01 février 2015

2015, jolie, jolie, jolie...

Et encore un mois qui a filé à toute vitesse ! Celui des mots doux apportés chaque jour par le facteur, des enveloppes ouvertes avec fébrilité, des jolies surprises émergeant du papier froissé... ce mois-là, je voudrais qu'il ne finisse jamais ;-) Alors, après la couronne d'Élisa, voici la rétrospective des cartes faites main que j'ai reçues cette année, juste pour m'aider à patienter jusqu'au prochain janvier.

Voeux 2015-1

La ribambelle d'Annie, ma complice de l'Avent ; la carte ornée de dentelle brodée par Anna ; le coeur aux points spéciaux brodé par Marie-Thé en souvenir d'un bon week-end à Noizay ; le joli clip bricolé par Séverine sur... une ancienne pince à mise en plis, la bonne idée !

Voeux 2015-2

Le tableau brodé chaque année par Catherine, inspiré cette fois-ci par le peintre hollandais Wobbe Alkema ; la carte dépliante vintage de Marie-Christine ; le Noël ancien orné de dentelle de papier par Marie-Noëlle.

Voeux 2015-3

Les jolis papiers scrappés de Christine ; la mini-boîte en kit de Yuko ; la tartelette aux bonbons roses et chantilly de dentelle de Nicole ; la délicate carte à dentelle brodée à tout petits points par Sylvie.

Voeux 2015-4

Pour noter toutes mes idées de l'année... le carnet au point de tige parfait de Marie-Françoise ; le pot à boutons anciens de Marcelle accompagnant son livre passionnant ; le coussinnet au coeur brodé par Françoise, qui a déjà trouvé sa poignée de porte ; la jolie carte au sapin positif/négatif de Michèle.

Voeux 2015-5

La carte scrappée par Sandra ; les étoiles découpées de Martine ; le bijou de sac et les jolis pliages de Lyne, venus de l'autre côté de l'Atlantique ; la préciosité de la carte sortie des mains de Véronique.

Voeux 2015-6

Les découpages tout en sérénité de Maryvonne avec ses mandalas ; tout en lumière de Sylvie avec ce photophore découpé, un modèle de Lisele ; tout en volutes de Pierrette.

Voeux 2015-7

L'origami brodé d'Yvonne ; la toute douce étoile tricotée d'Odile ; le pique-aiguille petit Chaperon Rouge de Mimi.

Voeux 2015-8

Et pour terminer, les deux cartes de mes complices dijonnettes, Babeth et Brigitte. Ce que je ne peux pas vous montrer : les bredele de Denise... avalés depuis longtemps, impossible de résister ;-)

C'était le tour des cartes concotées à la maison, parmi lesquelles il y a de si jolies idées à prendre. Tout au long de l'année, vous aurez aussi certainement l'occasion de voir les jolies vieilleries reçues en ce début d'année, après en avoir déjà eu un petit aperçu ici.

Mais quelle que soit leur origine, à vous toutes qui avez rempli ma boîte aux lettres d'heureux présages et de doux mots, merci !

Posté par OuvragesDeDames à 08:45 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 janvier 2015

1905-2015

Tous mes voeux de cette année doivent être arrivés... en tout cas, ils sont partis depuis un moment. Pour des raisons diverses et variées, je n'ai pas été saisie par l'inspiration au moment où il le fallait, c'est maintenant que les idées se bousculent, comme c'est malin ! J'ai drôlement intérêt à les stocker dans un coin de ma tête si je ne veux pas à nouveau me retrouver au pied du mur dans quelques mois ;-)

Bref, je me suis réfugiée dans la valeur sure en fouillant à nouveau dans la boîte aux images, d'où j'ai sorti un calendrier peint pour l'année 1905 par Maud Humphrey.

Calendrier 1905

Maud Humphrey ? Mais oui ! En plus d'être une illustratrice fort douée, c'est aussi la maman de de l'inoubliable Sam Spade, le ténébreux beau gosse du Faucon Maltais ;-)

Signature Maud Humphrey

En tout cas, cette année, elle m'a sauvé la mise. Comme le calendrier original est bien grand, ça a été facile d'avoir un bon scan pour pouvoir trafiquer les mois et les adapter à 2015. Un peu de bristol gris brodé en bleu marine, la perforatrice à dentelle magique et le tour était joué !

