30 mars 2017

Abeilles

J'avais ma petite idée, évidemment, sur la solution pour reprendre les angles fatigués de ma boîte aux pensées. Et ce n'est pas un hasard si je tiens à cette méthode : j'ai toujours vu ma Maman broder des abeilles pour renforcer les fentes des jupes un peu ajustées.

Nous papotons donc du sujet sur Facebook,  et comment ? Je découvre que tout le monde ne sait pas ce qu'est une abeille ? Inacceptable, il faut y remédier ! Mais cet hyménoptère (mot compte triple) ne se laisse pas attraper si facilement : il faut vraiment aller fouiller au fin fond de la bibliothèque pour le débusquer. Même Thérèse n'en parle pas ; elle propose d'arrêter les fentes par un gousset ou une bride, mais d'abeille... point. Car il est vain de vouloir la capturer dans les points de broderie, c'est bien dans les techniques de couture qu'on la trouvera.

En voici deux explications. D'abord la version de Mme Séverin, dans son Précis méthodique de couture et de raccommodage :

S_verin

Puis celle du très sérieux Institut d'Arts et de Travaux Féminin de Paris, dans L'art de la coupe, de la couture, de la mode et des travaux féminins :

Institut d'Arts et Travaux Féminins de Paris

C'est simple, n'est-ce pas ? Cependant je me demande encore comment réaliser mes abeilles sur des angles cartonnés, émoussés qui plus est... et me voilà toujours au même point, entre mon rêve d'abeilles et leur mise en œuvre technique :-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:16 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,


23 mars 2017

La boîte aux pensées

Voici une nouvelle broderie qui ressort de l'armoire aux souvenirs. Cette fois-ci, c'est la première boîte que j'ai cartonnée grâce aux ateliers du Point de Croix Bourguignon où nous avons appris tant de techniques. Elle était toute simple et je vois ses imperfections mais elle reste tout de même une de mes préférées ;-)

Boite pensées

J'avais brodé sur le couvercle le beau bouquet de pensées de Marie-Thérèse Saint-Aubin et, sur chaque côté, des inscriptions extraites de vieux catalogues de graines.

Boîte pensées dessus

Boîte pensées côté droit

Boîte pensées côté gauche

Seulement ma boîte accuse son âge ; je m'en suis beaucoup servi, je l'ai traînée sur tous les salons. Les angles du couvercle sont vraiment fatigués et je cherche encore une idée pour maquiller les dégâts...

Boîte pensées dos et angles

Posté par OuvragesDeDames à 06:17 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2016

2016 : une image par mois

En janvier, une visite au beau musée de la nacre à Méru

Etablis de tournage

En février, un cortège kitsch d'éléphants

Tous les éléphants

En mars, les premiers établissements de Monsieur Sajou, rue Michel-le-Comte et rue de la Barillerie (et la rue Rambuteau, un petit peu plus tard)

plan Barillerie

En avril, rêverie dans la maison de mon ancêtre Estelle

des oiseaux pour Estelle

En mai, je brode pour Juliette... Oh ! une boîte que je dois finir ;-)

Juliette vendait de tout

En juin, je brode à nouveau pour Juliette... et un petit peu pour le concours Bohin ;-)

Juliette et Benjamin

En juillet, plongée dans les jolis vieux modèles de broderie

Dessins de broderies

En août, visite à la maison du costume comtadin

Musée du Costume Comtadin

En septembre, je brode et je cartonne pour Monsieur Sajou

Boîte Sajou extérieur

En octobre, vacances et voyage au pays du papier découpé

Hauswirth 3

En novembre, un petit tour dans les collections

Nuanciers

En décembre, je tricote un beau châle

Châle Oakberry

Posté par OuvragesDeDames à 06:04 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 décembre 2016

Un zeste d'enfance

Quand Michèle plonge dans ses collections pour nous en offrir un échantillon, le cadeau n'arrive pas sans l'ajout de sa touche personnelle. Il y a de la broderie, ces délicieux tissus années 30 qu'elle affectionne et ... oh ! la coquine, le recyclage de mes piteux ratages sur la boîte Sajou ;-) L'art divin d'accomoder les restes...

Boutons Michèle

Les boutons de bois peints ne sont plus si faciles à trouver : leur décor fragile n'a, le plus souvent, pas survécu à l'usage. Ils étaient là pour embellir le chandail amoureusement tricoté par les grand-tantes ou le sarrau bidouillé dans une chemise paternelle à peine récupérable : la petite touche finale d'un art trivial et quotidien.

