04 août 2016

Cadres tissés, le retour

L'idée des cadres de fil vous a-t-elle inspirées ? De mon côté, je me suis lancée avec les explications de Tante Jacqueline et voilà le premier résultat, trop rigide à mon goût.

Portrait tissé

Je recommencerai en essayant d'y ajouter de la fantaisie. Un peu de kitsch dans les couleurs serait bienvenu, je trouve ;-) Et puis il faut que je trouve un meilleur équilibre pour que la photo prenne de l'importance par rapport au cadre.

En complément, voici deux interprétations vues ces jours-ci sur Ebay. J'aime bien notamment le contraste des matériaux sur la proposition de droite et aussi l'idée d'appliquer le cadre sur un fond de tissu. Pour la prochaine fois...

Cadres de fil sur Ebay

Posté par OuvragesDeDames à 06:52 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 juillet 2016

Cadres tissés

Échange sur Facebook avant-hier... Élisa revient d'Islande, d'ailleurs je vous conseille d'aller voir sur son blog le récit qu'elle en fait ; je serais surprise que l'envie de partir, là, tout de suite, ne vous saisisse pas à la vue de ses superbes photos.

Mais en plus de grands espaces à couper le souffle, elle y a aussi vu ces intrigantes curiosités au musée du textile de Blönduós.

Cadres vus par Elisa en Islande

Je connais ces photos décorées par une marie-louise un peu kitsch, faite de fils entrelacés, pour une raison bien précise : j'en conserve deux dans les archives familiales, fabriquées par mon grand-père pendant qu'il faisait son service militaire en Algérie, dans les années trente. Et oui... le conscrit cherche aussi à occuper de longues heures de vacuité, et puis il ne faut pas rater une occasion de montrer à la famille combien l'uniforme lui fait la gambette avantageuse ;-)

Papy Roland rectoPapy Roland, les pompons, on peut savoir ? Tu ne trouvais pas ton oeuvre assez kitsch ?

Puisque j'ai ces cadres-ci sous la main, regardons aussi l'envers pour mieux  comprendre comment les fils sont entrelacés.

Papy Roland verso

Et en complément, voici quelques exemples d'encadrements tissés que j'ai glanés au fil des mises en vente sur Delcampe, dans l'idée de... de quoi au fait ? D'illustrer ce billet, tiens, merci Élisa de donner une justification à ma manie de l'entassement ;-)

Cadres coton perlé

Finalement, ça ne me semble pas très compliqué, et ce n'est pas moi qui le dit, c'est Tante Jacqueline dans la Semaine de Suzette : "Voici un genre tout nouveau, d'un effet charmant et très facile à faire". La base est un carton bien rigide, découpé de différentes façons selon le décor souhaité, mais toujours de sorte à laisser des angles saillants autour desquels enrouler le fil. Puis les pointes sont renforcées par des épingles plus ou moins enfoncées dans la tranche du carton, qui sont là pour retenir les derniers tours du fil et l'empêcher de glisser.

Il y a évidemment toutes sortes de possibilités, mais je vous propose le modèle de base en étoile, visiblement un must en Europe, de la France à l'Islande ;-) Avec cette méthode parue dans la Semaine de Suzette du jeudi 29 août 1918, c'est du gâteau !

Semaine de Suzette 1918-08-29

Le fichier en bonne définition partira aujourd'hui vers les boîtes mail des abonnées identifiées aux messages du blog. Alors... à vos cartons, à vos fils ! Voilà un bricolage léger et amusant à réaliser et puisque les vacances arrivent, pourquoi ne pas le proposer aussi aux enfants ?

J'espère bien que vous me ferez passer les photos de vos réalisations ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:04 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mars 2016

Спасибо, Франсуаз !

