24 novembre 2016

Bon point...

... mauvais point ? En ce moment, je me laisse glisser à la pente et je vais à la facilité en me contentant de mon tricot. Un modèle un peu technique de Carol Sunday mais bon... il n'y a qu'à suivre le modèle, juste de quoi avoir les mains occupées sans trop me bousculer les neurones ;-)

Bon point tricot

La leçon de tricot

Depuis longtemps, Marguerite disait à sa maman : "Je voudrais bien faire quelque chose pour la fête de papa !"
Et bien, voyons, que peux-tu faire, lui répondait sa maman ?
En cherchant bien, Marguerite ne trouva rien de mieux et de plus utile qu'une paire de chaussettes. La voilà debout à côté de sa maman qui lui montre à relever une maille.
Elle est bien attentive, bien docile, car elle veut que les chaussettes aient bonne tournure.
Pendant ce temps, le petit enfant dort dans son berceau.
La poupée de Marguerite est immobile sur une chaise : la petite fille ne pense pas à s'amuser en ce moment. La maman tient sur ses genoux un vêtement qu'elle raccommode.
A côté d'elle, dans une corbeille, sont rangés avec ordre les objets qui lui servent à travailler : un étui, des aiguilles, du fil blanc, du fil noir, des boutons, etc. etc.
Le chat regarde curieusement la petite Marguerite et parait étonnée de la voir si occupée.
Le papa de Marguerite est sorti et comme la petite fille veut lui faire une surprise, elle se dépêche de tricoter les chaussettes en son absence. Quand elle aura fini sa tâche d'aujourd'hui, elle ira soigneusement reprendre sa poupée, elle jouera avec le chat et elle s'amusera de bon cœur !

Les plaisirs sont plus doux après un travail utile.

Posté par OuvragesDeDames à 06:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,


04 février 2016

Souvenirs du passé pour l'an neuf

Après les jolies réalisations maison... voici les jolies vieilleries  du nouvel an. C'est là aussi un petit coup au cœur à chaque enveloppe ouverte, et toujours le plaisir de découvrir un objet unique qui viendra compléter la collection.

Chromos

Dans la famille chromos, je demande la couronne découpée aux couleurs hivernales de Dominique, les images d'amitié dentelées de Margot et les virevoltants papillons dorés de Maryvonne.

CPA brodées

Pour des voeux brodés, on me le dit avec des fleurs : en bouquet pour Françoise, en panier pour Patrick et sur une originale gaze noire pour Michèle.

CPA

Avec ces jolies cartes gaufrées aussi, délicieusement désuètes : avec des ailes, ange ou colombe de Raphaël, aubépines de Juliette, roses et violettes de Brigitte.

Ouvrages de Dames

Et ce superbe clin d'oeil final de Véronique ! Pour une raison évidente, elle me faisait envie depuis longtemps cette boîte de fil de la Samaritaine, et plus précisément de son comptoir d'Ouvrages de Dames. Et elle m'arrive avec ses écheveaux, ce qui est inespéré.

Après vous avoir montré en détail le surprenant cahier d'Elisa, voici donc terminé ce tour d'horizon du début d'année. Merci à tous mes gentil(le)s correspondant(e)s du nouvel an. Adieu joli mois de janvier, je t'attends de pied ferme l'année prochaine ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:23 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2016

Les voeux de Marie Joséphine

Il y a exactement cent trente ans, la petite Marie Joséphine prenait sa plus belle plume pour présenter ses vœux à ses parents. Au-delà des formules ampoulées tout droit venues de la pesante éducation catholique, je veux retenir la jolie chromo fleurie, la dentelle ornant délicatement les bords de la page et, surtout, l'écriture appliquée d'une petite fille de huit ans concentrée sur son ouvrage.