Boutons bois peint

Ceux-là, conservés dans un si bel état, méritaient bien d'être mis en valeur sur ces plaques somptueusement assorties à leur fantaisie naïve et colorée !

Jouets

Roses

Posté par OuvragesDeDames à 07:19 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2016

Boîte Sajou

Quelques péripéties plus tard, j'ai donc fini par finir ma boîte Sajou, bien avancée lors du stage à Mailhat. Le modèle créé par Hélène était prévu pour être terminé en valisette mais compte tenu de son volume important et de l'usage que je lui réservais, j'ai adopté l'idée de Michèle qui a préféré en faire un grand coffret. J'ai donc posé une poignée ancienne de chaque côté et remplacé celle du devant par deux boutons.

Sajou extérieur 1

Pour le décor du dessus, j'ai retravaillé une couverture de livret que j'ai imprimée sur un vieux drap puis rebrodée, plutôt parcimonieusement : point de bouclette, point devant, point de noeud... en rouge, sans grande surprise ;-) Les boutons également sont rebrodés, à partir des logos utilisés par la maison au fil du temps, le S de Sajou puis la combinaison SLC pour Sajou, Lefèvre et Cabin.

Sajou dessus

Sajou détails

Je me suis un peu plus lâchée sur la couleur à l'intérieur de la boîte qui évoque les modèles de tapisserie chers à Monsieur Sajou. Le contre-couvercle est habillé par un modèle de Berlin, combiné au portrait du patron en filigrane et simplement rebrodé, en blanc, d'une frise au point de croix.

Sajou intérieur

L'intérieur est en deux étages, séparés par un plateau amovible. Et le plateau lui-même est structuré par une nouvelle boîte rectangulaire, tout en longueur, qui sert de cloison amovible.

Sajou 1er étage

Sur le couvercle de cette boîte intérieure, j'ai aussi imprimé la succession des intitulés et des adresses de la maison, ce qui me servira d'aide-mémoire pour dater les livrets. Et c'est là également que j'ai casé mes sempiternels monogrammes de Saint-Gall en guise de signature.

Sajou boîte cloison

Finalement, une fois le plateau soulevé, on accède à un nouveau compartiment de rangement, juste ce qu'il me fallait pour mettre à l'abri les vieux papiers de la maison Sajou.

Sajou 2ème étage

C'est bien gentil tout ça, mais il faut que j'arrête de fabriquer des boîtes, moi... car je n'ai pas d'endroit où les poser !

Posté par OuvragesDeDames à 06:13 - - Commentaires [65] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juillet 2016

Encore du Sajou dans l'air !

Figurez-vous que je n'ai pas de boîte pour ranger mes vieux papiers Sajou... N'est-ce pas inacceptable ? Me voilà en partance pour le traditionnel week-end à Mailhat et je vais en profiter pour arranger ça. Plus exactement, ce sera une valisette, un grand modèle conçu par Hélène qui va nous la faire fabriquer.

Bonheurs multiples d'une grande balade en Auvergne par le chemin des écoliers, de deux jours à profiter des conseils avisés d'Hélène et des retrouvailles avec les ami.e.s ; plus qu'un dodo ;-) En attendant le retour, je vous donne une petite idée du décor que j'ai préparé pour ma future boîte, extérieur en rouge et gris et intérieur plein de couleurs...

Boîte Sajou extérieur

Boîte Sajou intérieur

Les boîtes fabriquées les années précédentes à Mailhat sont là pour la maison du petit chaperon rouge, ici pour la boîte à boutons et là pour le livre de famille.

Posté par OuvragesDeDames à 06:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2016

Le cartonnage à Valréas

Ma balade à Carpentras a été l'occasion de découvrir le musée du cartonnage et de l'imprimerie à Valréas. Vous remarquerez que pour un week-end consacré à réaliser une boîte festonnée avec Hélène, je reste dans la thématique de ce voyage ;-)

Porté par le département de Vaucluse, ce petit musée est installé dans un ancien atelier de cartonnier. Il retrace l'histoire d'une industrie qui fit de Valréas le plus important centre en France pour la production des boîtes en carton. Nous autres collectionneuses de mercerie ancienne avons bien une petite idée sur l'utilisation possible de ces boîtes...

Valréas boîtes

Elles servaient certes pour la filterie, mais aussi pour le commerce alimentaire, notamment celui de la confiserie, dans le domaine de la pharmacie ou des produits de beauté, de la bijouterie... et la liste n'est pas exhaustive.

