Nous avons déjà entendu parler d'Hélène... C'était sur le fauteuil brodé par Babeth en hommage aux femmes de sa famille.

Le fauteuil de Babeth

Hélène était l'aïeule maternelle de Babeth. Quand elle devait envoyer ses voeux aux gens qu'elle aimait, elle ne manquait pas de se mettre à ses pinceaux pour leur créer une carte personnalisée ; comme ces délicates violettes, peintes pour souhaiter l'anniversaire de son parrain :

Les violettes d'Hélène

Pour profiter de cette jolie carte tout en la gardant protégée, Babeth a choisi de l'encadrer, avec cependant le désagrément de devoir masquer le côté réservé à la correspondance. Mais pour une brodeuse, il n'y a jamais de problème sans solution ;-)

CPA violettes

Babeth a donc posé la carte d'Hélène sur une toile de lin 16 fils, sur laquelle elle a reproduit le texte du verso en le brodant sur un fil, avec de la soie surfine du Ver à Soie.

La broderie de BabethJ'aime cet ouvrage à quatre mains et ces deux talents associés, à un siècle de distance. La broderie apporte un sens bien particulier à ce trésor modeste, précieusement conservé dans les papiers de famille.

Je me demande bien  quelle idée pourra trouver, dans quelques dizaines d'années, une brodeuse du futur pour se joindre à ses aïeules ;-)