Voeux Marie Joséphine en-tête

Pas une rature… l'écriture fine et ronde semble s'écouler naturellement, d'un trait que rien ne peut troubler. Petite Marie Joséphine, je t'imagine retenant ton souffle en remplissant ta page, un pied replié sur ta chaise. Rêvais-tu d'en finir vite pour retourner jouer avec tes soeurs ou prenais-tu au contraire plaisir à l'exercice ? Voilà qui restera ton secret et un mystère pour nous…

Voeux Marie Joséphine chromo

Bien chers Parents,

Comme votre petite fille est heureuse de vous exprimer les sentiments affectueux qu'elle ressent pour vous. Il est si doux à un coeur aimant d'être compris par ceux qui, après Dieu, en ont toute la tendresse. Aussi, mes chers Parents, je prie le bon Dieu et la Sainte Vierge, qui connaissent mon affectueux amour pour vous, de me rendre sage, obéissante, afin de faire un jour votre consolation.
Je les supplie aussi de vous conserver longtemps l'affection de votre petite fille chérie.
Daignez agréer, très chers parents, les tendres embrassements de votre chère petite
                                                                                Marie Joséphine Mercier
                                                                                Troyes, le 31 décembre 1885

Voeux Marie Joséphine signature

Posté par OuvragesDeDames à 12:41 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2015

New Home Sewing Machine

La plus simple, la plus populaire, la meilleure, rapide, résistante, fiable, silencieuse, robuste et sure... décidément, elle a tout pour elle !

New Home Sewing Machine

Posté par OuvragesDeDames à 06:52 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

23 août 2015

Dans ma boîte, il y a un pont en X

Oui, je vous assure, j'en ai des trucs bizarres, dans mes boîtes… mais un pont en X, je ne savais même pas que ça existait !

Et pourtant, il y en eut bien un, en plein cœur de la ville du Mans. Il fut construit en 1898 au-dessus de la Sarthe, à l'initiative de l'ingénieur des Ponts-et-Chaussées, Louis Harel de la Noë.

pont en X 1

La première de ses branches permettait le passage du tramway départemental à vapeur et la seconde était réservée aux tramways urbains. Il jouxtait le pont Yssoir qui se retrouvait ainsi tout disponible pour les piétons et les premiers véhicules motorisés.

pont en X 2

Demeuré unique dans sa conception, le pont en X du Mans fut fort malheureusement dynamité juste avant la libération de la ville en 1944. Moins de cinquante ans… c'est court pour une vie de pont ! Mais pendant toute sa brève existence, il fut une célébrité dans son genre, et le symbole de l'innovation industrielle en laquelle croyait si fort le XXème siècle naissant. Les dizaines de cartes postales différentes qui montrent cette gloire locale sous tous les angles sont là pour en témoigner.

pont en X 3

En témoigne aussi ma boîte, donc. Vous imaginez bien que nos filateurs, toujours à l'affut d'une originalité pour baptiser une nouvelle marque, ne pouvaient pas laisser échapper si belle occasion ! Comme souvent, ma boîte ne paye pas de mine à l'extérieur, tout l'intérêt se niche à l'intérieur de son couvercle.

boite pont en X

Si vous examinez bien les cartes postales, vous constaterez que l'artiste a plutôt respecté fidèlement la réalité du site sur sa gravure, jusqu'à l'hôtel du Tunnel aujourd'hui disparu…

étiquette pont en X

Tout ceci a malgré tout un furieux air d'usine à gaz, mais ne riez pas trop, les Parisiennes, car vous y avez échappé de peu. Figurez-vous qu'Eugène Hénard, ci-devant urbaniste sévissant dans la capitale et glorieux inventeur des ronds-points (!), avait imaginé lui aussi son pont en X. Il devait franchir la Seine dans la continuité de la rue de Rennes, à l'époque où l'on envisageait de la prolonger jusqu'au quai de Conti.

Pont en X sur la Seine

Mais ce pont-là n'a jamais vu le jour, pas plus que le prolongement de la rue de Rennes, d'ailleurs. Vous êtes déjà bien assez punies avec le rond-point de l'Arc de Triomphe ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 07:57 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 février 2015

Rien à ajouter

Indestructible... Résiste même à l'action de l'acide ? Dur pour la concurrence... Ces vieilles publicités sont vraiment excellentes ;-)

Fil à la Caravane
Collection personnelle

Posté par OuvragesDeDames à 06:31 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2015

1905-2015

Tous mes voeux de cette année doivent être arrivés... en tout cas, ils sont partis depuis un moment. Pour des raisons diverses et variées, je n'ai pas été saisie par l'inspiration au moment où il le fallait, c'est maintenant que les idées se bousculent, comme c'est malin ! J'ai drôlement intérêt à les stocker dans un coin de ma tête si je ne veux pas à nouveau me retrouver au pied du mur dans quelques mois ;-)

Bref, je me suis réfugiée dans la valeur sure en fouillant à nouveau dans la boîte aux images, d'où j'ai sorti un calendrier peint pour l'année 1905 par Maud Humphrey.

