20 avril 2017

Directement sur la bête

C'est à Silver Spring, dans le Maryland, en juin 1943… C'est n'importe où dans le monde, n'importe quand depuis qu'on a inventé l'aiguille et le bouton ;-)

Photo Ann RosenerPhoto Ann Rosener – Source : bibliothèque du Congrès

Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 mars 2017

Le prénom du jour

Bonne fête à toutes mes Josette !

Josette

Josette détail

Posté par OuvragesDeDames à 07:50 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2017

Bouquet de boutons

Celui auquel le flacon importe peu pourvu qu'il ait l'ivresse n'a jamais reçu un colis de Séverine (tant pis pour toi, Alfred !) Car il y a déjà de bien jolies strates à dégager avant d'en arriver au principal de l'envoi.

Séverine emballage

Et j'ai tellement aimé ce que j'ai découvert après avoir déplié les papiers de soie... Des boutons en bouquet, joliment mobiles au bout de leurs tiges.

Bouquet boutons Séverine

Toutes les matières jouent leur petite musique dans l'harmonie générale : la nacre veloutée adoucit les reflets des boutons de cristal,  le velours des pétales et le métal des tiges se répondent dans l'écrin mat du papier et des dentelles de fil.

Bouquet détail SéverineMerci pour cette surprise, ma belle Séverine !

Posté par OuvragesDeDames à 05:48 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2016

Un zeste d'enfance

Quand Michèle plonge dans ses collections pour nous en offrir un échantillon, le cadeau n'arrive pas sans l'ajout de sa touche personnelle. Il y a de la broderie, ces délicieux tissus années 30 qu'elle affectionne et ... oh ! la coquine, le recyclage de mes piteux ratages sur la boîte Sajou ;-) L'art divin d'accomoder les restes...

Boutons Michèle

Les boutons de bois peints ne sont plus si faciles à trouver : leur décor fragile n'a, le plus souvent, pas survécu à l'usage. Ils étaient là pour embellir le chandail amoureusement tricoté par les grand-tantes ou le sarrau bidouillé dans une chemise paternelle à peine récupérable : la petite touche finale d'un art trivial et quotidien.

Boutons bois peint

Ceux-là, conservés dans un si bel état, méritaient bien d'être mis en valeur sur ces plaques somptueusement assorties à leur fantaisie naïve et colorée !

Jouets

Roses

Posté par OuvragesDeDames à 07:19 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2016

Balade en pays de nacre

Grâce aux ouvriers de la région de Méru, des générations entières ont gardé leur pantalon arrimé aux fesses et leur jupon à la taille. Toute une industrie s'est développée là, dans le Pays de Thelle, autour de cet objet trivial et superbe qu'est le bouton. Le roi de nos collections méritait le beau musée de la nacre et de la tabletterie installlé à Méru, dans l'ancienne usine Degrémont.

Etablis de tournageLe grand atelier au rez-de-chaussée du musée

Bâtie dans la seconde partie du XIXème siècle, cette fabrique abritait une centaine d'ouvriers sur quelques 1200 m². C'est donc sur leur lieu d'origine qu'ont été reconstitués les anciens ateliers de l'industrie tabletière.

Atelier de tournageLes machines noyées dans la poussière de nacre

Un impressionnant système de poulies et de courroies court au plafond, sur toute la longueur de l'atelier des boutonniers. Il se mettait en branle et entraînait les outils grâce à une spectaculaire machine à vapeur toujours opérationnelle.

On nous en fait la démonstration au cours de la visite... dans un vacarme étourdissant ! Le bruit, l'humidité, la poussière, les produits employés, tout suggère des conditions de travail éprouvantes, même si elles se sont sensiblement améliorées dans les dernières décennies d'activité.

Machinerie atelierUne machinerie prête à revenir en production, des sacs qui n'attendent que d'être remplis...