Voeux 2015-1

Voeux 2015-2

Voeux 2015-3Pour les abonnées aux billets du blog, une newsletter part dans la journée sur votre messagerie avec les six vues du calendrier à imprimer dans la taille que j'ai utilisée pour ma carte.

Calendrier Maud Humphrey

Posté par OuvragesDeDames à 07:48 - - Commentaires [87] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2015

Devinez...

... avec qui je vis en ce moment ?

signature Sajou

Je compulse des dizaines de publications, je dépouille méthodiquement des registres plus ou moins lisibles, je traque l'information de bas de page. Je trouve ou je ne trouve pas ce que je cherche. Parfois après des heures qui me semblent perdues, je tombe tout à coup sur une pépite...

Et au détour de tous ces vieux papiers, il m'arrive de croiser une bronzeuse, une piqueuse de bottines, une liseuse de dessins, une ouvrière en boutons, une coulisseuse, une garnisseuse sur cristaux, une bordeuse de souliers, une découpeuse d'étiquettes, un fabricant de papier de fantaisie, une passementière ou une coloriste en cachemire... Alors même si ça ne me sert à rien pour ma petite affaire, j'ai l'impression qu'un sourire venu du passé se penche sur mes recherches, et c'est reparti pour un tour !

Posté par OuvragesDeDames à 06:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2015

Au Bonheur des Dames

Ciel, me transformerais-je en gazette des programmes ? C'est le hasard mais après les Savanturiers sur France Inter la semaine dernière (j'espère que vous avez aimé), je dois vous signaler aujourd'hui un passionnant documentaire rediffusé sur Public Sénat ces jours-ci. Et si je le fais sans attendre, c'est qu'il vous reste des sessions de rattrapage notamment le week-end prochain.

Ce documentaire, c'est Au Bonheur des Dames. Il a pour ambition de décortiquer l'invention du grand magasin et ce qu'elle a révolutionné dans les modes de vie. Il s'appuie principalement sur l'expérience d'Aristide Boucicaut et de son Bon Marché dont s'est également inspiré Zola pour son roman.

Au Bonheur des DamesPublicité pour la prépublication dans Gil Blas - Le manuscrit de Zola
Source Gallica

Illustré par une iconographie variée, le film démonte les ressorts implacables de la consommation de masse que des pionniers comme Boucicaut ont littéralement inventée et rationalisée à grande échelle : organiser un espace susceptible de garder la clientèle captive, rendre désirables des objets dont elle pourrait parfaitement se passer, faire de l'acte d'achat une expérience se suffisant à elle-même, tout mettre en œuvre pour que se renouvelle à l'infini l'impérieux besoin de consommer... Bah dites donc, ça ne resterait pas un peu d'actualité, cette filouterie-là ?

Bon Marché rue du BacLe Bon Marché représenté au verso des chromos publicitaires
Collection personnelle

Mais bien au-delà d'une révolution dans le commerce, l'avènement du grand magasin a participé à sa manière à l'évolution de la condition féminine. Avec le Bon Marché, les bourgeoises aisées qui constituent dans un premier temps son cœur de cible découvrent une occasion de sortir de chez elles… autrement que pour fréquenter l'église. Les jeunes filles modestes y trouvent comme vendeuses une voie de promotion sociale et, pour les plus entreprenantes, la possibilité de développer ensuite leur propre petit commerce : 583 magasins ont été créés en France sous l'enseigne Au Bon Marché, souvent à l'initiative d'anciennes employées du grand magasin parisien.

Enseignes Au Bon Marché"Au Bon Marché" partout en France
Cartes postales Delcampe

Les techniques commerciales modernes, qui nous semblent tellement banales aujourd'hui, sont peaufinées et expérimentées par Aristide Boucicaut en cette fin de XIXème siècle : évènements récurrents comme les étrennes, le mois du blanc ou les soldes, vente par correspondance, collections saisonnières de prêt-à-porter, utilisation des enfants pour appâter les mamans...

