12 février 2017

Broderie : le retour

Le numéro 2 du magazine Les broderies de Marie & Cie vient de paraître et je vous en parle avec d'autant plus de plaisir que Marie m'a invitée à participer à cette aventure. Plus qu'un magazine, il se présente d'ailleurs comme un véritable livre, autant par son volume que par l'absence totale de publicité dans ses pages.

Avec cette nouvelle publication trimestrielle, le propos de Marie est de nous attirer vers d'autres techniques de broderie que le point compté. Quel terme utiliser ? On parle de broderie traditionnelle mais le mot me parait très réducteur tant tout ce qu'elle propose a un air de nouveauté et de fraîcheur. En tout cas, j'aime beaucoup sa manière de démystifier des techniques qui peuvent parfois intimider, avec des modèles très réalisables et accompagnés d'explications extrêmement détaillées.

Marie & Cie

Je suis donc assez fiérotte que Marie m'ait invitée à participer à ce projet. Cette fois-ci, c'est pour parler de mes marottes autour de la broderie, de la mercerie ancienne et des vieux papiers.

Marie & Cie 1

Marie & Cie 2

Comme ce qui m'amuse en ce moment, c'est de faire courir mon aiguille sur du papier, voilà ce que j'ai proposé à Marie pour ce numéro 2, avec un pique-aiguilles réalisé à partir de vieux croquis d'ateliers de broderie.

Marie & Cie 3

D'autres modèles sont prêts ou en cours de préparation, car il faut s'y prendre terriblement à l'avance. C'est un peu un casse-tête et aussi un grand plaisir de préparer ces ouvrages. J'espère que vous aussi aurez plaisir à les découvrir.

Pour ma part, je sais déjà que je veux absolument m'essayer au charmant semis fleuri que Marie nous propose sur une trousse en couverture de ce numéro 2. Ah oui ! Et aussi au stumpwork qui pourtant ne m'avait jamais particulièrement tentée jusqu'à présent. Mais la libellule voletante proposée par Emily Wilmarth change tout, j'aime particulièrement les perles recouvertes de fil qui donnent un extraordinaire relief à l'ouvrage.

Et vous, que réaliserez-vous dans ce numéro ?

Posté par OuvragesDeDames à 06:12 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,


10 novembre 2016

Danser avec David

Danser avec David, c’était comme respirer de bonnes nouvelles. Être tout contre lui, le visage enfoui entre son oreille et son col droit d’officier, c’était comme pénétrer dans les réserves souterraines d’un luxueux magasin de soieries exhalant les parfums caractéristiques de la batiste, du lin et du luxe en balles.

C'est sa rencontre avec Francis Scott Fitzgerald que Zelda évoque dans son unique roman, Accordez-moi cette valse. Où pourrais-je te faire voyager, Alabama, pour que tu retrouves l'odeur du cou de David ? A Colmar, par exemple, parmi les soieries, les rouenneries, les indiennes, les calicots et les percales de Scheurer ?

Scheurersource Gallica

Ou bien préféreras-tu les sous-sols des Grands Magasins du Louvre, dans la ruche bourdonnante de l'expédition des colis ?

Grands magasins du Louvre - emballage et expédition des colissource BnF

Posté par OuvragesDeDames à 06:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2015

Pour gâter les petites filles #8

Ce dernier cadeau, Lison n'en a que la promesse et devra patienter quelques semaines encore pour le recevoir. Le journal que lit sa maman, La Veillée des Chaumières, vient d'annoncer en ce mois de décembre 1904 un évènement dans le monde de la presse enfantine : la naissance d'un nouvel hebdomadaire pour la jeunesse dont le premier numéro paraîtra le 2 février 1905.

Idée #8 – un abonnement à La Semaine de Suzette

Une année entière de lectures édifiantes ou distrayantes : chaque jeudi, Lison attendra avec impatience le passage du facteur, pour le plaisir de retrouver la suite de son roman livré par épisodes, les aventures de l'impayable Bécassine, des idées de jeux pour s'amuser les jours de pluie, des concours de poésie ou de rébus et bien d'autres choses encore.

Semaine de Suzette couverture

Pour assurer son succès, le journal promet une prime alléchante : un joli bébé Jumeau grand de 27 centimètres. Ce sera pour Lison une occasion supplémentaire d'exercer ses talents de petite couturière ; car elle trouvera régulièrement dans La Semaine de Suzette le patron de la dernière tenue à la mode, à réaliser pour habiller sa poupée Bleuette.

Semaine de Suzette BleuetteLa Semaine de Suzette des 2 et 9 février 1905

La rubrique de la Corbeille à Ouvrages lui donnera également mille idées de bricolages à transformer en autant de petits cadeaux pour son entourage. Bref, cet abonnement à La Semaine de Suzette s'annonce pour elle comme le compagnon idéal de toute l'année à venir !

Semaine de Suzette et poupéeLa semaine de Suzette du 16 mars 1905

Vous aurez peut-être, vous aussi, une poupée à habiller pour le plaisir de voir s'illuminer les yeux des petits enfants du XXIème siècle qui sont autour de vous. Je vous propose donc ce patron d'une robe d'appartement, qui fut le tout premier publié pour Bleuette dans La Semaine de Suzette, avec la livraison du 2 février 1905. Il partira dans la journée vers vos messageries, si vous êtes abonnée identifiée aux billets du blog.