Françoise m'a envoyé cette semaine, à l'occasion de mon anniversaire, une petite boîte scrappée qui a levé en moi une bouffée de nostalgie. Car elle a pris soin d'y réunir beaucoup de ce que j'aime : il y souffle un petit vent de Russie autour de mille pienpiens de mercerie. Dentelles, bouton, vieille étiquette DMC et pubs recyclées, c'est le choc de mes mondes qui se cache sous ce couvercle ;-)

Boîte Françoise

Françoise, tu ne le sais pas mais je conserve depuis longtemps l'emballage d'une tablette de chocolat, curieusement achetée dans une épicerie russe de Kensington (!) J'ai une tendresse particulière pour cette illustration à l'inspiration résolument soviétique. Il y transparaît tant de foi en un avenir radieux, alors qu'il y avait si peu de raisons d'y croire !

Alionka chocolat

L'image d'Alionka me rappelle des heures et des heures de balades le long de la Moskova, avant que l'usine de confiserie Octobre Rouge ne devienne ce lieu tellement branché, fréquenté aujourd'hui par les bobos de la capitale russe.

Usine Octobre Rouge

Bien avant même, en vérité (je ne devrais pas m'en vanter ;-) qu'elle ne fut désaffectée. Il flottait sur l'île Bolotny, en plein coeur de Moscou, une odeur entêtante et vaguement écoeurante de confiserie industrielle... Aujourd'hui, l'emblématique visage d'Alionka est devenu le summum du hype, au point d'inspirer les peintres de street art comme ici, dans des ruines post-modernes, ces plaques de béton transformées en tablettes de chocolat...

Pasha 183Peinture de rue Pacha 183

Bon, c'est pas tout... mais après la récupération du vieux linge dont je vous ai parlé jeudi, il me vient une furieuse envie de remplir de trésors toutes les petites boîtes qui me passent à portée de main ! Me voilà bien partie, moi...

Posté par OuvragesDeDames à 08:13 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2016

Moisson 2016

J'aime mon facteur et les surprises qu'il dépose régulièrement dans ma boîte aux lettres, mais encore davantage au mois de janvier. Comme chaque année, j'ai engrangé jour après jour une belle moisson de souhaits, habillés d'idées toutes différentes.

Voeux 1

Le graphisme sobre des chiffres romains pour la broderie d'Annie, les découpes toujours plus fines de Sylvie (avec les emporte-pièce assortis à la carte, des coeurs festonnés d'un modèle que je n'avais pas ;-) et l'ange naïf de Martine qui met à profit la jolie veine de la récup'.

Voeux 2

Le marque-page délicatement brodé aux couleurs de Noël par Marcelle, le sapin au pliage origami de Lyne, les papillons virevoltant en guirlande de Danielle.

Voeux 3

L'invitation au coloriage d'Odile, les voeux bien ficelés de Catherine et de la fine équipe de Brévonnes, le collage de Françoise tout droit sorti de l'atelier de reliure.

Voeux 4

La jolie carte scrappée et habillée de nacre par Sandra, un transfert au charme enfantin réalisé par Marie-Claire et la demoiselle mercière pleine de fantaisie de Pascale.

Voeux 5

Le pique-épingles de Mimi qui condense les charmes de l'hiver, le paysage d'hiver naïf et doux imaginé par Marie-Christine et le le bouquet de gui perlé finement brodé par Yvonne.

Voeux 6

La joyeuse énigme brodée de Michèle, la boîte dorée aux finitions parfaites de Marie-Thé (mais les chocolats qu'elle contenait sont mangés ;-) et le savant pliage de Christine, tout en volume.

Et dans la hotte du mois de janvier, il y avait aussi quelques petites choses anciennes que je vous montrerai dans un prochain billet ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 07:03 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2016

Voeux 2016

Je suis souvent, tout au long de l'année, extrêmement négligente dans le suivi de mon courrier, aussi bien physique qu'électronique. Alors je crois bien que je vois dans les voeux du mois de janvier une manière de me racheter et d'envoyer un petit signal d'amitié à mes correspondant(e)s.

