20 juillet 2013

L'avantage d'un printemps capricieux...

... c'est qu'on trouve encore, passé la mi-juillet, de ces roses pompons et de ces pois de senteur retournés à la sauvagerie, noyés parmi les achillées si communes sur nos talus. Je les ai volés dans un bout de terrain vague coincé entre deux immeubles, une toute petite récolte citadine mais ça tombe bien : j'avais de toutes petites galoches bordeaux dont je me suis dit qu'elles seraient bien assorties à ma poignée de fleurs.

galoches

En arrangeant ma cueillette dans ces godasses d'écolier à semelles de bois, un souvenir de lecture m'est revenu, dans un brouillard lointain. J'ai fini par retrouver ce beau passage de Regain, quand Panturle devine que sa femme est enceinte :

Dans le chemin qui descend, il y a Arsule et ses galoches ; on les entend toutes les deux. Arsule chante. La voilà qui tourne la haie.
Elle vient. Elle traîne un peu les pieds. Elle bouge un peu les épaules en marchant comme s'il fallait aider les jambes avec toutes les forces du corps. Elle s'est alourdie ; elle s'est alentie. Elle joue avec une branche d'aubépine.

Il y est déjà question de galoches et de fleurs... Giono, mon héros !

Posté par OuvragesDeDames à 08:19 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,


07 juillet 2013

Broder à Villers-sur-Mer

Si vous partez en vacances -c'est de circonstance paraît-il, ces temps-ci- prenez exemple sur ces belles dames et n'oubliez pas d'emporter votre ouvrage à la plage. Mais j'espère que vous vous autoriserez à vous découvrir un peu plus,>)))

Broderie à la plage

Posté par OuvragesDeDames à 07:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2013

Réveillon de la Sainte-Apolline

Comme nous n'avons pas l'occasion de réveillonner ensemble à l'heure dite pour des raisons diverses tenant le plus souvent à d'autres obligations (et peut-être un peu aussi au fait que nous n'aimons pas forcément faire la fête quand on nous dit de la faire… têtes de mules !), nous avons institué à quelques amies le rite d'un réveillon décalé. Au fil des années, nous avons ainsi fêté une Saint-Blaise, une Sainte-Olive, une Sainte-Agathe, une Sainte-Angèle et cette fois-ci…  la Sainte-Apolline.

Nous nous sommes donc retrouvées à quatre au feu des bougies, autour d'un samovar à la mode anglaise, c'est-à-dire agrémenté de ces mini sandwiches dont nos voisins d'outre-Manche ont le secret et qui vont de l'exotique à l'improbable. Ça aussi c'est devenu une tradition, impossible de changer,>))) En dessert, les cannelés croustillants et une mousse au chocolat dans laquelle la cuillère tient tout droit, je crois bien qu'au final ce sont ces délices qui nous ont rendues joyeuses, bien plus que le Loupiac qui les accompagnait !

bougies

Et bien sûr, qui dit réveillon dit cadeaux. Petites récoltes du jardin, papier découpé transformé en breloque, roses odorantes... plus un petit dernier livré en kit et aussitôt reparti pour être finitionné, vous le verrez dans les prochains jours et je pense qu'il devrait vous plaire autant qu'à moi. Suspens,>)))

roses

J'avais exhumé pour cacher mes surprises des enveloppes anciennes un peu passées, fabriquées dans ce papier bleu si caractéristique des vieux emballages. L'étiquette assortie est téléchargeable en bonne définition en cliquant dessus.

oiseaux bleus     étiquette oiseau bleu vignette

Et pour ce qu'il y avait dans l'enveloppe, je me suis amusée à farfouiller dans mon stock de perles récentes et anciennes afin de fabriquer ces demoiselles montées en broches.

apolline bleue    apolline rose    apolline rouge

Si une dînette autour de sandwiches vous amuse, voilà les recettes des mélanges :
• lamelles de poulet, mayonnaise détendue au yaourt puis épicée au curry et parsemée de ciboulette,
• lamelles de gambas, mayonnaise détendue au ketchup et aromatisée à la vodka avec de l'estragon ciselé,
• saumon gravlax avec un hachis de fenouil cru, d'olives noires et d'orange,
• lamelles de concombre assaisonnées de fromage frais à l'ail et aux fines herbes,
le tout entre deux tranches de pain de mie aux graines débarrassé de sa croute et taillé en neuf. Sauf le mélange au saumon en fait, qui garnissait du pain polaire, découpé de la même manière.

Posté par OuvragesDeDames à 09:50 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2013

Un dernier regard…

… sur le Noël 2012 avec ces larmes de verre rouge qui tintent dans les rideaux à chaque fois que je les tire, avec cette couronne qui joue les coquettes à travers le vieux lin quand le soleil daigne se montrer...

larmes rouges    couronne

... avec les pampilles scintillantes qui se reflètent dans le miroir tout mité et les bougies qui se superposent aux lumières de la ville dans le ciel mauve de la nuit tombante.

bougies miroir    bougies balcon   

Hier c'était l'Épiphanie, youpla ! j'ai tout démonté,>))) Une manière peut-être de laisser derrière moi la vieille année et d'embrasser pour de bon celle qui débute…

Posté par OuvragesDeDames à 18:34 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2012

Après la bagarre

Il me fallait bien quelques années de réflexion avant de me lancer dans la mêlée des blogs. Pendant longtemps je n'ai pas bien vu quoi y apporter de pertinent, puis ensuite est sans doute venue la crainte de me mettre un fil à la patte, et puis, et puis, la procrastination, mon ennemie intime...

Mais je prends tellement de plaisir à me promener sur les blogs, j'y vois tellement de belles choses qui titillent mes envies de faire, d'idées lumineuses qui éclairent mes balades numériques que je me sens souvent coupable de grappiller à droite et à gauche sans jamais rien proposer en retour ;

Mais il y a ce lien avec les brodeuses, qui me paraît insuffisamment maintenu par les quelques manifestations auxquelles je participe dans l'année ;

Mais il y a ce nouveau projet de magazine numérique avec mes amies italiennes dont je reparlerai très très prochainement... une fois de plus je suis la seule à ne pas avoir de blog !

Mais il y a ce calendrier de l'avent que nous nous offrons cette année à trois amies : une petite surprise chaque jour pendant 24 jours et pas d'endroit où la montrer ?

Alors je me décide enfin à lancer un fil de plus dans cette toile depuis longtemps tissée sans moi, un fil pour le plaisir de montrer et surtout... un fil qui me tire en avant les jours de paresse !

Posté par OuvragesDeDames à 21:41 - - Commentaires [42] - Permalien [#]