Atelier du teinturierDans l'atelier du teinturier

J'ai le souvenir d'avoir, dans les premières années du musée (les premières années du siècle ;-), suivi ici une visite privilégiée des ateliers avec un ancien ouvrier qui avait travaillé "pour de vrai" dans ces murs. Son récit avait une véritable puissance d'évocation. Il avait su nous faire comprendre tout l'attachement des méruviens pour leur passé tabletier, à quel point l'industrie de la nacre avait été un véritable poumon pour la région, mais aussi toute la dureté d'une vie sur laquelle il se retournait sans nostalgie excessive.

Pelle à boutonsLa pelle à grosse pour mesurer la production des ouvriers payés à la tâche

Les espaces d'expositions situés au premier étage du bâtiment proposent une balade à travers les collections proprement dites : boutons, dominos, éventails et, d'une manière générale, tout ce qui reflète l'industrie de la région. J'y ai remarqué aussi de beaux croquis d'atelier.

Boutons et croquis d'éventailsBoutons et esquisses d'éventails

Pour ma part, j'étais encore sur le souvenir de l'exceptionnelle exposition "Déboutonner la mode", présentée au printemps dernier aux Arts Décoratifs. Alors ici, c'est surtout la partie usine qui a retenu mon attention.

J'ai eu beaucoup de plaisir à refaire ce parcours pendant les dernières vacances passées à pourchasser mes ancêtres dans l'Oise. N'hésitez pas à faire le détour si vous croisez vous aussi dans la région, vous ne le regretterez pas. En attendant, vous pourrez voir quelques images du musée dans l'émission que Julie Andrieu consacrera samedi aux coquillages, les Carnets de Julie.

J'en profite pour vous signaler un autre épisode de cette émission où elle s'est baladée dans le Forez, avec un détour par la Maison des Grenadières. Merci Fabienne pour me l'avoir indiqué;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:13 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 mai 2015

Déboutonner la mode

Qui n'a pas enfoui avec volupté la main dans la boîte à boutons pour les caresser, les agiter, inlassablement les trier et les mélanger à nouveau ? La ruse des mamans couturières pour fixer un peu les enfants remuants...  Modeste ou luxueux, l'indispensable bouton traverse toutes les époques et investit toutes les modes. Ce minuscule héros de notre vêture justifiait parfaitement qu'une exposition d'envergure le mette dans la lumière. C'est chose faite avec celle que nous propose le musée des Arts Décoratifs, autour de la collection de plus de 3000 boutons constituée par Loïc Allio.

La scénographie sobre et spectaculaire d'Éric Benqué structure un parcours très lisible, à la fois chronologique et thématique. L'exposition donne à voir non seulement les boutons -nombreux et pour la plupart exceptionnels- mais aussi les vêtements superbes sur lesquels ils jouent les vedettes. Après une introduction sur les matières et les techniques, on aborde les parures d'hommes avec de merveilleux habits à la française, richement ornementés. Quelques devants jamais montés permettent de bien apprécier le travail sur les boutons, brodés dans les morceaux perdus.

Boutons brodés

Toutes les toilettes, anciennes ou contemporaines, sont subtilement mises en valeur par un éclairage calculé ; j'imagine qu'il a été dosé pour protéger ces fragiles textiles.

Toilettes Belle Époque

Objets prosaïques du quotidien, objets familiers touchés chaque jour et plusieurs fois par jour, les boutons forment aussi sur l'étoffe une ponctuation qui dépasse leur simple aspect utilitaire. Ils soulignent l'axe du vêtement et définissent ses points d'appui dans un équilibre de funambule.

Toilettes modernes

J'ai  craqué pour la simplicité extrême de la plupart des coupes. Il me semble que c'est cette pureté qui fait de chacune des pièces une oeuvre d'art. Cette pélerine, la découpe de ce cache-poussière...