Pour le reste, je n'y investis pas d'espoirs immodérés, au moins sur l'influence qu'ils peuvent avoir sur le cours des évènements eux-mêmes ;-) Je prépare simplement mes petits papiers avec application, en essayant d'y mêler de douces pensées pour leurs destinataires.

Comme d'habitude, ça s'est fait cette année un peu à la dernière minute, en piochant dans ma réserve d'inspiration que sont les vieux papiers. Ici je suis partie d'un savant pliage ancien remarqué sur Ebay, en le simplifiant considérablement... et en faisant l'impasse sur le contenu bondieusesque ;-)

Image pieuseMon idée de départ était de rester en noir et blanc avec une touche de doré ; mais il aurait fallu que j'anticipe pour dessiner des frises qui me conviennent, choisir des textes itou, tester des solutions pour un doré pas trop clinquant... en résumé, il n'aurait pas fallu que je m'y mette le 26 décembre. Je me suis donc rabattue sur la facilité en utilisant des images mises depuis longtemps de côté, mon seul effort créatif (un grand mot pour ce que c'est ;-) résidant dans le traçage des coeurs. A chaque fois que je butte sur mes maigres compétences dans ce domaine, je me dis qu'il faudra bien, un jour ou l'autre, que je fasse l'effort d'apprendre à dessiner !

Bref, voici le résultat de ce pliage, illustré par des peintures primitives américaines dont j'aime particulièrement la douceur et le côté intemporel.

Voeux 2016 enveloppe

Voeux 2016 - 4 coeurs

Voeux 2016 - Portrait John BluntMiss Frances A. Motley par John S. Blunt

Voeux 2016 - Deacon PeckhamLes enfants de John Thurston et  Mersylvia Farwell par Deacon Peckham

Pour vous donner une idée de la taille, mes enveloppes figurant sur la première photo font 14 x 9 centimètres, les dimensions minimales autorisées par la Poste.

Posté par OuvragesDeDames à 06:26 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,


09 septembre 2015

Les dessous de l'affaire

Rien de tel que d'avoir à découdre un vêtement pour accorder enfin à son montage l'attention qu'il mérite. Quoi de plus basique qu'une chemise de jour, cependant ? N'empêche que celle-ci était entièrement assemblée par des coutures rabattues, y compris le gousset posé sur le dessous de l'emmanchure pour donner de l'aisance aux mouvements.

Gousset endroitle gousset sur l'endroit

Gousset enversle gousset sur l'envers

Tout un losange cerné de coutures rabattues, il faut avoir la foi ! Est-ce parce que les machines de l'époque ne faisaient pas le surfil ? Pourtant toutes les coutures ont été rabattues à la main, l'économie de travail n'est pas flagrante. Mais au final, cela donne une finition pérenne, aussi propre sur l'envers que sur l'endroit et c'était probablement là le but recherché.

couture endroitcouture rabattue sur l'endroit

couture enverscouture rabattue sur l'envers

Ce sont des détails qui me touchent. Je suis la fille qui a passé des heures les bras en l'air pour ajuster des draps brodés à ses fenêtres sans défaire l'ourlet de pied, modeste mais superbement réalisé à tout petits points glissés. Alors j'ai fait tout l'équilibrage par un pli creux sur la tête du rideau pour ne pas avoir à détruire les heures de travail minutieux qu'il représentait. Je suis la fille qui, en conséquence, se tape depuis lors un ramasse-poussière de première parce que, bien sûr, mes rideaux se sont détendus et sont devenus trop longs. Mais je ne peux pas couper ce satané ourlet à petits points glissés.

Dillmont Gallica

La couture rabattue dans l'Encyclopédie des Ouvrages de Dames

Edit : l'intérêt de la couture rabattue par l'exemple ;-) C'est ici, lorsque j'avais fait mes rideaux.

Posté par OuvragesDeDames à 06:08 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 février 2015

2015, jolie, jolie, jolie...