C'est cependant une préoccupation très locale, le conditionnement des graines de vers à soie, qui fut à l'origine de l'essor du cartonnage dans l'Enclave des papes, au milieu du XIXème siècle. Mais j'aurai l'occasion de vous reparler plus en détail de ces boîtes à courant d'air.

Valréas machines cartonnage

Traceuse-découpeuse, cisaille à main, massicot, coupe-coins, plot de découpe, gabarits divers et variés, la première partie du parcours muséographique présente les impressionnants moyens employés à la découpe. Nous avons pas mal fantasmé sur ceux qui pourraient nous être utiles pour nos petites boîtounettes ;-) Cette partie du musée est en tout cas l'occasion d'admirer de beaux et bons outils.

Valréas gabarits de découpe

Nous découvrons ensuite les femmes et les hommes qui ont fait le développement de cette industrie et comment les boîtes en carton ont rempli leur vie d'ouvrier.e.s. Valréas compta jusqu'à dix-sept ateliers de cartonnage et dut bien vite recruter hors la ville, en Vaucluse, dans la Drôme, l'Ardèche, le Gard et jusqu'à ce qu'on appelait alors les Basses-Alpes. A l'instar de la dentelle en Auvergne ou de la broderie d'or dans le Forez, le cartonnage a durablement impacté le territoire valréassien et constitué un pivot de la vie locale.

"Vous savez, le souvenir on l'a dans la tête, moi je les revois bien mes boîtes, je me revois bien faire ça, même on m'en donnerait des boîtes maintenant, je recommencerais ; même que je sois vieille, je me mettrais à une table et je recommencerais".

Valréas cartonnage en atelier

Le façonnage des boîtes en carton employait, en atelier ou à domicile, une main-d'œuvre essentiellement féminine. Il participa localement à l'émancipation des femmes en leur fournissant un salaire qui, pour restreint qu'il fût, n'en constituait pas moins une source de revenu propre et indépendante de leur mari. Ce n'était ni si courant, ni si facile à l'époque.

"Les femmes prenaient leur spécialité, certaines avaient de gros doigts : les femmes à la campagne, elles demandaient que les grandes boîtes, d'autres étaient habiles et se contentaient de faire la petite boîte ronde comme la pièce d'un franc, dentelée dessus... Il y avait des maisons où il y avait des boîtes partout, sous les tables, jusqu'en haut sous les lits, dans les greniers".

Valréas cartonnage à domicile

Ainsi au début du XXème siècle, il n'y avait guère à Valréas et dans la campagne environnante de maison qui ne bruisse de l'activité du cartonnage. La journée trouvait son rythme entre le travail à la table de la cartonnière et ses va-et-vient à la fabrique. "On mettait notre tablier sur la corbeille pour que le vent nous envole rien".

Le développement de l'imprimerie à Valréas suivit de près l'essor de l'activité cartonnière dont elle constituait un indispensable prolongement. Car outre sa fonction de conditionnement, la boîte en carton constitue évidemment un support publicitaire de choix. La dernière partie du musée présente donc un intéressant panorama, sur un siècle, des techniques de la lithographie et de la typographie.

Valréas lithographie et typographie

Nous y voyons notamment une impressionnante série de pierres lithographiques. Pour plus de précisions sur le procédé, je vous rappelle ce billet consacré à la chromolithographie il y a trois ans.

Valréas imprimerie

La visite de ce petit musée didactique et joliment fait s'impose si vous croisez dans les parages. En tout cas, pour moi qui ignorais tout de l'activité cartonnière implantée à Valréas, ce fut une bien jolie découverte !

Posté par OuvragesDeDames à 16:14 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,

21 avril 2016

Coup de barre

J'ai bien mérité : ce qui m'arrive / des vacances... rayez la mention inutile ;-) En réalité, les deux propositions sont vraies et voici à peu près l'état dans lequel je me trouve :

Le Magasin Pittorsque - 1869Gravure extraite du Magasin Pittoresque de 1869

Bien sûr c'est ma faute, c'est ma très grande faute ! Comme à ma mauvaise habitude, je m'y suis prise bien trop tard pour mettre sur la toile ce que j'avais dans la tête, en prévision du week-end cartonnage qui s'annonce. Je viens donc de passer quelques soirées (trop) prolongées à rattraper tout ça.

