25 janvier 2015

1905-2015

Tous mes voeux de cette année doivent être arrivés... en tout cas, ils sont partis depuis un moment. Pour des raisons diverses et variées, je n'ai pas été saisie par l'inspiration au moment où il le fallait, c'est maintenant que les idées se bousculent, comme c'est malin ! J'ai drôlement intérêt à les stocker dans un coin de ma tête si je ne veux pas à nouveau me retrouver au pied du mur dans quelques mois ;-)

Bref, je me suis réfugiée dans la valeur sure en fouillant à nouveau dans la boîte aux images, d'où j'ai sorti un calendrier peint pour l'année 1905 par Maud Humphrey.

Calendrier 1905

Maud Humphrey ? Mais oui ! En plus d'être une illustratrice fort douée, c'est aussi la maman de de l'inoubliable Sam Spade, le ténébreux beau gosse du Faucon Maltais ;-)

Signature Maud Humphrey

En tout cas, cette année, elle m'a sauvé la mise. Comme le calendrier original est bien grand, ça a été facile d'avoir un bon scan pour pouvoir trafiquer les mois et les adapter à 2015. Un peu de bristol gris brodé en bleu marine, la perforatrice à dentelle magique et le tour était joué !

Voeux 2015-1

Voeux 2015-2

Voeux 2015-3Pour les abonnées aux billets du blog, une newsletter part dans la journée sur votre messagerie avec les six vues du calendrier à imprimer dans la taille que j'ai utilisée pour ma carte.

Calendrier Maud Humphrey

Posté par OuvragesDeDames à 07:48 - - Commentaires [87] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 décembre 2014

Avent 2014 - 18ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Une merveille d'attache en laiton, représentant deux jeunes gens nonchalamment appuyés contre une barrière et se contant fleurette (j'ai le droit d'imaginer ce que je veux, non ?) Oh ! je crois que je sais déjà ce que j'en ferai ! En attendant, Annie me l'a joliment présentée sur un coussinet de chanvre grossier contrastant de façon saisissante avec la préciosité de l'objet et qui me permettra de le garder sous les yeux en attendant que mon projet mûrisse. Oui, vous savez maintenant que j'ai le mûrissement paresseux ;-)

Agrafe

Livré dans son Languedoc

Un coeur pique-aiguilles ou épingles, fait à partir d'une belle image ancienne et de quelques vers de Victor Hugo dans Les Contemplations, bordé d'un picot au crochet.

coeur pique-aiguilles

Si vous me croisez un jour sur un salon, c'est un bricolage que vous pourrez vous procurer vers moi. En attendant je vous laisse avec le poème de Victor dans la délicieuse interprétation qu'en fait mon chouchou Julos Beaucarne. Le hasard ? Mais une fois encore, j'y trouve une étrange résonance avec le cadeau d'Annie...

Posté par OuvragesDeDames à 05:23 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 décembre 2014

Avent 2014 - 13ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Un coussinet de lavande aux teintes douces et raffinées… que cette satanée lumière artificielle m'empêche de bien restituer. Il faudra attendre la fin de la semaine et les photos au jour pour en profiter pleinement.

Coussinet lavande

Livré dans son Languedoc

Un assortiment de vieilles images illustrant l'initiale de son prénom, de celles qu'on obtenait dans le temps en échange de dix bons points. Et dix bons points, ce n'était pas rien à gagner, il fallait faire un effort, quand même ;-)

Chromos A

Posté par OuvragesDeDames à 06:45 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 décembre 2014

Avent 2014 - 9ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Toute une série de ces vieux papiers qui nous touchent par leur images gaies et naïves, leur graphisme et leur jolie typographie.

images anciennes

Espérance Say

Livré dans son Languedoc

Une boîte miniature brodée, pas plus grande qu'un morceau de sucre et qui par conséquent... ne permet de strictement rien ranger ! Très intéressant... Ah, si : une dent de lait de Violette, peut-être ?

boîte miniature

J'ai profité de la journée d'hier pour remplacer les vilaines photos prises de nuit par des images en lumière naturelle qui rendent bien mieux justice aux surprises d'Annie. Alors n'hésitez pas à refaire un petit tour dans les échanges de la semaine passée !

