Je suis comme les écureuils, j'ai besoin de faire des provisions avant l'hiver. Alors je mets l'été en pot, histoire de pouvoir en profiter encore dans quelques mois.

tomates en pots

Et puisque nous sommes dans la pleine saison des tomates, j'en profite en les faisant sécher pour les réutiliser plus tard dans les cakes, les salades, les paupiettes ou les pates. Quand j'habitais dans le Var, je montais mes planches sur le toit le matin et je les laissais sécher, protégées par un tulle, sous le beau soleil du midi. Nécessité fait loi, je dois maintenant en passer par le four, mais c'est presque aussi bon, parole !

tomates à sécher

La manière de faire est fort simple : je choisis des petites tomates allongées, je les coupe en quatre et je les épépine. Je les fais dégorger au sel puis je les dispose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, côté peau dessous. Je pose un éclat d'ail sur chaque quartier, je parsème de thym et d'à peine de sucre (moins d'une cuillerée à café pour toute la plaque, ça suffit). J'enfourne à 120° avec la chaleur tournante et au bout d'environ deux heures, je retourne les quartiers. Je laisse encore environ deux heures de l'autre côté en surveillant, je les retire quand elles sont bien déshydratées mais il ne faut pas qu'elles colorent.

Ensuite je mets les tomates en pot avec des aromates, laurier ou estragon selon ce que j'ai sous la main. Je tasse bien et je complète par de l'huile d'olive. Pour que le tout se conserve bien, il faut que l'huile recouvre bien les tomates. Et effectivement, ça tient jusqu'à la saison suivante... plus probablement mais il n'a jamais été possible de le tester,>)))

Si l'étiquette vous intéresse pour vos conserves, vous pouvez la récupérer en cliquant sur l'image qui suit.

tomates séchées