Calendrier 1905

Maud Humphrey ? Mais oui ! En plus d'être une illustratrice fort douée, c'est aussi la maman de de l'inoubliable Sam Spade, le ténébreux beau gosse du Faucon Maltais ;-)

Signature Maud Humphrey

En tout cas, cette année, elle m'a sauvé la mise. Comme le calendrier original est bien grand, ça a été facile d'avoir un bon scan pour pouvoir trafiquer les mois et les adapter à 2015. Un peu de bristol gris brodé en bleu marine, la perforatrice à dentelle magique et le tour était joué !

Voeux 2015-1

Voeux 2015-2

Voeux 2015-3Pour les abonnées aux billets du blog, une newsletter part dans la journée sur votre messagerie avec les six vues du calendrier à imprimer dans la taille que j'ai utilisée pour ma carte.

Calendrier Maud Humphrey

Posté par OuvragesDeDames à 07:48 - - Commentaires [87] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2015

Au Bonheur des Dames

Ciel, me transformerais-je en gazette des programmes ? C'est le hasard mais après les Savanturiers sur France Inter la semaine dernière (j'espère que vous avez aimé), je dois vous signaler aujourd'hui un passionnant documentaire rediffusé sur Public Sénat ces jours-ci. Et si je le fais sans attendre, c'est qu'il vous reste des sessions de rattrapage notamment le week-end prochain.

Ce documentaire, c'est Au Bonheur des Dames. Il a pour ambition de décortiquer l'invention du grand magasin et ce qu'elle a révolutionné dans les modes de vie. Il s'appuie principalement sur l'expérience d'Aristide Boucicaut et de son Bon Marché dont s'est également inspiré Zola pour son roman.

Au Bonheur des DamesPublicité pour la prépublication dans Gil Blas - Le manuscrit de Zola
Source Gallica

Illustré par une iconographie variée, le film démonte les ressorts implacables de la consommation de masse que des pionniers comme Boucicaut ont littéralement inventée et rationalisée à grande échelle : organiser un espace susceptible de garder la clientèle captive, rendre désirables des objets dont elle pourrait parfaitement se passer, faire de l'acte d'achat une expérience se suffisant à elle-même, tout mettre en œuvre pour que se renouvelle à l'infini l'impérieux besoin de consommer... Bah dites donc, ça ne resterait pas un peu d'actualité, cette filouterie-là ?

Bon Marché rue du BacLe Bon Marché représenté au verso des chromos publicitaires
Collection personnelle

Mais bien au-delà d'une révolution dans le commerce, l'avènement du grand magasin a participé à sa manière à l'évolution de la condition féminine. Avec le Bon Marché, les bourgeoises aisées qui constituent dans un premier temps son cœur de cible découvrent une occasion de sortir de chez elles… autrement que pour fréquenter l'église. Les jeunes filles modestes y trouvent comme vendeuses une voie de promotion sociale et, pour les plus entreprenantes, la possibilité de développer ensuite leur propre petit commerce : 583 magasins ont été créés en France sous l'enseigne Au Bon Marché, souvent à l'initiative d'anciennes employées du grand magasin parisien.

Enseignes Au Bon Marché"Au Bon Marché" partout en France
Cartes postales Delcampe

Les techniques commerciales modernes, qui nous semblent tellement banales aujourd'hui, sont peaufinées et expérimentées par Aristide Boucicaut en cette fin de XIXème siècle : évènements récurrents comme les étrennes, le mois du blanc ou les soldes, vente par correspondance, collections saisonnières de prêt-à-porter, utilisation des enfants pour appâter les mamans...