Et encore un mois qui a filé à toute vitesse ! Celui des mots doux apportés chaque jour par le facteur, des enveloppes ouvertes avec fébrilité, des jolies surprises émergeant du papier froissé... ce mois-là, je voudrais qu'il ne finisse jamais ;-) Alors, après la couronne d'Élisa, voici la rétrospective des cartes faites main que j'ai reçues cette année, juste pour m'aider à patienter jusqu'au prochain janvier.

Voeux 2015-1

La ribambelle d'Annie, ma complice de l'Avent ; la carte ornée de dentelle brodée par Anna ; le coeur aux points spéciaux brodé par Marie-Thé en souvenir d'un bon week-end à Noizay ; le joli clip bricolé par Séverine sur... une ancienne pince à mise en plis, la bonne idée !

Voeux 2015-2

Le tableau brodé chaque année par Catherine, inspiré cette fois-ci par le peintre hollandais Wobbe Alkema ; la carte dépliante vintage de Marie-Christine ; le Noël ancien orné de dentelle de papier par Marie-Noëlle.

Voeux 2015-3

Les jolis papiers scrappés de Christine ; la mini-boîte en kit de Yuko ; la tartelette aux bonbons roses et chantilly de dentelle de Nicole ; la délicate carte à dentelle brodée à tout petits points par Sylvie.

Voeux 2015-4

Pour noter toutes mes idées de l'année... le carnet au point de tige parfait de Marie-Françoise ; le pot à boutons anciens de Marcelle accompagnant son livre passionnant ; le coussinnet au coeur brodé par Françoise, qui a déjà trouvé sa poignée de porte ; la jolie carte au sapin positif/négatif de Michèle.

Voeux 2015-5

La carte scrappée par Sandra ; les étoiles découpées de Martine ; le bijou de sac et les jolis pliages de Lyne, venus de l'autre côté de l'Atlantique ; la préciosité de la carte sortie des mains de Véronique.

Voeux 2015-6

Les découpages tout en sérénité de Maryvonne avec ses mandalas ; tout en lumière de Sylvie avec ce photophore découpé, un modèle de Lisele ; tout en volutes de Pierrette.

Voeux 2015-7

L'origami brodé d'Yvonne ; la toute douce étoile tricotée d'Odile ; le pique-aiguille petit Chaperon Rouge de Mimi.

Voeux 2015-8

Et pour terminer, les deux cartes de mes complices dijonnettes, Babeth et Brigitte. Ce que je ne peux pas vous montrer : les bredele de Denise... avalés depuis longtemps, impossible de résister ;-)

C'était le tour des cartes concotées à la maison, parmi lesquelles il y a de si jolies idées à prendre. Tout au long de l'année, vous aurez aussi certainement l'occasion de voir les jolies vieilleries reçues en ce début d'année, après en avoir déjà eu un petit aperçu ici.

Mais quelle que soit leur origine, à vous toutes qui avez rempli ma boîte aux lettres d'heureux présages et de doux mots, merci !

Posté par OuvragesDeDames à 08:45 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juin 2014

Le coeur de Babeth

A l'expo du PCB, j'ai particulièrement craqué pour les ex-voto, reliques, petits bénitiers de brodeuses et bondieuseries diverses. Grand souvenir que la grotte de verdure, bâtie autour de la bible de notre chère Thérèse !

bondieuseries

Dans ce bric-à-brac de petites merveilles, je n'ai pas été la seule à lorgner notamment sur les coeurs piqués de perles et de paillettes, inspirés par Élodie Gonzalvez . Mais Babeth, elle, n'en est pas restée là et n'a pas tardé à concrétiser les explications fournies dans le charmant carnet réalisé par le club à l'occasion de l'expo.

coeur_de_Babeth_1

Ce qui donne un charme particulier à son coeur, ce sont les paillettes anciennes et le morceau de voile brodé qui sert de base à l'ensemble. Mais j'y pense, j'en ai aussi, moi, de ces jolies broderies... y'a plus qu'à -;) Et si vous aussi voulez vous lancer dans la réalisation de tous ces porte-bonheurs, le recueil "Au Petit Bonheur la Chance" est toujours proposé sur le site du PCB.

coeur_de_Babeth_2

 

Posté par OuvragesDeDames à 06:45 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2014

La couronne de Séverine

Je reste dans les vœux, car j'ai reçu de bien jolies choses ce mois-ci. Les cartes, ce sera pour la fin du mois mais voici aujourd'hui l'envoi de Séverine, qui excelle dans les surprises coups au cœur.

