28 février 2016

Drôle de collection

Pourquoi des éléphants ? Parce que !  Il a probablement suffi que j'en trouve deux, arrivés par hasard dans mon bric-à-brac, pour que l'idée baroque me vienne de continuer à les accumuler dans cette très kitsch collection de pique-épingles. Ne vous y trompez pas, j'emploie ici le mot kitsch sans renier la véritable connotation que j'y vois : moche (attendrissant à force de mocheté ?) mais rigolo.

Tous les éléphants

Mes éléphants sont, pour la plupart, d'origine anglo-saxonne ; le passé colonial de la Grande-Bretagne en Inde explique sûrement cet engouement. L'éléphant est un symbole traditionnel du grand empire britannique et les anglais sont familiarisés avec ses représentations. Majesté, puissance, nature asservie à l'homme, le fantasme des imaginations occidentales émane de ces images...

Anglais sur un éléphant

D'ailleurs la vague orientaliste a également porté la France à s'intéresser à cet étrange animal. Fremiet livre son Jeune éléphant pris au piège pour orner le Palais du Trocadéro, à l'occasion de l'exposition universelle de 1878.

Cette grande statue de fonte de 3,6 mètres de hauteur faisait partie d'un groupe de quatre animaux, avec le Cheval à la herse de Rouillard, le Rhinocéros de Jacquemart et le Taureau de Caïn. Elle est aujourd'hui visible sur le parvis du musée d'Orsay.

Eléphant Trocadéro - 1908

On s'en vient en famille cajoler Siam au jardin des Plantes, histoire de donner aux enfants une vision de l'Orient lointain : comme un petit bout de nature exotique tristement enclos derrière ses barreaux.

Siam jardin des plantes

Napoléon eut même, dans les prémices du XIXème siècle, un projet de fontaine éléphant pour la place de la Bastille. Elle aurait été alimentée par les eaux de l'Ourcq, amenées jusqu'à elle par le canal Saint-Martin. Imaginez l'allure qu'aurait aujourd'hui la Bastille... si un éléphant et son howdah en forme de tour y trônaient à la place de la colonne de Juillet ;-)

Eléphant de la BastilleLe projet de Jean Antoine Alavoine (24 mètres de haut !)

En cette fin de XIXème siècle, les petits objets en imitation bronze ont déjà leur place dans l'univers des ouvrages de dames en France. L'éléphant apparaît pourtant tardivement au catalogue Mercerie de la Samaritaine, à l'été 1914 ; il y est proposé à usage de porte-dé.

Samaritaine__t__1914

Le seul éléphant porte-dé que j'ai est un peu différent de celui de la Samar' :

Elephant_porte_d_

Et j'ai donc des éléphants de métal...

Eléphants métal 1

Eléphants métal 2

des éléphants de porcelaine et de terre cuite...

Eléphants terre

et même, pour vous, un éléphant qui se brode... au cas où vous auriez follement envie d'un petit ouvrage moche mais rigolo ;-)

Coussin éléphant

Le diagramme part dans la journée vers la messagerie des abonnées identifiées aux billets du blog. Pour la place des épingles, je vous laisse faire, vous n'aurez qu'à vous inspirer de la photo !

Eléphant pique-aiguilles

Posté par OuvragesDeDames à 07:45 - - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags :


24 février 2016

Bohin

Mission accomplie, j'ai mis l'enveloppe à la boîte à la dernière minute mais elle est arrivée à temps en Normandie (il n'y a de chance que pour la canaille !). Je crois bien que j'ai pondu un très beau hors-sujet, ce qui était déjà ma spécialité du temps des dissertations. Mais peu importe : j'ai pris énormément de plaisir à renouer avec la broderie, abandonnée depuis plus d'un an ; et même s'il a fallu pour cela avancer à marche forcée, j'ai terminé ma pièce.