Posté par OuvragesDeDames à 06:25 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 décembre 2014

Avent 2014 - 6ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Un sachet raffiné,  crocheté avec du coton mercerisé dans ce gris souris que nous apprécions tant. Ce matériau brillant et sa petite taille (environ 12 centimètres de large) en font la préciosité : Annie l'a adapté d'un modèle issu d'un ancien Fait Main… où il était proposé de le réaliser en gros coton pour en faire un sac à oignons !

Sachet crochet

Livré dans son Languedoc

Que serait un Avent sans boutons de nacre ? Impensable ! Voici donc une carte reprise à partir de ces images pieuses si joliment fleuries que j'affectionne.

boutons

Si vous voulez imprimer la plaque, l'image en bonne définition part aujourd'hui vers les abonnées identifiées aux messages du blog. Surveillez votre messagerie !

Posté par OuvragesDeDames à 05:54 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 novembre 2014

Bibiche et le tricot

C'est la saison qui veut ça, on se remet au tricot. Et Bibiche a bien raison...

Bibiche et le tricot

Le personnage de Bibiche est l'un des premiers qu'a créé Pierre Probst, à ses débuts dans l'illustration. Nous lui serons également reconnaissantes d'avoir imaginé en 1953, alors que son éditeur le pressait de mettre en scène un petit gars, une Caroline délurée et indépendante qui sortait enfin des clichés sexistes du moment. Il la croque en archéologue, en exploratrice ou en cow-gril, pendant que Martine, à la même époque, fait ses courses et la cuisine, en s'imprégnant de son futur rôle de petite maman.

Caroline

Et puis voyez comme tout ramène au textile, quand on creuse un peu les choses : Pierre Probst est originaire d'une famille de Mulhouse où tout le monde travaillait pour les Cotonnades d'Alsace, dans le dessin ou la broderie. Et à sa sortie de l'école des beaux-arts, lui même commencera, bien avant son aventure dans le monde de l'illustration, par dessiner des cartons pour la soierie !

Posté par OuvragesDeDames à 12:42 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2014

Souvenir de machine à coudre

Vous savez déjà que je regarde avec tendresse ces inscriptions à demi effacées qui témoignent d'un passé, pas forcément lointain, où la couture et la mercerie étaient solidement implantées dans le quotidien.

Il s'agit cette fois-ci d'une affiche, vue cet été en Auvergne sur une porte de grange, à Saint-Martin-des-Plains exactement.

Singer à Saint-Martin-des-Plains

Coup de nostalgie, tant le thème et le graphisme de cette affiche m'évoquèrent immédiatement tous les récits de ma maman, de l'époque où elle était petite main dans l'atelier de Mademoiselle Provignon. Et de fait, en triant mes photos, je suis tombée sur un détail que je n'avais même pas vu en passant devant l'affiche : la publicité à date de péremption programmée ;-) Bizarre, non ? En attendant, elle est toujours là, un demi-siècle plus tard...

Adresse Singer

Et puisque je suis à Saint-Martin-des-Plains, voici un mystère que je n'ai pas réussi à éclaircir : la grange en question est située au coeur du village, sur la place des Passementières. Comment voulez-vous que ce nom ne m'interpelle pas ? Mais la seule information que je suis parvenue à obtenir sur place, c'est qu'il y avait effectivement un atelier de dames passementières à cet endroit, vers 1920, dans la maison où se trouve maintenant l'Auberge du Tilleul. Je n'ai trouvé aucune documentation les concernant, si ce n'est la trace de passementières en Auvergne :

Passementière auvergnate

Et comme les recensements de population ne sont pas encore numérisés aux Archives du Puy-de-Dome, je n'ai pas pu aller y fouiner pour peut-être retrouver mes fameuses dames. Partie remise ?

Edit : la suite à lire dans les commentaires ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 08:27 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2014

Repasser

"Le repassage, qui est la partie la plus spéciale de l'entretien du linge, est justement un art délicat, propre, qui ne demande pas de force, qui ne risque pas d'abîmer les mains, la taille, qui ne dégage aucune odeur désagréable. C'est un art manuel varié, amusant, intelligent.
Empeser, repasser, tuyauter de jolies lingeries ; manier entre ses doigts agiles des batistes et des mousselines pour leur rendre l'aspect du neuf ; apprêter des dentelles, n'est-ce pas une charmante occupation ? Et cet art, si essentiellement féminin, on peut le pratiquer en restant fine, distinguée, élégante."

