loup, car tous les loups
Ne sont pas de la même sorte;
Il en est d'une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans courroux,
Qui privés, complaisants et doux,
Suivent les jeunes demoiselles
Jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ;
Mais, hélas ! qui ne sait que ces loups doucereux,
De tous les loups sont les plus dangereux

J'ai quelque part un joli livre pour enfants rempli d'aiguilles et d'épingles dansantes, il faut que je le retrouve !

Posté par OuvragesDeDames à 03:48 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 février 2013

Boîtes Cartier-Bresson

En prélude au pique-aiguilles de ce mois-ci (mais vous verrez que le rapport est vraiment lointain, plutôt du genre marabout - bout d'ficelle :-) je ne résiste pas au plaisir de vous montrer deux exemplaires de ces boîtes Cartier-Bresson ouvrant en trois parties et dont pas mal de versions ont été commercialisées. Pour celles que j'ai vues, la structure et l'habillage intérieur sont toujours identiques mais il y a en revanche une grande diversité dans le tissu recouvrant l'extérieur.

boite CB jaune fermée

boite CB jaune ouverte

boite CB rouge fermée

boite CB rouge ouverte

Pour ces deux exemplaires sortis de mes armoires, les tissus ne sont pas terribles mais les jolies étiquettes sauvent le tout.

boite CB étiquettes

Je n'ai pas trouvé d'information sur ces boîtes, en avez-vous ? Les motifs des différents tissus me donnent à penser qu'on se situerait dans les années 50. J'ai l'impression également qu'elles étaient commercialisées garnies de coton perlé en écheveaux et en pelotes, plutôt gros et de couleurs très vives, peut-être étaient-elles destinées à être offertes aux petites filles ? Mais j'en reste aux suppositions et je suis preneuse de toute information un peu plus fiable !

Posté par OuvragesDeDames à 07:14 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2013

Trop beau pour mon portable ?

Oui, parce que mon téléphone mobile, je n'ai pas encore pris le pli de vivre avec, je l'oublie déchargé au fond d'un tiroir plus souvent qu'à son tour... Et voila que ça pourrait bien changer, juste pour le plaisir de faire ma belle en le posant négligemment devant moi, dans ses habits neufs du dimanche. Je vous ai annoncé dans le précédent billet un cadeau de la Sainte-Apolline qui devait me revenir après finitions de dernière minute : c'est une pochette à portable brodée par Babeth, je n'aurais même pas besoin de le préciser pour celles qui connaissent déjà son style.

Pochette Babeth    Pochette Babeth recto

Vous voulez la même pour votre téléphone? Pas de problème : elle m'a chargée de mettre à disposition les diagrammes de ce petit bijou.

le diagramme de Babeth

Quelques précisions pour la réalisation :

  • c'est un rectangle de lin 16 fils qui fait 8 x 25 cm après finition, puis plié en deux,
  • il est brodé sur deux fils de la toile avec un brin de Broder Spécial n°25, sauf "Vous avez un message", brodé sur un fil de la toile avec du Broder Machine n°50,
  • les picots du tour sont constitués d'un jour échelle plié en deux et maintenu par un surjet entre chaque dent du jour,
  • l'intérieur est doublé de bourrette de soie rouge.

Et maintenant, il ne reste plus qu'à télécharger les diagrammes en cliquant sur la vignette... et à broder !

Posté par OuvragesDeDames à 07:09 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2013

Réveillon de la Sainte-Apolline

Comme nous n'avons pas l'occasion de réveillonner ensemble à l'heure dite pour des raisons diverses tenant le plus souvent à d'autres obligations (et peut-être un peu aussi au fait que nous n'aimons pas forcément faire la fête quand on nous dit de la faire… têtes de mules !), nous avons institué à quelques amies le rite d'un réveillon décalé. Au fil des années, nous avons ainsi fêté une Saint-Blaise, une Sainte-Olive, une Sainte-Agathe, une Sainte-Angèle et cette fois-ci…  la Sainte-Apolline.