En fouillant dans le stock à la recherche d'aiguilles (Bohin, bien sûr ;-) pour peaufiner mon ouvrage, j'ai remis la main sur ce coffret de comptoir, dont je n'avais pas le souvenir qu'il fut Bohin, lui aussi.

Boîte Bohin extérieur

Boîte Bohin intérieur

Par chance, le feuillet situé à l'intérieur du couvercle est en très bon état. Il détaille le choix des aiguilles disponibles à la vente et, comme souvent sur les présentoirs publicitaires, il reprend l'habituel avertissement aux mercières : pas de concurrents dans mon coffret !

Boîte Bohin tailles aiguilles

J'en ai profité pour y piquer sans vergogne une idée, aussitôt adaptée sur ma toile. Bientôt la suite... ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:14 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2016

Interlude #3

 

Magasin des DemoisellesMagasin des Demoiselles 1871 - source : Rijksmuseum

Posté par OuvragesDeDames à 06:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 février 2016

Interlude #2

Miroir Parisien 1870le Miroir Parisien 1870 - source : Rijksmuseum

Posté par OuvragesDeDames à 07:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2016

Interlude #1

Parce que c'est rapide ;-) Et irrésistible !

Vous avez aimé la saison 1 du #Madeleineproject ? Vous allez adorer la saison 2 qui vient de débuter. Nous avons encore de bien jolies choses à découvrir dans la cave de Madeleine : de bavards bavoirs, un drap brodé, des épingles à chapeau...

Madeleinproject bavoirs

Madeleinproject épingles et drap

Posté par OuvragesDeDames à 06:15 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2016

Break

Et encore une opération catastrophe ;-) J'avais mis de côté dans un coin de ma tête l'information du concours Bohin, en me disant à l'époque que ça valait le coup dy réfléchir... et puis j'étais passée à autre chose. J'ai l'impression que je n'y pensais même pas quand une association d'idées s'est faite dans ma tête cette semaine, un thème que j'avais envie de poursuivre. Et la catastrophe c'est ça : le dossier doit être rendu à Bohin pour le 24 février !

Il faut vraiment que je récupère du temps libre si je veux arriver à quelque chose, d'autant que l'idée que j'ai en tête... je ne sais même pas si ça va fonctionner. Du coup, je reviendrai papoter par ici plutôt vers la fin du mois, après le coup de feu ;-) Mais ça vaut le coup, il a une bonne tête, Benjamin, non ?

Benjamin Bohin

Posté par OuvragesDeDames à 12:50 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2016

Souvenirs du passé pour l'an neuf

Après les jolies réalisations maison... voici les jolies vieilleries  du nouvel an. C'est là aussi un petit coup au cœur à chaque enveloppe ouverte, et toujours le plaisir de découvrir un objet unique qui viendra compléter la collection.

Chromos

Dans la famille chromos, je demande la couronne découpée aux couleurs hivernales de Dominique, les images d'amitié dentelées de Margot et les virevoltants papillons dorés de Maryvonne.

CPA brodées

Pour des voeux brodés, on me le dit avec des fleurs : en bouquet pour Françoise, en panier pour Patrick et sur une originale gaze noire pour Michèle.

CPA

Avec ces jolies cartes gaufrées aussi, délicieusement désuètes : avec des ailes, ange ou colombe de Raphaël, aubépines de Juliette, roses et violettes de Brigitte.

Ouvrages de Dames

Et ce superbe clin d'oeil final de Véronique ! Pour une raison évidente, elle me faisait envie depuis longtemps cette boîte de fil de la Samaritaine, et plus précisément de son comptoir d'Ouvrages de Dames. Et elle m'arrive avec ses écheveaux, ce qui est inespéré.

Après vous avoir montré en détail le surprenant cahier d'Elisa, voici donc terminé ce tour d'horizon du début d'année. Merci à tous mes gentil(le)s correspondant(e)s du nouvel an. Adieu joli mois de janvier, je t'attends de pied ferme l'année prochaine ;-)

Posté par OuvragesDeDames à 06:23 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,