17 décembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? {5}

A ce point de l’enquête, nous avons accumulé à propos d'Ernestine et de sa famille une masse d’informations issues de sources différentes : l’état civil, les recensements de la Côte-d’Or, ceux de l’Aube, Gallica… Il devient indispensable d’ordonner tous ces éléments pour y voir plus clair dans la chronologie et situer notre brodeuse dans son environnement familial. J’aime bien recenser tout ce que j'ai collecté sous forme de tableau. Je peux ainsi suivre les trajectoires individuelles, déceler les éléments communs entre les... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : ,

10 décembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? {4}

Gallica est ma seconde maison. Il y a du bonheur à se perdre dans cette forêt touffue de mots, d'images et même de sons. Presse ancienne, monographies des sociétés savantes, graphismes à gogo, cartes du monde tel que le voyaient nos ancêtres... il est impossible de détailler tous les chemins sur lesquels musarder. Mais on peut aussi avoir la chace d'y découvrir un petit sentier menant à nos ancêtres, y compris parfois les plus modestes. Malgré tout je n'ai pas eu tout de suite la présence d'esprit d'y chercher Ernestine, peut-être... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:58 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? {3}

Que savons-nous d'Ernestine et de sa famille, après nos recherches dans l'état-civil effectuées en ligne et en mairie ? Si vous avez bien fait vos devoirs, vous aurez glané autant de renseignements que moi... et plus encore, j'espère :-) elle naît à Bouix le 7 août 1873 et quitte la vie dans une maison de retraite de Châtillon-sur-Seine, bourg voisin de son village natal, le 12 mars 1970. Elle a alors quatre-vingt-seize ans ; elle vit célibataire ; ses parents, Louise DÉON et Jean Baptiste DÉVIRAT, se marient à Bouix, le 19 juin... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:44 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? {2}

Je vais donc tenter, avec vous, d'en savoir un peu plus sur la brodeuse du joli exercice de perlage que je vous ai montré dimanche dernier. La première étape pour bâtir son histoire est de donner une structure à sa vie, en repérant les points-clé de son état-civil : sa naissance, son mariage, son décès. Souvenez-vous, j'ai la chance d'avoir des renseignements précieux pour démarrer l'enquête, ce qui n'est pas toujours le cas. Avant d'en venir directement à Ernestine, le premier réflexe est de chercher rapidement quelques éléments... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:01 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2017

Qui es-tu Ernestine ? {1}

L'ouvrage d'Ernestine est un de ces jolis mystères qui me font démarrer au quart de tour. Il arrive pourtant dans mes mains un peu écrasé par un cadre ovale, trop mal taillé pour lui rendre justice. Je me dépêche donc de le démonter et, par la même occasion, de faire disparaître le doupion turquoise du fond qui avale la douceur nacrée des couleurs. Je suis sous le charme de cette moitié de bourse perlée, restée en suspens sans atteindre sa destination finale d'objet utilitaire. Elle est tout petite, 9 centimètres de hauteur sur... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2017

Une anguille aux yeux énormes

Encore une fois, je ne suis pas bien sure d'avoir été vraiment raisonnable en ramenant en Bourgogne ce mannequin auvergnat. Mais prise par le charme de l'objet, j'ai oublié la place qu'il allait occuper chez moi (pour ne servir à rien, évidemment...) et le travail de restauration qui s'annonce à nouveau. Parce que si vous suivez bien, j'en ai déjà un à remettre en état... Enfin, inutile de refaire l'histoire : je l'ai, je le garde. Pour me familiariser avec ce nouvel habitant, j'ai exploré l'intérieur du buste, que j'ai trouvé... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:45 - - Commentaires [40] - Permalien [#]

10 septembre 2017

Fournitures scolaires

Ça y est, les courses sont terminées ? Vous avez enfin trouvé les cahiers qui croisent le bon format, la bonne couleur, la bonne reliure, la bonne taille de carreaux ? Bravo ! Moi je me suis simplifié la vie en achetant sur catalogue, chez Gallica qui est définitivement mon magasin en ligne favori. J'ai profité de la rentrée pour farfouiller dans les catalogues de mobilier scolaire qui se sont, par hasard, ouverts à la page des cours de couture :-) On y trouve d'abord les fournitures classiques, celles qui sont indispensables à qui... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:09 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
27 août 2017

Les anonymes de l'été {7}

Mon septième et dernier anonyme pour cette série est un travail de reprises. Mais quel travail ! Il sort incontestablement le raccommodage de la sphère utilitaire pour en faire un embellissement d'un raffinement presque magique. Ce reprisoir me pose un problème qui n'est pas nouveau : je crains fort de ne pas parvenir à vous restituer son impalpable finesse. Il a été brodé sur une toile qui titre 28 fils au centimètre et il mesure 25 centimètres de large sur 29 centimètres de haut, ce qui est tout petit pour la multitude... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 10:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
20 août 2017

Les anonymes de l'été {6}

Une fois de plus, l'anonyme d'aujourd'hui témoigne de l'application et du goût d'une jeune fille dans son apprentissage des travaux d'aiguilles. Il est raffiné, comme en témoigne sa couverture finement peinte sur du satin noir. Mais il est loin d'être un catalogue d'échantillons parfaits, certains exercices sont même presque maladroits. C'est un véritable cahier d'aprendtissage et non pas une démonstration de virtuosité, comme peuvent l'être certains recueils. Il est présenté sous la forme d'un long accordéon de papier kaki qui se... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:17 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
13 août 2017

Les anonymes de l'été {5}

Comme je ne sais rien de mon anonyme d'aujourd'hui, je ne peux même pas en cerner le mystère et je me contente de l'admirer. Il me pose en revanche un grave problème ; mes compétences très lacunaires en matière de photographie ne me permettent absolument pas de restituer son délicat modelé. J'ai presque hésité à vous le montrer tant mes photos lui rendent peu justice :-( Mais pourtant, je dois tirer de l'oubli le travail d'Émilie, il est si beau ! Émilie K, donc, c'est tout ce que nous saurons de la brodeuse : son prénom et... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 20:06 - - Commentaires [16] - Permalien [#]