26 mai 2013

Bonne fête !

A toutes les petites filles d'hier dont le rôle est désormais de veiller sur celles d'aujourd'hui, de guider leur aiguille sur la toile du premier ouvrage, de leur apprendre la lenteur des jolis gestes... bonne fête à toutes les mamans !

miroir CB

De circonstance ce dimanche : un bracelet assorti au traditionnel collier de nouilles,>))) Je me suis amusée hier soir à tisser ces bracelets de nacre en repensant à toutes les horreurs et les mots doux que ma maman gardait religieusement dans une jolie boîte et surtout en m'inspirant des beaux assemblages de Petronella Luiting.

bracelets nacre

Pour la réalisation : j'ai déjà ligaturé chaque ligne de boutons indépendamment l'une de l'autre puis je les ai reliées dans un second temps. J'ai utilisé un fil de lin que j'ai fait courir le plus possible pour éviter les noeuds et quand j'ai dû en faire, je les ai stabilisés avec un petit point de colle pour éviter qu'ils ne se défassent. Enfin j'ai passé au centre du bracelet le ruban sur lequel j'ai serti les éléments du fermoir.

Très ludique, je pense que je n'en ai pas fini avec le tissage de boutons,>)))

Posté par OuvragesDeDames à 08:33 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


27 avril 2013

Les petites Apollines

Si vous avez envie de vous inspirer des broches du réveillon dont je vous ai parlé ici, voici l'envers du décor.

les petites apollines

Attention, c'est la première fois que je m'amuse avec des bijoux fantaisie, je n'y connais rien : c'est donc vraiment du bricolage et je pense qu'il faudrait l'améliorer avec quelques techniques éprouvées, mais ce qui m'a convenu c'est qu'elles tiennent bien fermement comme je voulais, sans brinquebaler dans tous les sens. Tout est cousu, il n'y a pas de collage ni de carton qui pourrait se briser.

Au cœur de la broche, une forme taillée dans du molleton rigide sur lequel je viens coudre tous les éléments :

• pour la tête, une perle ronde en résille de métal (parce que c'est ce que j'avais dans mon stock, mais je ferai certainement d'autres essais) habillée à l'inspiration et montée sur du fil d'aluminium tortillé,

• pour les bras un seul morceau de fil d'aluminium mis en forme. Le petit bec formé au milieu permet de bien stabiliser sa position,

• pour les jambes, deux fils de perles. C'est la partie qui ne me plaît pas techniquement car les perles sont montées sur du fil à coudre (en quadruple, mais quand même…) et je pense que c'est trop fragile. J'ai essayé sur du fil câblé, mais je n'avais pas la souplesse que je voulais. Les connaisseuses en montage de bijoux fantaisie auront peut-être des suggestions ?

apollines montage

Ensuite il ne reste plus qu'à cacher le tout avec la robe. Elle est taillée dans une cotonnade fine en deux morceaux, sur la base de la même forme que le molleton mais un peu agrandie. Chaque moitié est appliquée sur de la toile thermocollante bien rigide, les surplus sont rabattus tout autour. Je couds les décors du devant à mon idée, des perles, de la dentelle, des paillettes… Je couds une agrafe de broche sur la moitié du dos, puis je viens assembler les deux parties à leur place en vis-à-vis en prenant le molleton en sandwich, simplement avec un petit surjet cousu tout autour avec du fil transparent.

Et pour finir, voici les tracés à l'échelle des formes taillées dans le molleton et dans la toile thermocollante.

patrons apolline

Posté par OuvragesDeDames à 00:03 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2013

Réveillon de la Sainte-Apolline

Comme nous n'avons pas l'occasion de réveillonner ensemble à l'heure dite pour des raisons diverses tenant le plus souvent à d'autres obligations (et peut-être un peu aussi au fait que nous n'aimons pas forcément faire la fête quand on nous dit de la faire… têtes de mules !), nous avons institué à quelques amies le rite d'un réveillon décalé. Au fil des années, nous avons ainsi fêté une Saint-Blaise, une Sainte-Olive, une Sainte-Agathe, une Sainte-Angèle et cette fois-ci…  la Sainte-Apolline.

Nous nous sommes donc retrouvées à quatre au feu des bougies, autour d'un samovar à la mode anglaise, c'est-à-dire agrémenté de ces mini sandwiches dont nos voisins d'outre-Manche ont le secret et qui vont de l'exotique à l'improbable. Ça aussi c'est devenu une tradition, impossible de changer,>))) En dessert, les cannelés croustillants et une mousse au chocolat dans laquelle la cuillère tient tout droit, je crois bien qu'au final ce sont ces délices qui nous ont rendues joyeuses, bien plus que le Loupiac qui les accompagnait !

bougies

Et bien sûr, qui dit réveillon dit cadeaux. Petites récoltes du jardin, papier découpé transformé en breloque, roses odorantes... plus un petit dernier livré en kit et aussitôt reparti pour être finitionné, vous le verrez dans les prochains jours et je pense qu'il devrait vous plaire autant qu'à moi. Suspens,>)))

roses

J'avais exhumé pour cacher mes surprises des enveloppes anciennes un peu passées, fabriquées dans ce papier bleu si caractéristique des vieux emballages. L'étiquette assortie est téléchargeable en bonne définition en cliquant dessus.

oiseaux bleus     étiquette oiseau bleu vignette

Et pour ce qu'il y avait dans l'enveloppe, je me suis amusée à farfouiller dans mon stock de perles récentes et anciennes afin de fabriquer ces demoiselles montées en broches.

apolline bleue    apolline rose    apolline rouge

Si une dînette autour de sandwiches vous amuse, voilà les recettes des mélanges :
• lamelles de poulet, mayonnaise détendue au yaourt puis épicée au curry et parsemée de ciboulette,
• lamelles de gambas, mayonnaise détendue au ketchup et aromatisée à la vodka avec de l'estragon ciselé,
• saumon gravlax avec un hachis de fenouil cru, d'olives noires et d'orange,
• lamelles de concombre assaisonnées de fromage frais à l'ail et aux fines herbes,
le tout entre deux tranches de pain de mie aux graines débarrassé de sa croute et taillé en neuf. Sauf le mélange au saumon en fait, qui garnissait du pain polaire, découpé de la même manière.

Posté par OuvragesDeDames à 09:50 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,