Nous nous sommes donc retrouvées à quatre au feu des bougies, autour d'un samovar à la mode anglaise, c'est-à-dire agrémenté de ces mini sandwiches dont nos voisins d'outre-Manche ont le secret et qui vont de l'exotique à l'improbable. Ça aussi c'est devenu une tradition, impossible de changer,>))) En dessert, les cannelés croustillants et une mousse au chocolat dans laquelle la cuillère tient tout droit, je crois bien qu'au final ce sont ces délices qui nous ont rendues joyeuses, bien plus que le Loupiac qui les accompagnait !

bougies

Et bien sûr, qui dit réveillon dit cadeaux. Petites récoltes du jardin, papier découpé transformé en breloque, roses odorantes... plus un petit dernier livré en kit et aussitôt reparti pour être finitionné, vous le verrez dans les prochains jours et je pense qu'il devrait vous plaire autant qu'à moi. Suspens,>)))

roses

J'avais exhumé pour cacher mes surprises des enveloppes anciennes un peu passées, fabriquées dans ce papier bleu si caractéristique des vieux emballages. L'étiquette assortie est téléchargeable en bonne définition en cliquant dessus.

oiseaux bleus     étiquette oiseau bleu vignette

Et pour ce qu'il y avait dans l'enveloppe, je me suis amusée à farfouiller dans mon stock de perles récentes et anciennes afin de fabriquer ces demoiselles montées en broches.

apolline bleue    apolline rose    apolline rouge

Si une dînette autour de sandwiches vous amuse, voilà les recettes des mélanges :
• lamelles de poulet, mayonnaise détendue au yaourt puis épicée au curry et parsemée de ciboulette,
• lamelles de gambas, mayonnaise détendue au ketchup et aromatisée à la vodka avec de l'estragon ciselé,
• saumon gravlax avec un hachis de fenouil cru, d'olives noires et d'orange,
• lamelles de concombre assaisonnées de fromage frais à l'ail et aux fines herbes,
le tout entre deux tranches de pain de mie aux graines débarrassé de sa croute et taillé en neuf. Sauf le mélange au saumon en fait, qui garnissait du pain polaire, découpé de la même manière.

Posté par OuvragesDeDames à 09:50 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2013

Petit rouge

C'est Anna qui m'a rappelé, aux débuts de ce blog, ce marquoir composé il y a quelques années. Euh… quelques années, vraiment ? En réalité, c'était pour l'exposition du Point de Croix Bourguignon de 2002… pas vraiment hier, du coup !

marquoir

Il est intéressant parce qu'il marie au point de croix des points différents et notamment le point de Paris dont l'explication se trouve ici. A l'origine, il a été brodé en deux qualités de soie du Ver à Soie, la soie de Paris et la soie d'Alger, mais bien entendu deux tons de DMC feront tout aussi bien l'affaire : 321 et 815 par exemple pour obtenir deux rouges bien contrastés. Et puis après tout... n'importe quelles couleurs qui vous plaisent !

Les points d'entre-deux sont dans le livre de la vénérée Thérèse, mais il faut bien reconnaître que ses explications ne sont pas toujours évidentes à décrypter, ça peut donc être intéressant d'en avoir une nouvelle version. Et avec tout ça, une ligne de ce joli point d'épines qui fait toujours son petit effet dans la conversation.

Bref, si vous êtes tentée par un classique, vous pouvez télécharger le tout en cliquant sur la vignette. Bonne broderie !

marquoir rouge

Posté par OuvragesDeDames à 06:39 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,


02 février 2013

Un p'tit dernier pour la route...

Arrivée tout juste dans les délais mais avec une grosse raison : les milliers et les milliers de kilomètres qu'a traversés cette jolie étiquette. J'imagine son périple au-dessus de l'océan, et je me prends à rêver que les petites croix abolissent la distance... Délicatesse et raffinement, mais tout le monde sait que rien d'autre ne peut sortir de cet atelier-là, merci Chantal !

chantal

Ce charmant modèle est de Danybrod.

Posté par OuvragesDeDames à 09:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

30 janvier 2013

Doudou couronné

Il fallait au moins ça pour un petit prince rieur. J'ai utilisé :

• un tissu olé-olé... OK, je corrige : ce qui, dans mon stock, approchait le plus de cette définition...