Etrennes 1911Affiche publicitaire pour les étrennes 1911
Source Gallica

Du coup le documentaire fourmille d'anecdotes sur nos petites collections. Par exemple ces carnets d'échantillons de tissus si recherchés : imaginez-vous que le Bon Marché a employé jusqu'à cent cinquante jeunes filles rien qu'au découpage et au façonnage de ces petits dépliants ?

Bon Marché Echantillons

Bon Marché Echantillon
Carnets d'échantillons du Bon Marché

Collection personnelle

Et les séries de chromos dont certaines ont été imprimées jusqu'à quarante mille exemplaires : pour entretenir le suspens, Boucicaut avait imaginé distribuer une nouvelle image tous les jeudis, si bien que les mioches tannaient leur mère pour venir au magasin chaque semaine afin de compléter leur série. Gros malin, va...

Bon Marché chromosImages pour enfants sages
Collection personnelle

Et encore les catalogues de vente par correspondance, distribués dans le monde entier pour venir débusquer la clientèle jusque chez elle. Six millions de catalogues pouvaient partir dans l'année, ce qui supposait une organisation étourdissante pour gérer les commandes !

Bon Marché cataloguesCatalogues de mercerie, de blanc, d'articles de jardins, de vêtements de communion...
Collection personnelle

Ça donne envie de reprendre Zola et Au Bonheur des Dames. Dès les premières pages, je me suis fait la réflexion que j'avais oublié à quel point c'était plaisant à lire et comme chaque phrase faisait naître un flot d'images. Du cinéma avant le cinéma... Pour aller plus loin, le dossier préparatoire de Zola est en brut sur Gallica et en décrypté sur cette exposition de la BnF. Et puis sur Gallica toujours, le règlement général du Bon Marché évoqué dans le documentaire.

En bonus final, je vous laisse avec une trace touchante de l'œuvre d'Aristide Boucicaut dans la vie de nos ancêtres proches : quand notre grand-mère préparait sa commande au Bon Marché

Bon Marché commande 1936Un catalogue de 1936, ses dépliants et ses notes
Collection personnelle

Le Bon Marché, c'est mon grand magasin parisien préféré car je trouve qu'il a su se moderniser sans perdre tout à fait son ADN Boucicaut. Et vous ?

Posté par OuvragesDeDames à 06:07 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 décembre 2014

Avent 2014 - 16ème jour

Livré dans ma Bourgogne

Un de ces vieux carnets qu'on aime tant, je me vois bien suçoter la mine de mon crayon de papier avant d'écrire dedans ;-)

Carnet

Livré dans son Languedoc

Une petite vieille boîte de pharmacie habillée avec une initiale extraite d'un vieux magazine de broderie et garnie de micro perles de rocaille couleur corail.

Boîte perles rouges

Et puis c'est le moment de retourner vous promener dans les billets de la semaine passée : j'ai profité du week-end pour remplacer les photos des cadeaux d'Annie par des photos prises au jour qui leur rendent bien mieux justice !

Posté par OuvragesDeDames à 06:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2014

Avent 2014 - 15ème jour

Livré dans ma Bourgogne

De délicats fonds d'images pieuses peints sur celluloïd ou embossés… mais malheureusement je suis presque sure que je n'oserai pas les utiliser ;-) A moins que…

Fonds images pieuses

Livré dans son Languedoc

Troisième dimanche de l'Avent, troisième lumière. Cette fois-ci, le doute n'est plus permis, vous avez forcément compris comment ça va se finir ;-)

dimanche 3

A vos messageries si vous voulez récupérer l'image, et toujours la méthode pour imprimer les bougies dans ce billet. En bonus aujourd'hui avec la petite bonne femme, je vous ai scanné le cadre enluminé offert par Annie.

Posté par OuvragesDeDames à 06:18 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2014

Repasser

"Le repassage, qui est la partie la plus spéciale de l'entretien du linge, est justement un art délicat, propre, qui ne demande pas de force, qui ne risque pas d'abîmer les mains, la taille, qui ne dégage aucune odeur désagréable. C'est un art manuel varié, amusant, intelligent.
Empeser, repasser, tuyauter de jolies lingeries ; manier entre ses doigts agiles des batistes et des mousselines pour leur rendre l'aspect du neuf ; apprêter des dentelles, n'est-ce pas une charmante occupation ? Et cet art, si essentiellement féminin, on peut le pratiquer en restant fine, distinguée, élégante."