Ça commence par un délicieux emballage qui est déjà un cadeau en lui-même, avec sa boîte raffinée et le vieux mouchoir de fil faisant office de papier de soie.

emballage

 De là émerge une couronne de conte de fées qui me fait un peu penser aux attrape-rêves des amérindiens.

 couronne

Et le tout mérite d'être détaillé, car chaque regard découvre une nouvelle idée comme par exemple les étiquettes brodées avec une extrême finesse (pour vous donner une idée, le B de Bonheur mesure 5 mm de haut), la fillette pourvue d'un ballon sous forme d'un bouton de nacre ou encore les mots en rébus composés de toutes sortes de bricoles de mercerie et de vieux papiers…

 couronne détail 1

couronne détail 2

couronne détail 3

Séverine, je prends les mots que tu m'as envoyés comme autant d'heureux présages semés sur la route des douze prochains mois, merci !

Posté par OuvragesDeDames à 06:24 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juin 2013

Des images sur mes bougies

Lors du calendrier de l'Avent, je vous avais annoncé dans ce billet un peu de détails sur la façon d'imprimer des images sur des bougies. Voici donc la manière dont je procède, mais vous verrez d'une part que ce n'est pas très compliqué, et d'autre part que je n'ai rien inventé de révolutionnaire par rapport à ce que vous pouvez trouver ici ou sur le net.

Tout d'abord, il faut préparer une image qui convienne : c'est à mon avis un point clé pour obtenir un joli résultat. Par exemple pour l'image de l'ange mercier, je suis partie de ce scan d'une facture extraite de ma collection

scan_ange

Si je ne l'avais pas retravaillé, j'aurais eu un rectangle sur ma bougie, avec la trace du fond : même à peine teinté, il se serait distingué malgré tout et c'est à mon avis ce qui n'est pas très esthétique sur certaines réalisations. L'idée est donc de neutraliser complètement les fonds afin de ne conserver que les motifs. J'en ai profité aussi pour bricoler les différents éléments et rapprocher ceux qui m'intéressaient. Pour préparer mes images, j'utilise Photoshop et… le temps qu'il faut, plus ou moins selon les cas. J'imagine qu'il y a moyen d'obtenir un résultat approchant avec des logiciels moins onéreux, voire gratuits, et aussi plus simples d'utilisation ? Comme j'ai l'habitude de Photoshop, j'avoue que je n'ai jamais exploré d'autres pistes.

Ensuite j'imprime l'image sur du papier de soie. Je ne peux pas le passer directement à l'imprimante alors je le fixe au préalable sur un A4 classique, avec de la colle en bombe repositionnable.

Puis je passe à l'étape de la bougie proprement dite.

bougie-ange

1 - je découpe le motif en éliminant le plus possible de papier de soie inutile et je le positionne sur la bougie.

2 - je plaque le papier de soie sur la bougie avec du papier paraffiné que je maintiens bien serré. Attention, il faut que le papier de soie soit vraiment bien plaqué partout sur la bougie, la réussite de la suite de l'opération en dépend. Si le papier est paraffiné d'un côté seulement, je fais bien attention que ce soit celui-ci qui se trouve contre la bougie.

