17 juillet 2016

Les éphémères de l'été #2

Voici la première planche du carnet de broderie, à récupérer en bonne définition en cliquant sur les vignettes qui suivent. Vous vous rappelez ? Vous avez jusqu'à samedi prochain seulement ;-)

Ephémère 2

Posté par OuvragesDeDames à 07:18 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 juillet 2016

Les éphémères de l'été #1

Voici un joli carnet de dessins de broderie que j'ai la chance d'avoir complet dans mes archives. Pour soutenir le rythme un peu languissant de l'été, je vous propose de vous le livrer en éphémère chaque dimanche : un feuillet de seize planches par semaine, avec au recto huit alphabets ou petits motifs monochromes et au verso huit dessins de tapisserie colorés.

Dessins de broderies

La règle du jeu, la voilà : chaque dimanche je mets en ligne un feuillet en très bonne définition que vous pourrez récupérer pour l'imprimer si vous voulez utiliser les diagrammes. Vous avez une semaine pour la télécharger ; quand je mets en ligne la planche du dimanche suivant, je supprime le téléchargement du dimanche précédent. Si vous êtes fidèle tout au long de l'été, vous disposerez d'ici la rentrée du livret complet ;-)

Aujourd'hui, je vous présente la couverture pour, je l'espère, vous donner envie de me  suivre dans ce petit feuilleton. Le livret mesure 16,5 centimètres de large sur 21 centimètres de haut et il est présenté plié en accordéon. Je le crois assez ancien et je le daterais de la seconde moitié du XIXème siècle. Il ne comporte aucune marque mais a également été imprimé dans d'autres couleurs de couvertures, car nous le retrouvons en rose dans l'incontournable livre de Catherine Pouchelon Abécédaires brodés, du modèle à l'ouvrage.

Catherine Pouchelon

Les petites filles absorbées dans leur ouvrage qui décorent cette couverture sont déjà tout un poème. Je vous propose aujourd'hui le téléchargement de cette gravure, avec le fond ocre d'origine et aussi une version sur fond blanc. Avant de les enregistrer, il suffit de cliquer sur les vignettes qui suivent. Mais rappelez-vous : vous n'avez que jusqu'à samedi prochain !

 Ephémère 1

           

Posté par OuvragesDeDames à 07:17 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2016

L'ordre des lettres

Dans notre recherche de "petits rouges", il nous arrive souvent de dégoter des alphabets déstructurés. Il s'agit le plus souvent de canevas de taille restreinte et sur lesquels le travail est visiblement hésitant. Des lettres, parfois un ou deux motifs, une frise sommaire : on sent que les enfants ont brodé en tirant la langue, tout à leur application d'avoir à respecter l'alignement… bien souvent sans y parvenir, les pauvrettes ;-)

Petits rouges désordonnés

L'ordre des lettres peut varier, mais ces alphabets-là commencent le plus souvent par le I et le H, et ce n'est pas un hasard. En effet, dans la foulée des lois sur l'école du XIXème siècle, les programmes du cycle primaire firent, en 1923, l'objet de directives assez détaillées pour toutes les matières et, bien sûr, pour les travaux d'aiguilles. J'aurai l'occasion de vous reparler plus en détail de l'enseignement à la couture.

On faisait débuter les petites filles au point de marque sur canevas à partir du cours élémentaire, c'est-à-dire entre sept et neuf ans. Il s'agissait d'exercices rudimentaires et on n'exigeait pas encore d'elles un alphabet complet. Les choses se compliquaient ensuite au cours moyen, entre neuf et onze ans. Il fallait désormais qu'elles apprennent à maîtriser les "alphabets et chiffres au point de marque sur grosse étamine".

Voici exactement les programmes prescrits pour les travaux manuels à partir de 1923. Pour le plaisir, j'ai laissé celui des petits gars. Quand les stéréotypes de genre ne se cachent pas…

Travaux manuels - programme 1923Programme des cours élémentaire et moyen en 1923 – source : Gallica

Le livret qui suit, édité en 1931, simplifie la vie des maîtresses en leur proposant une déclinaison de ces programmes en exercices très précisément guidés. Il lève le mystère de ces petits ABC qui sont en fait des IHL ;-)

Couverture livret Bourqui

Dans un souci de progression pédagogique, Mme Bourqui conseille d'aller du simple au difficile : on brodera tout d'abord les lettres droites, puis les rondes, puis celles qui sont à la fois l'un et l'autre. Et voilà qu'elle propose l'ordre des lettres qu'on retrouve sur nos canevas d'essai.