Découpes

J'ai coupé, j'ai collé, j'ai bâti, j'ai brodé… Et samedi je serai à l'heure dite au rendez-vous d'Hélène pour démarrer l'aventure d'une nouvelle boîte. Un indice : ce sera encore une histoire d'ancêtre ;-)

Juliette vendait de tout

Je vous ai déjà parlé du bonheur qu'il y a à réaliser une boite sous la houlette d'Hélène, comme la maison du petit Chaperon rouge, la boîte à boutons ou encore la boîte livre.

Boites

A chaque fois, vous avez été nombreuses à me demander comment profiter de ses bons conseils. Les choses vont être beaucoup plus simples maintenant qu'Hélène a son propre site ;-)

Cartonnage Hélène

Posté par OuvragesDeDames à 06:20 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2015

Une boîte dans un livre

Je crois que nous avons été exagérément confiantes en attaquant notre boîte-livre : nous pensions qu'elle serait (pour une fois !) facilement finie en deux jours. Pas de tiroirs, pas de casiers, pas de charnière alambiquée… ça allait forcément être une promenade de santé. Mais c'était sans compter avec l'idée qu'Hélène se fait du cartonnage !

En réalité, le façonnage des tranches en courbes s'est révélé hyper technique et délicat (oui, oui, nous étions pourtant prévenues ;-). Au bout du compte notre boîte est certes terminée, mais sans avoir chômé pendant le week-end, il nous a fallu rajouter une petite heure le lundi pour en venir à bout.

Voilà ce qui est sorti de nos mains à l'issue de ce week-end. Vous remarquerez que deux d'entre nous ont fait cavalières seules : Giuliana avec une boîte précieuse pour le thé -admirez les détails !- et Anne-Marie dont la boîte aux bords festonnés met superbement sa broderie en valeur.

Boîte Giuliana

Boîte Anne-Marie

Quant à nous autres les bouquinistes, c'est amusant de voir comme chacun de nos livres est différent sur la base du même point de départ.

Boîtes-livre

Je vous ai parlé tranchefile ici, je me suis vite rendue compte que la mienne manquait par trop de finesse. J'ai donc recommencé cet exercice qui s'apparente à de la passementerie, cette fois-ci en utilisant de la soie au lieu de coton perlé.

Tranchefiles

Effectivement le deuxième jet était bien mieux adapté à la taille de notre projet. Voici la tranchefile mise en place :

Tranfile en place

Comme ma boîte était destinée à recevoir les photos de famille, j'en avais imprimé quelques unes sur un vieux drap pour faire la couverture du livre. Pour l'intérieur, je me suis malheureusement entêtée à vouloir utiliser un abominable tissu en deux épaisseurs et bien mal m'en a pris : j'ai sacrément galéré pour les finitions et je l'ai payé par des angles tout cochonnés.

Boîte-livre

Je voulais glisser dans le contre-couvercle le menu du (pantagruélique !) repas de communion de mon papa. Comme il devait pouvoir être déplié, je l'ai tout simplement retenu par une tresse nouée, en piquant l'idée vue sur l'histoire de la banque d'Amérique du nord.

Boîte-livre intérieur

Et j'ose à peine montrer la tranche de mon bouquin. Là aussi, gros, gros dilettantisme : je me suis contentée de tracer un trait pour placer chaque nerf et j'y suis allée bien décontractée. Résultat : c'est tout de travers. OK Hélène, je rajouterai une étiquette et ça distraira l'œil de mon mauvais travail ;-)

Défauts

Bravo pour les défauts ! N'empêche, la prochaine fois, je me pencherai sur la question avec un peu plus de sérieux. Ah oui : ça me dit bien de recommencer. Une pile de livres… ça ne serait pas mal, non ?

Posté par OuvragesDeDames à 07:23 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2014

Avent 2014 - 9ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Toute une série de ces vieux papiers qui nous touchent par leur images gaies et naïves, leur graphisme et leur jolie typographie.

images anciennes

Espérance Say

Livré dans son Languedoc

Une boîte miniature brodée, pas plus grande qu'un morceau de sucre et qui par conséquent... ne permet de strictement rien ranger ! Très intéressant... Ah, si : une dent de lait de Violette, peut-être ?

boîte miniature

J'ai profité de la journée d'hier pour remplacer les vilaines photos prises de nuit par des images en lumière naturelle qui rendent bien mieux justice aux surprises d'Annie. Alors n'hésitez pas à refaire un petit tour dans les échanges de la semaine passée !

Posté par OuvragesDeDames à 06:25 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,