Pélerine et cache-poussière

L'exposition n'oublie pas les boutons plus prosaïques, cachés ou à peine dévoilés, de la parure intime : sur les gilets, sur les bottines, sur la lingerie...

Gilets et bottines

Et elle aborde évidemment tout l'aspect de la fabrication et de la commercialisation : industrie de la nacre à Méru, de la céramique à Briare, catalogues des grands magasins, nos collections sont ici... puissance 10 !

plaques boutons

Mon seul regret est de ne pas avoir pu repartir avec un catalogue de l'exposition, ce que n'est pas le très beau livre qui lui est associé. Je suis ravie de l'avoir pris, mais je me suis un peu trop reposée sur lui en ne photographiant pas les cartels, par exemple. Du coup je manque de précisions, notamment sur les couturiers à qui attribuer les toilettes. Vous les retrouverez sur place, si vous avez la chance de pouvoir vous rendre aux Arts Décoratifs d'ici le 19 juillet.

En attendant, je vous popose une autre introduction à la visite avec cette courte vidéo de présentation conçue par le musée.

Posté par OuvragesDeDames à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2015

Bonnet des villes

C'est comme ça, moi le froid, ça me déclenche ! Et après avoir tricoté des tas de mitaines, de châles et d'écharpes, j'ai dû me rendre à l'évidence : je n'avais pas de bonnet. Il paraît pourtant que toute la chaleur du corps se sauve par le haut de la tête, si c'est pas malheureux ;-) J'ai donc remédié à ce grave problème avec un modèle très agréable à tricoter trouvé chez DROPS Design.

bonnet bleu 1

Pour accentuer le petit air sophistiqué de sa forme béret, j'ai ajouté en finition un bouton recouvert de laine dans une couleur contrastée, très facilement réalisé en suivant les indications de Kate Davies.

bonnet bleu 2

Posté par OuvragesDeDames à 09:06 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,

24 décembre 2014

Avent 2014 - 24ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Oh ! j'avais déjà des pinces à bougie mais je soupirais depuis longtemps après celles de ce genre-ci, en forme de pomme de pin : toujours espérées, jamais trouvées et voilà qu'elles sortent de mon paquet du jour ;-)

pinces à bougie

Livré dans son Languedoc

Dans la lignée des plumes scolaires de vendredi dernier, une plaque de boutons recouverts avec le charmant tissu cahier d'école de Linna Morata.

plaque boutons école

Vous avez peut-être un petit morceau de ce tissu dans vos réserves ? Si vous voulez réaliser cette plaque, j'envoie aujourd'hui aux abonnées l'image extraite de la méthode Bosher qui a servi de support aux boutons.

Posté par OuvragesDeDames à 06:10 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2014

Avent 2014 - 6ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Un sachet raffiné,  crocheté avec du coton mercerisé dans ce gris souris que nous apprécions tant. Ce matériau brillant et sa petite taille (environ 12 centimètres de large) en font la préciosité : Annie l'a adapté d'un modèle issu d'un ancien Fait Main… où il était proposé de le réaliser en gros coton pour en faire un sac à oignons !

Sachet crochet

Livré dans son Languedoc

Que serait un Avent sans boutons de nacre ? Impensable ! Voici donc une carte reprise à partir de ces images pieuses si joliment fleuries que j'affectionne.

boutons

Si vous voulez imprimer la plaque, l'image en bonne définition part aujourd'hui vers les abonnées identifiées aux messages du blog. Surveillez votre messagerie !

Posté par OuvragesDeDames à 05:54 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 décembre 2014

Avent 2014 - 4ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Une pochette à serviette brodée d'un plumetis parfait –ce qui n'est pas si courant- et agrémentée d'une rivière de jour. Attention Annie, il ne faut pas me chercher avec tes messages provocateurs ;-)

Porte-serviette

Livré dans son Languedoc

Un bouton de métal à son monogramme pour fermer... une pochette ? un sac ? une boîte ?

Bouton AG

Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,