Je suis incapable de me rappeler dans quel manuel d'éducation féminine j'ai lu ce passage -et je le regrette bien- mais je l'avais mis de côté car il m'avait fait doucement rigoler : la petite musique du pipeau agrémentée de quelques trilles sexistes, sans doute…

Car mes petites chéries, autant le savoir : la corvée de repassage, c'est pour les quilles à la vanille, et on fait tout pour vous y habituer de bonne heure !

repassage pour les quilles à la vanille

Je déteste repasser. En soit, ce n'est pas un scoop, je déteste tout ce qui tourne autour du ménage et de l'entretien de la maison d'une manière générale ;-) Mais quand même, si, il y a une chose que j'aime, dans le repassage, c'est ça : l'empreinte laissée par le plumetis dans le molleton.

monogrammes LC

Remarquez, si je peux rester fine, distinguée et élégante, je m'en vais peut-être changer d'avis, moi…

Posté par OuvragesDeDames à 06:16 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2014

Rentrée... sortie !

Ça c'est passé comme ça pour vos petits ? Bien sagement alignés en rang par trois -;)

Ecole de filles Argenteuil

Seulement moi, la rentrée, ça m'a toujours donné des envies de m'échapper ;-) Alors c'est dit, à partir d'aujourd'hui, je me mets en vacances jusqu'à la fin du mois. A bientôt !

Posté par OuvragesDeDames à 09:13 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : ,

31 août 2014

Vos commentaires

Voilà un billet que j'ai en tête depuis quelques temps, mais je ne savais pas trop comment vous le dire : la manière la plus simple et la plus directe sera probablement la meilleure.

Alors tout simplement : merci pour vos passages ici, votre lecture attentive, vos commentaires toujours bienveillants. Ce blog est devenu, bien plus que je ne l'avais anticipé, mon royaume sur la toile. Grâce à lui, je me livre à une des activités que je préfère : farfouiller à droite et à gauche à la recherche de documentation, mettre en valeur chacun des objets qui composent mes collections, voyager dans l'histoire des petites fées de l'aiguille qui nous ont précédées, repérer ce qui, dans les tendances d'aujourd'hui, en renouvelle l'expression.

L'idée voletait certainement dans mes pensées depuis longtemps mais quand j'ai finalement ouvert cet espace, ce fut sur un coup de tête. En individualiste assumée, j'imaginais sincèrement ne le faire que pour moi et qu'être lue serait sans importance. J'avais tort : chercher de l'information et rédiger chaque billet est un vrai plaisir de solitaire mais les savoir lus, voilà la justification de ma petite marotte et ce qui me pousse en avant.

Bon… finalement ce n'est pas si simple ni direct que ça, je m'embrouille toute seule en voulant faire de la littérature ;-) Il me reste donc à vous dire que la seule chose qui me chagrine, c'est de ne pas vous faire signe, ou bien trop rarement, lorsque vous laissez un petit mot ici. Le rythme de publication bihebdomadaire que je me suis fixé pour déjouer ma propension à la paresse correspond à peu près au temps que je souhaite réserver au blog, alors il arrive toujours un moment où un choix s'impose. Je fais celui de le consacrer plutôt à l'écriture des billets qu'à la réponse aux commentaires, en me disant que ce sera au profit de tout le monde.

J'espère avoir raison sur ce point. N'empêche, ça me chagrine ;-) Car chacun de vos commentaires est important pour moi, il me touche ou me fait rire, mais dans tous les cas, il m'aide à deviner qui se trouve de l'autre côté de l'écran. Je m'en tire donc très lâchement avec le billet d'aujourd'hui qui sera à double détente. Pour toutes, je vous livre cette image qui résume ma pensée.

 

calling card Merci

Et comme ce soir j'aurai à disposition une toute petite main très innocente, je lui ferai choisir un commentaire parmi ceux que vous m'avez laissés ces trois derniers mois, ce qui me permettra de remercier plus spécialement l'une d'entre vous désignée par le hasard. Je ne suis pas encore fixée sur le bricolage, mais ce sera peut-être une bougie personnalisée à son initiale ?

Edit : Mémé M, c'est votre commentaire du 2 août dernier qui est sorti du chapeau ... le temps de récupérer votre adresse et je fais mon envoi -;)

Posté par OuvragesDeDames à 09:42 - - Commentaires [131] - Permalien [#]
Tags : ,