Je suis incapable de me rappeler dans quel manuel d'éducation féminine j'ai lu ce passage -et je le regrette bien- mais je l'avais mis de côté car il m'avait fait doucement rigoler : la petite musique du pipeau agrémentée de quelques trilles sexistes, sans doute…

Car mes petites chéries, autant le savoir : la corvée de repassage, c'est pour les quilles à la vanille, et on fait tout pour vous y habituer de bonne heure !

repassage pour les quilles à la vanille

Je déteste repasser. En soit, ce n'est pas un scoop, je déteste tout ce qui tourne autour du ménage et de l'entretien de la maison d'une manière générale ;-) Mais quand même, si, il y a une chose que j'aime, dans le repassage, c'est ça : l'empreinte laissée par le plumetis dans le molleton.

monogrammes LC

Remarquez, si je peux rester fine, distinguée et élégante, je m'en vais peut-être changer d'avis, moi…

Posté par OuvragesDeDames à 06:16 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2014

La box de Séverine

A mon tour d'ouvrir la boîte aux merveilles ;-) Dans cet échange, j'ai eu la chance d'être la gâtée de Séverine, avec le seul regret qu'elle n'ait pu être parmi nous. Mais le plaisir de la découverte fut là à la livraison du facteur, avec l'impression d'ouvrir une boîte à trésors... à plein de trésors !

Box_Séverine_1La règle du jeu était parfaitement respectée : le vieux, le neuf, le bricolé et le gourmand se mêlaient dans ce joli colis. J'ai mis à droite le détail du tampon scolaire champignon et le mini-panier taillé dans une noisette. Il est attendrissant car il fait penser à une babiole sculptée au couteau pour un enfant, à une époque où beaucoup de gens n'achetaient pas de jouets.

Box_Séverine_2

Le neuf s'est présenté sous forme de jolie papeterie avec carnet et étiquettes et la gourmandise sous celle de chocolat. Lui, je me suis dépêchée de me faire aider pour le grignoter, car j'aurais bien été capable de le faire disparaître toute seule à la vitesse de l'éclair ;-)

Box_Séverine_3

Enfin sortie des mains de Séverine avec qui j'ai tant de goûts en commun, une composition de vieux papiers, de linge ancien et de boutons de nacre protégée par un cadre bombé. Un aiguillon de plus pour me pousser à recycler ceux que j'ai en réserve depuis si longtemps...

Pour que vous profitiez vous aussi des surprises qu'elle m'a préparées, je vous livre une illustration délicieusement désuète extraite de l'Étoile Noëliste de 1932 qui complétait l'envoi. Elle pourrait être utilisée pour faire une étiquette, par exemple : il suffit de cliquer sur la vignette qui suit pour la récupérer toute prête à être imprimée.

vignette_Etoile_Noeliste

Ma chère Séverine, encore un grand merci et l'an prochain, le bonheur sera complet si nous pouvons te retrouver dans notre coin de campagne en même temps que tes trésors !

Posté par OuvragesDeDames à 07:31 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2014

Taquets en buffle… mais pas que !

Ah ! ça non… il n'y a pas que des taquets en buffle pour métiers à fouets, il y a aussi des taquets anglais en cuir pour métiers à sabre !

Pub Desreumaux

 Source : Gallica ... bien sûr !

Comment ne pas se régaler dans les vieux papiers quand on tombe sur une publicité pareille qui se présente, sans crier gare, au détour d'un annuaire de 1889 ? Moi je dis que c'est tout simplement de la poésie pure. Il n'y a quasiment pas un mot que je comprenne, mais finalement chacun me semble plus évocateur que le précédent. En tout cas, ça ouvre de sacrés horizons…

D'autant que si vous avez besoin de calfats, de trous d'homme ou même de corde bourrage autolubrifiante, pas de problème non plus, Louis Desreumaux peut quelque chose pour vous ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:10 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,