Etrennes 1911Affiche publicitaire pour les étrennes 1911
Source Gallica

Du coup le documentaire fourmille d'anecdotes sur nos petites collections. Par exemple ces carnets d'échantillons de tissus si recherchés : imaginez-vous que le Bon Marché a employé jusqu'à cent cinquante jeunes filles rien qu'au découpage et au façonnage de ces petits dépliants ?

Bon Marché Echantillons

Bon Marché Echantillon
Carnets d'échantillons du Bon Marché

Collection personnelle

Et les séries de chromos dont certaines ont été imprimées jusqu'à quarante mille exemplaires : pour entretenir le suspens, Boucicaut avait imaginé distribuer une nouvelle image tous les jeudis, si bien que les mioches tannaient leur mère pour venir au magasin chaque semaine afin de compléter leur série. Gros malin, va...

Bon Marché chromosImages pour enfants sages
Collection personnelle

Et encore les catalogues de vente par correspondance, distribués dans le monde entier pour venir débusquer la clientèle jusque chez elle. Six millions de catalogues pouvaient partir dans l'année, ce qui supposait une organisation étourdissante pour gérer les commandes !

Bon Marché cataloguesCatalogues de mercerie, de blanc, d'articles de jardins, de vêtements de communion...
Collection personnelle

Ça donne envie de reprendre Zola et Au Bonheur des Dames. Dès les premières pages, je me suis fait la réflexion que j'avais oublié à quel point c'était plaisant à lire et comme chaque phrase faisait naître un flot d'images. Du cinéma avant le cinéma... Pour aller plus loin, le dossier préparatoire de Zola est en brut sur Gallica et en décrypté sur cette exposition de la BnF. Et puis sur Gallica toujours, le règlement général du Bon Marché évoqué dans le documentaire.

En bonus final, je vous laisse avec une trace touchante de l'œuvre d'Aristide Boucicaut dans la vie de nos ancêtres proches : quand notre grand-mère préparait sa commande au Bon Marché

Bon Marché commande 1936Un catalogue de 1936, ses dépliants et ses notes
Collection personnelle

Le Bon Marché, c'est mon grand magasin parisien préféré car je trouve qu'il a su se moderniser sans perdre tout à fait son ADN Boucicaut. Et vous ?

Posté par OuvragesDeDames à 06:07 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2014

Avent 2014 - 18ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Une merveille d'attache en laiton, représentant deux jeunes gens nonchalamment appuyés contre une barrière et se contant fleurette (j'ai le droit d'imaginer ce que je veux, non ?) Oh ! je crois que je sais déjà ce que j'en ferai ! En attendant, Annie me l'a joliment présentée sur un coussinet de chanvre grossier contrastant de façon saisissante avec la préciosité de l'objet et qui me permettra de le garder sous les yeux en attendant que mon projet mûrisse. Oui, vous savez maintenant que j'ai le mûrissement paresseux ;-)

Agrafe

Livré dans son Languedoc

Un coeur pique-aiguilles ou épingles, fait à partir d'une belle image ancienne et de quelques vers de Victor Hugo dans Les Contemplations, bordé d'un picot au crochet.

coeur pique-aiguilles

Si vous me croisez un jour sur un salon, c'est un bricolage que vous pourrez vous procurer vers moi. En attendant je vous laisse avec le poème de Victor dans la délicieuse interprétation qu'en fait mon chouchou Julos Beaucarne. Le hasard ? Mais une fois encore, j'y trouve une étrange résonance avec le cadeau d'Annie...

Posté par OuvragesDeDames à 05:23 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 décembre 2014

Avent 2014 - 13ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Un coussinet de lavande aux teintes douces et raffinées… que cette satanée lumière artificielle m'empêche de bien restituer. Il faudra attendre la fin de la semaine et les photos au jour pour en profiter pleinement.

Coussinet lavande

Livré dans son Languedoc

Un assortiment de vieilles images illustrant l'initiale de son prénom, de celles qu'on obtenait dans le temps en échange de dix bons points. Et dix bons points, ce n'était pas rien à gagner, il fallait faire un effort, quand même ;-)

Chromos A

Posté par OuvragesDeDames à 06:45 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,