Patron Bleuette 1905-02-02

Posté par OuvragesDeDames à 06:15 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : ,

13 décembre 2015

Pour gâter les petites filles #5

Si l'on n'a plus entendu Lison depuis quelques temps, on peut être assuré de la trouver dans un coin de la maison, absorbée dans sa lecture et sourde à tous les appels. Un livre serait certainement pour elle le cadeau rêvé !

Idée #5 – Le trousseau de la poupée

Quand Manon et Nelly arrivent chez leur grand-mère, une poupée attend chacune des fillettes qui pourra la garder pour elle... à la condition de mettre à profit le temps des vacances pour lui confectionner un trousseau complet.

Le trousseau de la poupée titreLe roman raconte les petites aventures de leurs vacances mais il est surtout l'occasion pour leur grand-mère, entre deux leçons de morale, d'accompagner les deux cousines dans leur apprentissage des travaux d'aiguilles.

Le trousseau de la poupée

Festonner le bas d'un jupon, tailler une brassière ou tricoter une robe, voilà quelques-uns des ouvrages que Lison apprendra à réaliser avec elles au fil des pages de ce joli livre.

Posté par OuvragesDeDames à 07:05 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2015

Pour gâter les petites filles #2

Avoir une machine à coudre à disposition ne signifie pas qu'on puissse tout ignorer de la couture à la main, bien au contraire. Car il y a mille choses qui ne peuvent se faire qu'ainsi, depuis les assemblages délicats jusqu'aux raccomodages et aux ourlets qui doivent demeurer invisibles.

Idée #2 – Linette au jardin de la couture

Voici un livret où la couture est un jeu ; Lison mettra ses pas dans ceux de Linette et apprendra, mine de rien, les points usuels tout en ayant l'impression de n'avoir fait que s'amuser.

Linette au jardin de la couture

Dans ce jardin magique, le parterre est de fine toile blanche, les massifs sont tracés au point de croix et une mousse de laine douce s'étend au pied des bosquets. Son entrée est défendue par une haie d'épingles, dansant en un ballet bien ordonné.

Linette et les épingles

Les outils de sa trousse de couture deviennent de petits amis tout au service de Linette : Dédé le dé, Mademoiselle Piquette de l'Aiguille, Madame Coupette des Ciseaux sont ses guides dans ce jardin merveilleux et parfois aussi un peu inquiétant.

Linette et ses outils

La fantaisie des illustrations ne peut que lui donner envie de se mettre à l'ouvrage, elle qui y était si peu disposée au début de l'aventure. Et il y a fort à parier qu'avec ce joli livre entre les mains, Lison suivra volontiers son exemple ;-)

Linette et la fée des épingles

Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 février 2015

Flow d'optimisme

Hier soir, j'ai dû aller au supermarché, ce que je ne fais que tous les .... quelques mois, quand mes placards sonnent vraiment le creux. Comment ça, tout le monde s'en fout ? Mais moi ça me traumatise, à tel point que je vise toujours les vacances scolaires pour l'expédition ravitaillement, comme ça il y a moins de monde et c'est plus vite expédié. OK, tout le monde s'en fout...

Première consolation : je suis tombée sur une petite caissière toute mignonne, toute souriante.

Deuxième grosse consolation : j'en ai profité pour passer à la Maison de la Presse et acheter le nouveau magazine Flow qui me faisait de l'oeil, avec ses pastilles de couleurs et ses promesses de douceur.

Flow

J'ai juste picoré dans les quatre rubriques : Belles rencontres, Esprit libre, Petits plaisirs et Douceur de vivre. Des choses qui parlent, n'est-ce pas ? Et ce que j'en ai lu pour le moment m'a bien contentée. Le magazine est rempli de jolis papiers, de couleurs pétillantes, d'images qui font du bien et de dames qui donnent de l'inspiration. Ce qu'il n'y a pas : de la pub, le dernier régime pour l'été, des tests de crèmes qui font rajeunir et de la mode jetable. Et ça aussi, en ce qui me concerne, c'est un très bon point.

Comme ça, un premier coup de coeur ? Pour Natasha Boel et ses boîtes foutraques. Elle dit "Mon atelier est un incroyable méli-mélo de cartons, de livres, de tissus, de journaux, de cartes et de projets anciens. C'est au beau milieu du chaos que je crée les plus belles choses, sans trop avoir à réfléchir si tout va bien ensemble." Et elle a conçu en prime un joli carnet à noter plein de choses.

Natascha Boel

Il m'en reste plein à lire et à découvrir mais je veux prendre le temps de déguster. Prendre le temps justement, résister à l'injonction, avoir soin de soi, ce sont deux ou trois choses que j'ai picorées au fil des pages et qui m'ont joliment réjouie.

ranger

Le thème de ce numéro-ci : donner et recevoir (celui du prochain : courage et vulnérabilité). La citation qui m'a accrochée est de Colette : Quelle vie merveilleuse fut la mienne ! Si seulement je m'en étais rendu compte plus tôt !

Pour le moment, Flow n'a qu'un défaut à mes yeux : jusqu'ici je me trouvais plutôt hors des clous avec ma propension à la lenteur et à la rêvasserie. Souvent même gnangnan à vouloir plutôt tourner la tête vers les jolies choses et ignorer les râleurs de tous poils. Ça me convenait tout à fait d'être démodée ;-) Zut... raté !

Posté par OuvragesDeDames à 06:17 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,