Livret Bourqui Point de marque

Nos marquoirs tout dans le désordre ont donc toutes les chances d'avoir été brodés à l'école de la République, sous la direction de la maîtresse.

Livret Bourqui Ordre des lettres

Posté par OuvragesDeDames à 06:04 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2016

Yvonne, Monsieur Sajou et Monsieur de La Fontaine

Dans sa région du Perche qui fait avec tant de douceur la transition entre Bretagne et bassin parisien, Yvonne vit une dernière année de quiétude avant la tempête qui va déferler sur l'Europe. Très bientôt, son père devra abandonner la terre qu'il cultive à la Grange et partir pour quatre années éprouvantes loin de sa famille.

BéthonvilliersBéthonvilliers et ses vergers de pommiers

Mais personne n'imagine encore le cataclysme sur le point de se déclencher. Pour le moment, chaque chose est à sa place dans le petit univers de l'enfant. Yvonne navigue entre le bourg tout proche de Coudray-au-Perche, où vivent ses grands-parents maternels, et celui de Béthonvilliers auquel est rattaché le hameau.

Coudray-au-Perche - MairieL'école de Coudray-au-Perche

Louis, son père, est absorbé à la conduite de la ferme. Yvonne a certes un frère, mais elle trouve ce petit René de quatre ans bien trop jeune pour jouer avec elle ! Alors elle s'essaye volontiers aux travaux d'aiguille et y réussit pas trop mal. Il faut dire qu'elle est à bonne école avec Joséphine et Lucie, sa maman et sa tante, toutes deux couturières.

C'est sous leur houlette qu'elle réalisera son marquoir, un ouvrage bien élaboré pour une fillette de neuf ans. Car Yvonne est capable d'une patience étonnante chez une toute petite. Elle a mis beaucoup d'ambition dans son ouvrage mais rien ne résistera à son obstination.

ABC Yvonne

Elle commence sa broderie par une pièce maîtresse et, comme il se doit, ce sera l'alphabet. Bien loin des petites lettres simples et utilitaires apprises à l'école pour marquer le linge, elle choisit un spectaculaire alphabet haut de trente-et-un points. Il est extrait du livret 205 de la maison Sajou ; elle a tout de suite aimé, dans le petit carnet rose, ces lettres au tracé strict mais dont l'aspect rigide est adouci par une branche fleurie.

ABC Yvonne alphabet

Après avoir brodé son alphabet, Yvonne l'illustre par un motif qui lui vole presque la vedette et vers lequel l'oeil est irrésistiblement attiré. Elle l'a pioché lui aussi dans un livret de la maison Sajou, mais cette fois dans le 104. Il fait écho à son apprentissage scolaire puisqu'il illustre une fable de Monsieur de La Fontaine, l'Âne et le Chien.

L'âne et le chien- La Fontaine
Je conclus qu'il faut qu'on s'entraide... source : Gallica

Comme toujours chez Jean de La Fontaine, la fable trouve son épilogue sur une morale édifiante. Le petit drame instrumentalisé par le poète se joue entre deux animaux qu'Yvonne côtoie tous les jours dans la cour de la ferme. Elle a reproduit le motif de Sajou dans ses moindres détails, sans oublier le moulin de l'arrière-plan, avec un joli fil nuancé dans des teintes dorées. Il y a à peine quelques points décalés ici ou là. Dans les jambes de l'âne par exemple, à quoi pensais-tu petite Yvonne ? Envie d'aller gambader ?

Yvonne - l'âne et le chien

La fillette complète son travail en emplissant chaque espace libre avec des motifs répétés en symétrie, de ces symboles familiers qu'on rencontre si souvent dans les vieux marquoirs : les  paniers fleuris, les ancres de marine, les papillons, les oiseaux sur leur branche. Puis suit l'indispensable identification. : maintenant qu'elle est assurée d'avoir mené l'ouvrage à bien, elle peut le reconnaître pour sien en le signant fièrement Yvonne Vallée et l'arrimer temporellement, à la fois dans sa vie et dans le siècle.

Yvonne - signature

Elle encadre finalement le tout avec une frise bien fournie elle aussi, ponctuée par ces pommes qui rappellent les vergers entourant son hameau de la Grange. A nouveau, elle n'a pas choisi la facilité avec cette bordure dense qu'elle mettra encore des heures à compléter !

Yvonne - frise de pommes

Qu'est devenue Yvonne, me direz-vous ? De son histoire future, nous saurons peu de choses : comme pour tous les enfants de sa génération, l'insouciance devait brutalement prendre fin l'année suivante. Son père partit à la guerre, son père revint de la guerre. Yvonne se maria puis quitta ce monde à soixante-treize ans, à quelques kilomètres à peine de la Grange, toujours dans son Perche natal.

Encore une fois, c'est la trace fragile de son marquoir qui la ramène sous nos yeux. C'est sur ce morceau de canevas Pénélope qu'une vie se laisse deviner, avec si peu de certitudes cependant...

Posté par OuvragesDeDames à 07:12 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2016

Étui à bougies

Retour sur un bricolage qui date déjà un peu : il y a quatre ans, j'avais cousu une série d'étuis à bougies pour les cadeaux de la nouvelle année. L'accessoire rigoureusement indispensable, évidemment ; vous vous demandez déjà comment vous avez pu vous en passer, je parie !

Je ne suis pas si mal organisée finalement, j'ai même retrouvé une photo des paquets-cadeaux réalisés pour l'occasion. Vieille facture, papier cristal, ficelle, recyclage d'un essai au crochet et quelques perles...

Etui à bougies paquet

Pour le contenu, je n'avais rien inventé, c'est une idée qui circulait un peu partout à l'époque. J'avoue ne plus me rappeler où je l'avais pêchée, sur un blog des pays nordiques me semble-t-il...

Etui à bougies

Et j'ai même conservé l'en-tête de la facture que j'avais imprimé sur un vieux drap de lin et complété par un patchwork de chutes de tissu. Joseph Moutinot, fabricant de cierges façonnés pour première communion, de cire filée blanche et jaune, de pains pour illuminations, de cire à parquet, de bougies de luxe, de bougies de couleur : s'il vous tente, pour ce bricolage-là ou pour autre chose, je le fais partir dans la journée vers la messagerie des abonnées ;-)

en-tête facture Moutinot

Posté par OuvragesDeDames à 06:17 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2016

Grandissime

Pour bien commencer l'année, voyons les choses en grand ! J'aime beaucoup l'approche du point compté, très graphique, de Charlotte Lancelot.

Charlotte Lancelot 1

Charlotte Lancelot 2

Charlotte Lancelot 3

Charlotte Lancelot 4

N'hésitez pas à aller explorer son site, il regorge de belles idées !

Posté par OuvragesDeDames à 08:36 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juillet 2015

Noémie : deux versions pour un diagramme

Et voilà relevé le diagramme du marquoir de Noémie. Je vous le propose avec les couleurs du premier jour, telles que Noémie les a choisies, et celles qui ont été mangées par la lumière. Vous pourrez ainsi choisir à votre goût la version qui vous convient le mieux... à moins que vous ne préfériez l'interpréter dans une gamme tout à fait différente !

Marquoir Noémie

Le diagramme part dans la journée vers la BAL des abonnées identifiées aux billets du blog. Un petit tour à la foire des rameaux pour acheter les soies et vous n'aurez plus qu'à vous mettre à l'ouvrage ;-)

Le diagramme de Noémie

Posté par OuvragesDeDames à 07:22 - - Commentaires [98] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2015

Les surprises de l'envers

Vous rappelez-vous le marquoir de Noémie, la petite Iséroise qui avait brodé avec tant de soin pour sa maman ? Il était toujours dans son cadre noir Napoléon III. J'avais résolu de le laisser vivre dans sa baguette d'origine mais l'ensemble méritait un bon nettoyage. Sous le verre à bulles qui la protégeait, j'ai eu la chance de trouver une toile très propre et heureusement, car le nettoyage des fils de soie aurait certainement été un vrai casse-tête !

En revanche, j'ai eu en le retournant la surprise de découvrir les couleurs sorties de la boîte à ouvrages, et non pas dans la version fanée que l'ouvrage présente aujourd'hui.

Marquoir Noémie envers

La différence est spectaculaire : la lumière a véritablement avalé les pigments de ces beaux fils de soie. Les retrouver tels que Noémie les a travaillés m'a donné envie de mettre le marquoir en diagramme, je vais profiter de ce prochain week-end à rallonge pour le faire et vous le proposer.

Marquoir Noémie détail

Posté par OuvragesDeDames à 06:23 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2015

Chiffrer et marquer

Chiffrer le linge est non seulement d'ordre, mais c'est encore une question de coquetterie. Ces initiales courantes ou travaillées, dont la fantaisie vient s'ajouter à la richesse de la lingerie, c'est un cachet d'élégance et de recherche posé sur les objets du trousseau, c'est le sceau définitif qui indique la perfection d'un travail.

Il y a deux expressions consacrées pour désigner les formes diverses de ces broderies. L'initiale est dite chiffrée, lorsqu'elle est brodée ; elle est dite marquée, lorsqu'elle est faite au point à la croix. Le beau linge de corps ou de maison est chiffré, alors que le linge courant est marqué.

Le linge simple peut parfois être chiffré, mais à condition que les lettres soient petites et les broderies courantes et très simples. La pose des initiales et des monogrammes varie suivant qu'on le chiffre ou qu'on le marque.

Linge chiffré

Quelles initiales choisir ? – Le linge de corps se marque, pour l'homme, aux initiales de son prénom et de son nom ; pour la femme, aux initiales de son prénom et du nom de son mari.

Le linge de maison se marque aux deux initiales des noms des deux familles ; le nom de l'homme est placé le premier. Lorsque les chiffres sont entrelacés, l'initiale de l'homme domine par une broderie plus épaisse, plus en relief. Le linge des enfants est marqué de leur prénom et de leur nom de famille. Le prénom seul de l'enfant est parfois marqué sur le linge.

Alphabet A-D

La place occupée par les initiales brodées. Linge de maison. – Les nappes se chiffrent au milieu, lorsque la nappe est de dimension moyenne. Si elle est de grande dimension, on fait la broderie double ; c'est-à-dire qu'on brode les initiales à deux endroits distants à peu près de 20 à 30 centimètres chacun du milieu de la table. On peut aussi poser ces broderies aux coins opposés de la nappe, à 10 centimètres environ au-dessus de l'ourlet. Les serviettes se brodent soit au milieu, soit à l'angle. Les nappes à thé, les serviettes à thé, les chemins de table se chiffrent au centre ou dans un coin, mais ce chiffrage n'est pas nécessaire. Les serviettes de toilette, les serviettes éponge se brodent au centre ou au coin. Les draps se chiffrent au-dessus de l'ourlet, à 15 ou 25 centimètres au-dessus du plus large ourlet. Les taies d'oreiller sont chiffrées d'initiales placées à 15 ou 20 centimètres au-dessous du sommet, suivant leur longueur. On peut aussi placer les initiales de biais ou droites sur le coin gauche de l'oreiller.

Alphabet E-H

La place occupée par les initiales marquées. Linge de maison. – Les torchons se marquent en haut, au-dessous de l'ourlet, dans le coin à gauche ; les serviettes de toilette, les nappes, les serviettes de table, les essuie-mains, de même. Les tabliers, au coin avec lisière à gauche. Les taies d'oreiller, à gauche sur l'ourlet des boutons.

Alphabet I-L

La place occupée par les initiales chiffrées. Linge de corps. – Les chemises de femme se chiffrent à gauche, sur la poitrine, un peu avant le dessous de bras. Les chemises de nuit, les combinaisons, de même. Les pantalons et les jupons, à l'endroit de la ceinture, à gauche de la couture du milieu. Les mouchoirs au coin.

Dans certains trousseaux fantaisie, nous voyons les initiales brodées au bas du pantalon ou sur l'ourlet de la chemise et de la chemise de nuit.

Les chemises de nuit d'homme se chiffrent à gauche, sur la poitrine, ou à chaque coin du col rabattu. Les chemises de jour, sur le côté gauche ou sur la patte. Les caleçons, à l'endroit de la ceinture, du côté des boutons. Les serviettes de toilette, les serviettes éponge se brodent volontiers d'un chiffre en coton rouge. On brode ainsi de même les torchons d'office, en indiquant leur destination : verres cristaux, porcelaines, meubles, essuie-mains, etc.

Alphabet M-O

La place occupée par les initiales marquées. Linge de corps. – Les chemises de femme devant, au bas de la patte, ou encore sous le bras à gauche. Les combinaisons, les chemises de nuit, sous le bras. Les pantalons et les jupons, à l'intérieur de la ceinture, au milieu, à gauche. Les chemises d'homme, sur la patte. Les gilets de flanelle, en bas et sur l'ourlet qui retient les boutons. Les caleçons, à l'envers de la ceinture, à l'endroit des boutons. Les bas et les chaussettes, en haut à droite de la couture.

Pour le chiffrage du linge riche, on se sert surtout du coton blanc ; cependant, pour le linge d'homme : chemise de jour ou de nuit, mouchoir, etc. On prend souvent des cotons de couleur harmonisés aux coloris des dessins. On peu ainsi multiplier les variétés des monogrammes en différenciant les coloris ; par exemple, deux lettres seront de couleur dissemblables, avec fond d'une troisième couleur. Un ensemble élégant est donné par une lettre bleu foncé, une autre orange, sur fond bleu azur.

Les lettres au point de marque se font généralement au coton rouge.

Alphabet P-S

Les numéros. – Lorsque le trousseau est très important et réclame une classification spéciale, on ajoute un chiffre aux initiales pour classer les douzaines par numéros. Cette division est indispensable dans les maisons où il y a un nombreux personnel et où l'on reçoit beaucoup, pour le linge de maison et celui d'office.

Alphabet T-V

Album d'alphabets et de monogrammes - N°2 (c. 1920)
Édition du Petit Écho de la Mode

Un petit ajout parce que je crains de ne pas avoir été assez explicite : dans ce texte aucun mot n'est de moi ;-) Je me suis contentée de recopier à l'identique l'extrait d'un article du Petit Écho de la Mode qui me semblait plein d'enseignement : les travaux (hum... le rangement qu'ils m'imposent, surtout) me font faire pas mal de redécouvertes ! Je pense d'ailleurs trouver sur le même sujet d'autres sons de cloche, je vous en ferai profiter également.

Je ne suis pas sure que j'aurais consenti à écrire ceci tout à fait à l'identique. Un indice : § 5 ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:26 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mai 2015

À maman

Noémie sait que le colporteur qui s'arrête parfois à la Ferrière ne propose jamais d'aussi jolies choses. Lorsqu'il découvre le contenu de sa balle sur la table de la ferme, c'est pour en sortir de solides lacets, de la laine à repriser ou encore de ce coton rouge qui sert à marquer les torchons de la cuisine.

Non, ces belles soies aux couleurs chatoyantes ne viennent pas de l'armoire du colporteur, ni même de chez Madame Girard qui tient mercerie au bourg voisin du Gua. Car elle est raisonnable, Madame Girard, assez en tout cas pour savoir que ce n'est pas une marchandise dont elle aurait la vente dans ce coin du Vercors.

Le Gua

Par bonheur, la marraine de Noémie a juste le grain de folie nécessaire pour offrir de la soie à une petite paysanne ! C'est elle qui lui a fait la surprise de ces beaux écheveaux de mouliné soyeux, la dernière fois qu'elle est allée à Grenoble pour la foire des rameaux.

Ils sont doux et luisants dans la lumière du soir qui tombe. Il y a deux tons de mauve, un doré, et le dernier qui tire sur le vert amande. Ils sont tellement précieux ! Noémie les a quasiment usés à force de les contempler... mais elle ne s'était pas encore résolue à les utiliser. Aujourd'hui, c'est différent : elle est décidée et elle sait exactement ce qu'elle va en faire.

Abécédaire Noémie Ardoin

Elle a mis dans cet ouvrage tout le soin dont elle était capable. Elle n'avait jamais brodé aussi finement, ni utilisé un autre point que celui de la marque. Sa marraine l'a bien aidée pour border son carré avec ce point de feston si difficile à maîtriser. Il n'y a presque pas d'erreurs, en tout cas sa maman ne les a pas remarquées lorsqu'elle a découvert son travail.

Elle n'a vu qu'un ouvrage délicat, sur lequel sa grande fille a passé en secret des heures et des heures pour lui faire plaisir. Et maintenant la broderie, encadrée par une stricte moulure noire, trône près du globe de mariage de Marie et Jean. Noémie ne se tient plus de fierté quand elle regarde ce joli coin de la salle...

Abécédaire à Maman

Posté par OuvragesDeDames à 07:15 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,