• un morceau de lin ancien (on ne se refait pas),

• un petit bout de feutrine bien pétard,

• une vieille échevette de Broder Spécial dans un coloris que j'aurais bien juré ne jamais travailler.

doudou couronné

Avec tout ça, je vous préviens que je suis arrivée au maximum de mes capacités de branchitude, mais bon... je n'allais quand même pas infliger un doudou bêtement  rouge et écru à ce petit d'homme qui ne m'a rien fait, à part des gazouillis fort aimables,>)))

Si ce monstre souriant vous amuse, le patron que j'ai tracé avant de le couper est téléchargeable ici (pour la couture, c'est à l'arrache, mais que du basique)

doudou patron

Posté par OuvragesDeDames à 06:38 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

27 janvier 2013

Le joli mois de janvier

Ce qu'on aime dans le mois de janvier, c'est la boîte aux lettres qui nous livre jour après jour les trésors d'ingéniosité des amies, en même temps que leurs bons voeux. Voici des idées  à piocher parmi ma moisson de cette année :

voeux1

Les découpages d'Isabelle, le coussinet de Françoise, les anges mélomanes de Christine et le reçu à bonheur de Zounette.

voeux2

Les étiquettes d'Yvonne et de Martine et l'éventail angélique de Niky.

voeux3

Les fanions de Josette et la fraise marque-page de Danièle.

voeux4

Le calendrier de Mimi, le flot de rubans d'Élisa et le sapin stylisé de Yuko.

voeux5

Et puis enfin les papillons de Marie-Christine et le coeur mauve de Michèle.

Pour celles d'entre elles qui ont ouvert leur fenêtre sur Internet, ne manquez pas d'aller leur rendre une petite visite, car décidément oui ! mes amies ont du talent !

Posté par OuvragesDeDames à 14:44 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 janvier 2013

Pique-aiguilles des bébés Simplified Smocking

Pour le pique-aiguilles de ce mois-ci, je me suis replongée avec délices dans le livret "Simplified Smocking" que j'avais déjà utilisé ici. J'ai placé les enfants sur un fond de vieux cahier ligné ; puis comme les illustrations étaient moins chargées que les fois précédentes, avec les pères Noël victoriens ou les couturières kitsch, je me suis autorisé une petite bordure fantaisie.

    83095591[1]    83095594[1]

 pique_aiguilles_b_b_s_int_rieur_gauche

pique_aiguilles_b_b_s_int_rieur_droit

La bordure est crochetée, en faisant dans chaque dent du point de feston une maille coulée, puis une bride, puis une maille coulée. Au lieu du perlé, j'ai utilisé du coton à crocheter classique (pas de référence, je l'ai trouvé au décrochez-moi-ça du Marché aux Affaires…).

A part ça, tout le reste du montage est réalisé selon la méthode que je vous ai donnée ici. Le pique-aiguilles des bébés Simplified Smocking est téléchargeable en cliquant sur l'image.

83095599[1]

Posté par OuvragesDeDames à 14:45 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2013

Mail art italien

Rentrer du boulot plus ou moins bien disposée, ouvrir sa boîte aux lettres et y trouver un petit bonheur en provenance de l’autre côté des Alpes… voilà qui m’est arrivé à deux reprises cette semaine, ne suis-je pas chanceuse au-delà du possible ? Pour un peu je serais à chaque fois repartie pour une nouvelle journée, tant ces découvertes, toutes les deux en provenance de Casale, m'ont redonné de tonus !

Anna_recto

Anna_verso

Anna possède un don pour construire de beaux jardins ; elle met ici ses roses chéries à l’heure hivernale dans leur version sauvage, avec ces gratte-culs noyés dans la neige et finement rebrodés de ses vœux pour 2013. Anna, j’ai risqué le nez sur mon jardin suspendu en cette matinée où tout incite à rester tranquillement broder sous un bon plaid, figure-toi que les hellébores ramenées de ton petit paradis sont prêtes à fleurir sous le givre qui les recouvre !

     Angela_recto   Angela_verso

Angela m’a fabriqué une carte postale… dans sa version de luxe, mais où l’on retrouve tous les codes du genre. En vedette au recto la délicate sobriété de l’année brodée sur gaze de soie et au verso l’explosion baroque d’une calligraphie enluminée puis rehaussée par les tampons postaux. J’aime trouver ainsi entremêlés l’intention de départ et les stigmates laissés par le voyage qui font aussi partie du charme de l’exercice.

Et j’aime ces petits trésors de délicatesse qui jettent un pont d'amitié entre l'Italie et la France… merci !

Posté par OuvragesDeDames à 12:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,