3 - je balade le séchoir à cheveux sur le tout : la paraffine du papier va se déposer sur le papier de soie en même temps que la couche superficielle de la bougie va fondre et petit à petit l'absorber. Il faut bien doser cette étape : assez pour que tout le motif soit entièrement absorbé et qu'il ne reste pas de bulles de papier de soie visibles, mais pas trop pour ne pas abîmer la couche superficielle de la bougie, ce qui créerait des manques disgracieux. Vous pouvez suivre la progression pour vous arrêter à temps : au fur et à mesure que la paraffine fond, elle se répand à la surface de la bougie un peu comme comme une tâche d'huile.

4 - je laisse un peu refroidir, je retire le papier paraffiné et j'admire le résultat,>)))

Au sujet du matériel, j'ai acheté un sèche-cheveux le moins cher possible, étant donné que je ne m'en sers pas autrement (j'utilisais même avant qu'il ne soit hors d'usage un sèche-cheveux que j'avais eu en cadeau avec une commande de VPC, c'est vous dire la grande qualité requise…). Pour les bougies, je me ravitaille chez Ikéa dans les gammes Fenomen ou Hemsjö.

Ces bougies à motif, c'est une bonne idée pour des cadeaux personnalisés et faciles à réaliser. De plus c'est le genre d'objet avec lequel on ne risque pas trop de tomber à plat quand on connaît moins les gens à qui on veut faire un petit présent. Quelques idées de réalisation :

Pour une pharmacienne, pour une amoureuse des roses anciennes et une institutrice
(images : Société d'Histoire de la PharmacieNew York Public Library, et Agence Eurêka)

bougies_pharmacie    bougie_anna_angela

Pour des brodeuses, bien sûr !

bougie_yuko     bougies_elisa_giuliana

Pour l'amie volaillère qui me fournit en papier paraffiné (image The Graphic Fairy)

Bressanne

Si vous n'avez pas de motifs à vous, vous pouvez vous entraîner avec l'ange, bien adapté pour des petites bougies. Puis si vous avez envie de passer à un peu plus grand, je vous propose ce projet, toujours dans le même esprit et à partir d'une facture de mercerie ancienne… ben oui, on ne se refait pas,>))) Le pdf à imprimer est téléchargeable en cliquant sur la vignette de droite.

fil_au_patriote    Patriote à imprimer

Je vous rappelle aussi que vous pouvez trouver de belles illustrations, dont elle propose souvent des versions avec le fond nettoyé, sur le généreux blog de Karen, The Graphic Fairy. Je vous avais déjà proposé des projets avec ses images ici et par exemple.

Edit du 3 juin : pour ce qui concerne la sécurité, je pense qu'il faut rester prudente et ne pas laisser la bougie allumée sans surveillance. Mais j'ai cet  exemple d'une bougie complètement entourée de papier de soie : je l'ai laissée se consummer et il reste la coque de papier qui ne bouge pas ; c'est peut-être parce que le papier est complètement imbibé de paraffine qu'il ne brûle pas bien que la flamme ait bien baissé à l'intérieur?

bougie PCR consummée

Edit du 8 juin : en réponse aux demandes dans les commentaires, le papier paraffiné n'est pas facile à trouver au détail. Il me semble qu'aux États -Unis, on le trouve au rayon ménage des grandes surfaces, comme notre papier aluminium, mais je n'en ai jamais vu en France. Si on élimine la solution d'en acheter en gros par rouleau de 10 kilos (!!!), il reste les bonnes relations avec ses petits commerçants auprès de qui on peut en quémander...

Ceci dit, toutes les bougies que vous voyez ici on été réalisées avec du simple papier cuisson, c'est donc faisable. Mais je ne regrette pas d'avoir creusé le sujet pour ce billet et de m'être procuré du papier paraffiné (merci, Nath,>))) car ça change tout : le résultat est vraiment incomparable ! Car comme on chauffe moins longtemps, on risque beaucoup moins d'abîmer la couche superficielle de la bougie et le papier de soie est bien absorbé  sur toute sa surface.

Posté par OuvragesDeDames à 08:18 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , ,