23 février 2017

Plus le choix !

Je m'étais dit que je devais faire l'effort, puis l'idée était passée... comme beaucoup d'autres. Voilà ma motivation revenue grâce à Marie qui a montré, dans son magazine de février, un nécessaire à couture réalisé il y a bien longtemps déjà.

nécessaire recto

nécessaire verso

Seulement, elle a innocemment ajouté que vous pourriez trouver les explications du montage sur le blog. Inutile donc de vous dire que les demandes se sont bousculées dans ma messagerie, ces temps-ci, pour savoir où se planquaient ces fameuses explications. Voilà ma réponse groupée : nulle part ;-)

nécessaire intérieur

C'est une trousse que j'avais imaginée pour une publication collective, à l'occasion de l'exposition 2006 du Point de Croix Bourguignon. J'avais évidemment écrit la méthode du montage que tout aussi évidemment... je ne sais plus récupérer aujourd'hui en version numérique. Je vais donc la réécrire et bientôt, je vous le promets, je la ferai passer aux abonnées du blog. D'ici là vous avez le temps, si ces explications vous intéressent, de vérifier que vous recevez bien un message à chaque mise en ligne d'un billet, pour être ainsi assurées de récupérer la prochaine newsletter.

Et puis ça vous laisse aussi le temps de cogiter à ce que vous broderez sur votre trousse ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 07:07 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 octobre 2013

Les fées en détail

Vous en rêviez ? Grâce au club de Carpentras, voici une galerie très complète des ouvrages présentés par les Fées à leur exposition. Plus de six cents photos pour vivre ou revivre l'évènement, on ne pouvait rêver mieux. Merci Yvonne,>)))

Vous pouvez accéder au blog du club, et de là à sa galerie, en cliquant sur la bannière qui suit.

Carpentras

Posté par OuvragesDeDames à 15:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2013

Oh les beaux jours

Mon histoire avec les beaux jours a commencé par un gros doute : n'en connaissant que les illustrations des livres consacrés au sujet, je m'étais dit qu'avec un crayon, tout était possible mais que ce genre de travail était irréalisable dans la vraie vie des aiguilles (on se console comme on peut).

albums JS

En fait… non ! J'ai bien dû me rendre à l'évidence quand j'ai rencontré une adorable dame de Fontaine-lès-Luxeuil qui, après avoir passé sa vie professionnelle à broder ces jours très travaillés, militait pour que le savoir-faire ne se perde pas.

Elle se retenait de rigoler doucement en voyant le temps que je passais à calibrer chaque point pour obtenir un résultat à peine honorable. Elle racontait que dans le temps, les brodeuses de jours étaient payées au "fagot", qui était une brassée de fils coupés à la bonne dimension et prêts à enfiler dans l'aiguille. Alors elles s'installaient devant leur métier, elles balançaient le fagot sur leur épaule et elles attaquaient à toute vitesse, sans s'arrêter tant qu'il n'était pas fini !

Le fait est qu'elle brode à une vitesse étourdissante, avec un résultat tout aussi étourdissant de régularité, comme en témoignent ces échantillons des travaux réalisés à l'atelier de broderie qu'elle a lancé à Fontaine-lès-Luxeuil.

Jours de Fontaine

Ah oui... ça calme... rien de tel que de revoir ces photos pour prendre conscience du chemin que j'ai encore à parcourir ! Grâce aux patientes leçons de Renée, j'ai donc fini par broder moi aussi ces fameux jours, par exemple ici sur cette bande qui fait partie du round-robin lancé en 2003 avec la fine équipe ;-)

RR bandes de couture

ou ici sur ce pliant que j'ai présenté au concours 2005 du Point de Croix Bourguignon.

pliant de brodeuse

Et voilà que les beaux jours sont revenus récemment dans ma ligne de mire : lors du salon de Formigine, il y avait le dimanche plusieurs stands devant le château, dont l'un qui faisait brocante au profit d'une association. J'y ai trouvé pour un tout petit prix ce charmant bonnet d'enfant.

bonnet formigine

Outre les fameux jours, je vous laisse admirer la finesse du monogramme brodé à l'arrière du bonnet.

bonnet monogramme jours

Sans blague, infaisables, les beaux jours ? J'étais loin du compte et maintenant je n'ai qu'une envie : m'y remettre !

Posté par OuvragesDeDames à 23:59 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2013

Petit rouge

C'est Anna qui m'a rappelé, aux débuts de ce blog, ce marquoir composé il y a quelques années. Euh… quelques années, vraiment ? En réalité, c'était pour l'exposition du Point de Croix Bourguignon de 2002… pas vraiment hier, du coup !

marquoir

Il est intéressant parce qu'il marie au point de croix des points différents et notamment le point de Paris dont l'explication se trouve ici. A l'origine, il a été brodé en deux qualités de soie du Ver à Soie, la soie de Paris et la soie d'Alger, mais bien entendu deux tons de DMC feront tout aussi bien l'affaire : 321 et 815 par exemple pour obtenir deux rouges bien contrastés. Et puis après tout... n'importe quelles couleurs qui vous plaisent !

Les points d'entre-deux sont dans le livre de la vénérée Thérèse, mais il faut bien reconnaître que ses explications ne sont pas toujours évidentes à décrypter, ça peut donc être intéressant d'en avoir une nouvelle version. Et avec tout ça, une ligne de ce joli point d'épines qui fait toujours son petit effet dans la conversation.

Bref, si vous êtes tentée par un classique, vous pouvez télécharger le tout en cliquant sur la vignette. Bonne broderie !

marquoir rouge

Posté par OuvragesDeDames à 06:39 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2012

Point de Paris : une finition magique

Il est magique, ce point, parce que simplissime à réaliser pour un résultat à la netteté bluffante. Il est utile pour fixer les ourlets, incruster une pièce sur une autre. Et il peut tout simplement s'intégrer en décor au milieu de nos autres points de broderie.

Il permet de réaliser un léger effet d'ajourage sans avoir à retirer de fil dans la toile : pas d'arrêts à prévoir, pas d'obligation de broder en ligne droite. Cet effet sera mieux marqué en utilisant un fil à coudre le plus fin possible (le fil à gant est idéal) combiné à une aiguille bien épaisse.

Le principe : on resserre les fils de la toile en deux passages horizontaux, puis une petite échappée en biais permet d'attraper l'ourlet à fixer ou la pièce à incruster. Je travaille ce point sur l'endroit, de la droite vers la gauche. Mais, comme c'est souvent le cas, vous pourrez trouver bien d'autres méthodes.

 

necessairerecto           pointscomposes

sachetbougie               troussebleue

 

Si ces exemples vous ont donné envie d'utiliser le joli point de Paris dans vos ouvrages,cliquez sur l'image qui suit pour télécharger la méthode.

point de Paris

Posté par OuvragesDeDames à 19:03 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,