09 juin 2019

Bataille en piqué

En une seule pièce, cette jolie taie d'oreiller illustre à merveille la différence entre le chiffre et la marque. J'avais déjà évoqué cette dualité des lettres brodées avec une explication des années 20, incluse dans l'Album d'alphabets et de monogrammes du Petit Écho de la Mode : "L'initiale est dite chiffrée, lorsqu'elle est brodée ; elle est dite marquée, lorsqu'elle est faite au point à la croix. Le beau linge de corps ou de maison est chiffré, alors que le linge courant est marqué." Vous remarquerez au passage qu'il ne faut pas... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

02 juin 2019

À mon plaisir

Je songe souvent au paradoxe qu'il y a à être femme et à chérir les travaux d'aiguilles, aujourd'hui où j'aurais pu choisir n'importe quelle autre passion. J'y songe en souvenir de celles qui m'ont précédée et pour lesquelles ils ont symbolisé la défaite de tout ce qu'elles auraient pu devenir : puisque tu es femme, tu ravaleras tes rêves, tu noieras ton identité dans celle de ton mari, tu limiteras ton horizon à ton aiguille et aux quatre murs de ton foyer. Et s'agissant de mes propres ancêtres, j'ajouterais : femme et pauvre, la... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 mai 2019

Nos ancêtres les Gaulois

Dans un précédent épisode de ma vie professionnelle, j'ai été fort impliquée dans la réalisation d'un projet dont les Gaulois étaient les vedettes. J'y ai perdu mes lointaines illusions d'écolière : Vercingétorix n'était pas le farouche moustachu représenté dans l'imagerie populaire mais plus probablement un tout jeune homme imberbe et ayant fort l'apparence des romains qu'il combattait. Si ça se trouve, il avait la peau douce, tiens ! Pourtant, elle nous est famiière l'image du fier et indomptable Gaulois :-) Pour cette raison et... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:16 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
12 mai 2019

Aiguille et serpent vert

Décidément je suis dans la période où je reviens volontiers sur d'anciens billets pour les compléter à la lumière de trouvailles récentes. La vérité, c'est que depuis le début de l'année, je consacre beaucoup (tout ?) de mon temps disponible à faire avancer le cahier. Je n'ai donc plus trop le loisir de me plonger dans ces recherches chronophages que j'adore ; ni de me perdre dans les heures d'écriture que j'aime tout autant. Ça commence à me manquer, d'ailleurs... mais le cap est fixé jusqu'à la fin de l'année, il faut le tenir,... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 avril 2019

Bal des têtes

Je crois que je vais commencer une petite gazette de mes frustrations de brocante virtuelle :-) Heureusement elles ne durent jamais bien longtemps et sont vite compensées par le plaisir d'autres trouvailles. Pour cette fois, il s'agit de Sartel. Vous souvient-il que je vous en ai déjà parlé dans ce billet d'il y a presque quatre ans, à l'occasion de la fabrication d'un pique-aiguille ? Elles ont bien du charme, ces bobines un peu kitsch des années 50-60. Depuis ce premier bricolage, je n'ai pas eu d'autre idée pour les utiliser ;... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:53 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
24 mars 2019

L'union fait la force

Dans la foulée du billet de dimanche dernier sur les collaborations publicitaires, j'ai ressorti ce petit OPTI (*) que j'aime particulièrement, malgré son piètre état extérieur. La boîte métallique est minuscule : elle mesure quatre centimètres sur huit et est épaisse d'un centimètre. Entre les tâches de rouille qui brouillent sa lecture, on distingue tout de même très bien la marque principale. Il s'agit de Cartier-Bresson et plus particulièrement de son produit phare, le Brillanté à la Croix, un fil non divisible qui cousine avec... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:09 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

17 mars 2019

Quand la mercerie n'est qu'un faire-valoir

Bien sûr que la mercerie fait partie de nos achats fétiches ! Choisir amoureusement les fils, les aiguilles, les boutons et tout ce qui va nous permettre de donner forme dans la réalité à l'idée qu'on a en tête, voilà qui peut nous prendre des heures. Impossible de le nier au lendemain de l'Aiguille en Fête où tant d'amoureuses du textile ont frétillé, pendant quatre jours, parmi les plus séduisantes des fournitures. Alors la mercerie, quoi de plus important dans nos préoccupations ? Pas pour tout le monde :-) Je m'amuse toujours de... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:11 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
17 février 2019

Assise en tailleur

C'est ma position favorite pour les activités calmes : broder, bouquiner, papoter au téléphone... quand je suis seule, évidemment, car en société je sais me tenir comme une dame bien élevée :-) C'est un atavisme familial, je crois, que l'on se transmet de mère en fille. Et pourtant la mienne était bel et bien couturière et évidemment pas tailleur ! Archives de Paris - Collection Dailly (D12Z) L'iconographie n'est pas avare de ces tailleurs assis jambes croisées, sur leur table de coupe ou bien directement au sol. J'y ai repensé... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:48 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
20 janvier 2019

Une couturière

Parmi toutes les vies que je poursuis à travers les vieux papiers, il y en a qui me touchent plus que d'autres et souvent, sans que je ne sache pourquoi. Ce ne sont pas forcément celles pour lesquelles j'ai le plus d'informations, ni les plus proches de mes ancêtres directs, ni même celles auxquelles je peux le plus facilement m'identifier. Il suffit d'un rien pour qu'elles m'accrochent et que les traces obstinément semées derrière elles m'entraînent au vagabondage. Pour Sophie, je devine ce qui m'a interpelée. Une couturière,... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2019

Pénélope

Je commence par un hors sujet mais c'est pour plus d'efficacité :-) J'ai oublié dimanche dernier de désactiver l'envoi de la newsletter, à la suite de quoi j'ai vu avec perplexité revenir par ici les deux tiers de mon lectorat perdu depuis le billet du 25 novembre dernier. Les statistiques me l'avaient indiqué, évidemment, mais ça me semblait être un toilettage assez normal de la base des abonnées : en six ans de publication, les doublons peuvent s'accumuler, les goûts peuvent changer ; d'ailleurs je peux de mon côté avoir... [Lire la suite]
Posté par OuvragesDeDames à 07:26 - - Commentaires [43] - Permalien [#]